Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (89)

Dans le précédent article, nous avons détaillé un concept important de la théorie narrative Dramatica : Justification. Cette notion est étroitement liée à celle de résolution de problème qui est l’échine de toute la théorie.

Continuons de passer en revue les principes et concepts fondamentaux de la théorie Dramatica.
Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE 
Dans la plupart des histoires, le personnage principal devra prendre conscience que ses comportements actuels, que sa façon présente de voir le monde est ce qui cause ses problèmes.
Pour les résoudre, il va devoir faire table rase de ce qui fait, dans son être actuel, qu’il répond (pour Dramatica, qu’il justifie) d’une façon qui ne lui permet pas de trouver des solutions à son problème.

Il faut qu’il remonte à la source qui explicite ses comportements actuels pour dépasser la simple observation des événements devant lesquels le protagoniste paraît passif (puisqu’il les observe).
A un moment donné de l’histoire, sa fonction de protagoniste exige qu’il prenne l’initiative et pour cela, il doit prendre conscience de sa vérité.

Certes, Dramatica reconnaît qu’il y a un mécanisme dans une fiction. Et c’est une contrainte. C’est l’aspect utile d’une théorie. Il faut admettre qu’avoir la liberté de s’exprimer requiert certaines formes d’expression et que la fiction est un mécanisme qui le permet.
Ceci dit, le mécanisme de la justification et de la résolution de problème est ce qui permet de décrire ou d’illustrer de nombreux aspects lors du développement de l’histoire :

  • L’évolution des personnages et l’exploration de ce qui les motive
  • Le développement de l’intrigue
  • L’exploration thématique
La clef de voûte de la théorie Dramatica : la quaternité

Pour travailler avec Dramatica, il faut faire l’analogie avec le tableau périodique des éléments. Ces deux choses n’ont rien à voir ensemble. C’est de leur constitution dont je parle.

L’unité fondamentale de la théorie Dramatica est la quaternité.

DramaticaLa notion de domaine

Au  cœur de toute histoire, il y a un problème. Ce problème est la cause du développement des personnages, de la progression de l’intrigue et même de l’expression du message de l’auteur.
Afin d’avoir le plus de contrôle possible sur notre histoire, il nous faut connaître autant que l’on peut la véritable nature de ce problème.

En fait, c’est la découverte de cette nature spécifique du problème et puis notre tentative de trouver une solution à celui-ci qui illustre le parcours des personnages dans l’histoire.
La première chose que nous pouvons faire pour aller droit au problème est de déterminer s’il s’agit d’un problème externe (comme de se retrouver piégé dans une grotte) ou bien s’il s’agit d »un problème interne (comme d’avoir un mauvais caractère).

Naturellement, des problèmes externes peuvent causer des problèmes de comportements et vice versa. Pour le moment, l’auteur doit comprendre d’où provient le problème, d’où s’enracine t’il ? Est-ce en externe ou en interne ?
C’est le point de départ de tous les éléments dramatiques de l’histoire. Et tout ce qu’il va se passer dans cet univers fictif sera vu comme des ramifications de ce problème originel, comme des ondulations à la surface de l’eau que vient de frapper la pierre.

Dans la charte graphique sur laquelle se fonde Dramatica, cet aspect externe ou interne du problème se dessine ainsi :
Dramatica

Une fois que vous avez déterminé si le problème est extérieur (External) ou intérieur (Internal), vous pouvez le clarifier davantage en vous demandant si le problème est en rapport avec les choses telles qu’elles sont ou bien si c’est de la façon dont elles se manifestent.
En d’autres termes, et indépendamment si elles sont externes ou internes, il faut s’interroger pour savoir si le problème est causé par l’état actuel des choses ou bien si c’est parce que celles-ci ont mal tourné.

Dramatica

Ainsi, nous pouvons combiner State (les choses telles qu’elles sont ou du moins telles qu’elles apparaissent) avec External (extérieures) et nous obtenons une situation. Les personnages sont jetés dans une situation. C’est l’environnement dans lequel les personnages évoluent [Situation].

Si nous combinons State et Internal (intérieure), c’est alors une attitude figée tel un préjugé ou des présuppositions. Tout ce qui est donné pour acquis et que l’on ne questionne pas ou plus. C’est aussi une fixation dans son sens psychologique, une pulsion à laquelle on ne peut résister. Notez la différence entre External et Internal [Fixed Attitude].

Lorsque nous couplons Process et External, nous obtenons ce que Dramatica nomme Activity. C’est-à-dire une activité. C’est une activité qui cause problème [Activity].

Et lorsque nous relions Process et Internal, nous nous retrouvons avec une manière de penser. C’est un train de pensée qui peut être modifié contrairement à l’attitude figée ou au préjugé.
Par exemple, même si un personnage possède un comportement apparemment honnête, si ses pensées l’orientent sur le mauvais chemin, il finira dépressif  sans réelle raison [Manipulation ou Psychology].

Dramatica

La charte graphique de Dramatica est utilisé pour décrire l’histoire d’abord à grands traits (ce sera les classes) puis en descendant progressivement jusqu’aux détails qui caractérisent les personnages;

Ainsi, les quatre premiers éléments de définition seront les classes :

  • Universe qui décrit un environnement extérieur (External State)
  • Mind qui dépeint un état interne figé tel un préjugé, une présuppostion que l’on ne remet pas en doute (Fixed Attitude).
  • Physics ou Activity qui décrit une action qui cause problème (nous sommes dans un processus de résolution de problème avec Dramatica).
  • Psychology qui est bien sûr un processus interne.

Ces quatre premières catégories ne sont pas suffisantes. Elles seront ensuite subdivisées pour gagner davantage en clarté sur la nature du problème. L’idée est de parvenir au grain de sable qui est au cœur du sujet. Ce détail précisément qui donne sa raison d’être à toute l’histoire.
C’est par ce détail que nous explorerons ce monde fictif.

Nous poursuivrons cette revue des principes de Dramatica dans le prochain article.

 

 

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de