Archives par mot-clé : Thème

UN CONCEPT EFFICACE POUR UNE HISTOIRE

Nous avons vu dans l’article précédent qu’un concept n’est pas l’idée, ni la prémisse et encore moins le thème d’une histoire potentielle.

Ce dont il faut s’assurer, c’est de savoir si le concept qui nous anime est suffisamment original c’est-à-dire si l’interprétation singulière que nous faisons d’un sujet permet de le distinguer de toutes les approches qui ont pu en être faites bien avant nous.
Continuer la lecture de UN CONCEPT EFFICACE POUR UNE HISTOIRE

LE CONCEPT, MIEUX QUE L’HISTOIRE

Lorsqu’on cherche à définir une histoire, les mots se bousculent, s’éparpillent en tous sens et en conséquences, la définition reste assez obscure.
On part du portrait de personnages, on expose des choses mais tout cela en fin de compte ne fait pas une histoire.

Si l’on se rapporte au concept, on n’est souvent pas plus avancé. Le concept possède une définition plurielle et s’accorde avec le contexte dans lequel il est utilisé. Là aussi, la définition aurait bien besoin d’être un peu plus éclairée.
Nous pouvons néanmoins tenté une approche en reconnaissant que le concept est par nature différent (même de manière assez subtile) d’une idée ou bien d’une prémisse (si le concept cependant mentionne déjà un personnage dans l’équation, il est alors synonyme de prémisse). Et qu’il est foncièrement différent du thème.
Continuer la lecture de LE CONCEPT, MIEUX QUE L’HISTOIRE

L’OBJECTIF DANS LA SCÈNE

L’histoire possède un objectif global. Chaque scène qui la compose possède elle aussi son propre objectif. Ce que veut le personnage principal d’une histoire est un aspect non négligeable de sa personnalité.

Beaucoup des caractéristiques qui vont le définir sont pensées en rapport avec ce qu’il cherche à obtenir et il connaît des difficultés à accomplir son dessein. En effet, il devra être doté de certaines qualités ou attributs pour rendre seulement possible son objectif mais aussi d’au moins un défaut qui ne lui permet pas de réussir le but qu’il s’est fixé dans l’histoire.
Surmonter ou non ce qui le retient ainsi d’avancer et dans sa vie et dans l’histoire sera décrit par son arc dramatique, son évolution physique ou psychologique (et souvent, c’est une combinaison des deux).
Continuer la lecture de L’OBJECTIF DANS LA SCÈNE

L’IRONIE, UN OUTIL AU SERVICE DE L’AUTEUR

L’ironie est un outil dramatique qui attire irrésistiblement le lecteur. Une vraie force magnétique.
Mais qu’est-ce exactement l’ironie ?
Elle se situe au niveau conceptuel, c’est-à-dire au-dessus des dialogues et des scènes. Elle consiste en une juxtaposition de contraires.

Une fiction a une nature duelle. Son concept devrait pouvoir apparier deux éléments dramatiques de manière plausible en une combinaison que le lecteur ne s’attend pas à rencontrer (en règle générale car il y a toujours des lecteurs à l’acuité plus marquée que d’autres).
Continuer la lecture de L’IRONIE, UN OUTIL AU SERVICE DE L’AUTEUR

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (96)

Lorsque Dramatica parle d’intrigue, il s’agit de l’intrigue qui se déroule (c’est effectivement un mouvement) dans chacune des quatre lignes dramatiques.

Le schéma de progression de l’intrigue dans une ligne dramatique donnée est identique quelle que soit la ligne.
Dramatica Dramatica Dramatica DramaticaChaque parcours ou Journey correspond à un acte dans une ligne dramatique. Et on peut considérer quatre articulations (les Signpost) qui organisent l’intrigue.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (96)