Archives pour l'étiquette Thème

LE PROTAGONISTE AU CŒUR DU RESEAU

Si une fiction, c’est d’abord un ensemble de relations, un réseau complexe d’intersubjectivités, d’influences réciproques, de décisions et de choix qui engagent non seulement le personnage lui-même mais aussi les autres (et parfois même le lecteur), le protagoniste est au centre de ce nœud gordien.
Continuer la lecture de LE PROTAGONISTE AU CŒUR DU RESEAU

EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

L’intrigue porte l’action. Mais l’intrigue n’est pas l’histoire. L’histoire, ce sont les conséquences émotionnelles de l’action.
Dans l’intrigue, le protagoniste agit. Une de ces qualités est qu’il est proactif. Il ne subit pas.

Cependant, au niveau de l’histoire, le protagoniste prend de plein fouet les conséquences de l’action, c’est-à-dire l’impact émotionnel qu’elles ont sur lui. Il le vit et l’intègre.
Intrigue et histoire sont donc nécessairement entremêlées. Sans action, aucune émotion et sans émotion, l’action est si aride qu’elle décourage le lecteur.
Continuer la lecture de EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

LA TOTALITE DE L’HISTOIRE

On dit souvent que l’histoire est un tout. Peter Dunne par exemple distingue entre l’intrigue et l’histoire. Ces deux concepts sont entrelacés de façon à ce que l’intrigue décrive l’action et l’histoire illustre les conséquences émotionnelles de cette action.

D’un point de vue un peu plus pratique, dans les années 90, la théorie narrative Dramatica a proposé une autre vision du Tout d’une histoire.
En voici quelques explications.
Continuer la lecture de LA TOTALITE DE L’HISTOIRE

DRAME, COMEDIE ET TRAGEDIE : LES FONDEMENTS

Pour Aristote, la tragédie est une forme dramatique dans laquelle le héros parvenait à se sauver lui-même in extremis.
Sous un angle moderne, cependant, tragédie est devenue synonyme d’une fin tragique.

Ce qui a amené a distingué trois formes essentielles de fiction à partir desquelles ont pu s’élaborer les genres qui apparaissent davantage comme des images ou un écho de l’une des trois formes originelles.
Continuer la lecture de DRAME, COMEDIE ET TRAGEDIE : LES FONDEMENTS