Archives par mot-clé : Thème

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Que ce soit quelque chose que nous possédions en plus ou bien un manque, c’est toujours une explication suffisante mais surtout discriminatoire pour être tenu à l’écart. William Wallace Cook, l’auteur de PLOTTO, utilise aussi les attributs ou qualités des personnages comme fondement d’une distinction entre les individus qui ne sont plus considérés en tant que personne mais plutôt en tant que statut pour les ranger en quelque sorte dans certaines catégories et leur appliquer ainsi un traitement à base de préjugés et autres idées préconçues.

Parallèlement, on peut vouloir se ranger soi-même dans une catégorie (se déclarer anticonformiste, par exemple) souvent d’ailleurs comme une prétention à être mais ce n’est que de l’orgueil et un manque manifeste d’humilité.

Étudions les situations 1101 à 1121.
Continuer la lecture de PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Avec les situations conflictuelles 1057 à 1070, nous abordons le sous-groupe des limitations personnelles. Comme vous le verrez avec les suggestions d’intrigue proposées par William Wallace Cook, ces limitations de tous bords sont assez parlantes par elles-mêmes.

La liste des situations :
PLOTTO, MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Continuer la lecture de PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Nous abordons avec cette série de situations 1034 à 1056 le sous-groupe hasard. Afin d’orienter ma pensée, je tenterai de définir comment nous allons pouvoir considérer le hasard en fiction bien que cette façon de faire présente le risque d’être un peu restrictive.

Deux acceptions s’offrent à moi. D’abord, la fortune sourit aux audacieux. C’est-à-dire que je ne crois pas en la coïncidence. Prenons par exemple la rencontre, instrument narratif très utile lors de l’incident déclencheur.
Illustrons cette rencontre avec Les 101 Dalmatiens lorsque Pongo, amoureux de Perdita, provoque la rencontre entre Roger et Anita. Vous le constatez, cette rencontre est organisée. En un autre terme, elle est déterminée. Quoi que fasse Pongo (du moins dans le domaine fictif qui est le sien), cette rencontre ne pouvait pas ne pas avoir lieu.

Ce sont donc deux séries d’événements (les vies de Roger et d’Anita) qui s’articulent chacune d’une manière causale (un événement cause un autre événement) qui à un moment donné vont se croiser.
Par ailleurs, je peux refuser ce rapport entre les événements et dire que tout n’est que pure coïncidence. Si je souhaite me servir d’une rencontre comme incident déclencheur, elle sera alors une rencontre fortuite de circonstances. Par exemple, je décide de flâner avant de rentrer directement chez moi (comme j’en ai l’habitude) et au détour d’une rue, je rencontre une vieille connaissance perdue de vue, mon assassin ou bien la femme de ma vie.
Continuer la lecture de PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE