Archives pour l'étiquette Structure

COMÉDIE & THRILLER COMBINÉS (2)

Nous avons vu précédemment quelques fondamentaux pour notre étude sur l’hybridation possible de deux genres apparemment incompatibles : la comédie et le thriller.

Nous avons commencé par poser la prémisse et le pitch d’un thriller. Ensuite, nous avons distingué quatre principes que nous pouvons appliquer à toutes fictions et que nous tenterons de respecter. Et nous avons pointé quelques conventions indispensables à la comédie.

La difficulté majeure à contourner dans la combinaison du thriller et de la comédie est qu’il faut établir un environnement propice à la comédie tout en respectant les conventions du thriller. Et sans que ce mélange des genres ne nuisent à l’un comme à l’autre.
Continuer la lecture de COMÉDIE & THRILLER COMBINÉS (2)

COMÉDIE & THRILLER COMBINÉS (1)

La comédie et le thriller sont deux genres bien différents. Leurs buts respectifs ne se contredisent pas mais il ne semble cependant pas évident de les utiliser tous deux dans une même œuvre.
Et si… nous tentions cependant de le faire.

Le thriller possède des principes, des conventions et des techniques narratives qui lui sont propres. Tenter de le lier à la comédie s’avère de prime abord problématique.
Pour John Truby, ce genre métis est difficile à écrire parce que les éléments qui fondent la comédie s’accordent mal avec le ton exigé pour créer des frissons et de l’effroi.

Le problème qui se présente à l’auteur est qu’il tente de s’adresser à deux lectorats différents. Dans la comédie, lorsqu’il décrit les épreuves difficiles par lesquelles passe son personnage, cela est censé provoquer le rire. Mais dans un thriller, ces mêmes épreuves provoquent un sentiment bien différent.
Continuer la lecture de COMÉDIE & THRILLER COMBINÉS (1)

LA STRUCTURE DE L’HISTOIRE

Nous avons abordé précédemment le concept de question dramatique à l’origine de l’intrigue. Mettre en place une question dramatique, c’est comme créer un moule qui sera tout empli d’une intrigue.

Ce moule somme toute est une forme et quelle que soit la complexité chaotique que peut emprunter cette forme, elle n’en possède pas moins une structure. On peut même considérer que l’intrigue doit être structurée…
Puisqu’une intrigue décrit une série d’événements qui ne sont pas aléatoires et qui sont conçus pour répondre à une question dramatique centrale qui peut se formuler comme :
Est-ce que le héros réussira ? par exemple.
Continuer la lecture de LA STRUCTURE DE L’HISTOIRE

LES ÉLÉMENTS DRAMATIQUES D’UNE HISTOIRE

Qu’est-ce qu’un point d’inflexion ? C’est un moment particulier lorsque l’intrigue prend une direction nouvelle et inattendue.
Classiquement, on trouve deux points d’inflexion majeurs au cours de l’histoire (la fin de l’acte Un et le climax).
Mais il existe aussi de nombreux autres moments moins importants pour le devenir de l’histoire mais qui participent activement à son avancée.

Théoriquement, chaque scène devrait être l’un de ces points mineurs. Parce qu’au cours de celle-ci, le personnage principal apprend et il peut évoluer aussi.
Une scène présente un conflit (grossièrement, un personnage souhaite obtenir quelque chose au cours de celle-ci mais il rencontre des difficultés à se le procurer). Il peut donc échouer tout comme il peut réussir. Une scène met en œuvre la plupart du temps un obstacle.
Continuer la lecture de LES ÉLÉMENTS DRAMATIQUES D’UNE HISTOIRE