Archives pour la catégorie Structure

EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

L’intrigue porte l’action. Mais l’intrigue n’est pas l’histoire. L’histoire, ce sont les conséquences émotionnelles de l’action.
Dans l’intrigue, le protagoniste agit. Une de ces qualités est qu’il est proactif. Il ne subit pas.

Cependant, au niveau de l’histoire, le protagoniste prend de plein fouet les conséquences de l’action, c’est-à-dire l’impact émotionnel qu’elles ont sur lui. Il le vit et l’intègre.
Intrigue et histoire sont donc nécessairement entremêlées. Sans action, aucune émotion et sans émotion, l’action est si aride qu’elle décourage le lecteur.
Continuer la lecture de EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

LA TOTALITE DE L’HISTOIRE

On dit souvent que l’histoire est un tout. Peter Dunne par exemple distingue entre l’intrigue et l’histoire. Ces deux concepts sont entrelacés de façon à ce que l’intrigue décrive l’action et l’histoire illustre les conséquences émotionnelles de cette action.

D’un point de vue un peu plus pratique, dans les années 90, la théorie narrative Dramatica a proposé une autre vision du Tout d’une histoire.
En voici quelques explications.
Continuer la lecture de LA TOTALITE DE L’HISTOIRE

LE PARCOURS EMOTIONNEL DU HEROS

Depuis quelques articles, je parle d’une structure émotionnelle qui se manifeste le plus clairement possible dans l’acte Deux.
Une structure en somme est un ensemble de points ordonnés d’une certaine manière. Voyons comment nous pourrions traduire ceci pour l’adapter à la création d’une histoire sous l’angle du parcours émotionnel du héros.
Continuer la lecture de LE PARCOURS EMOTIONNEL DU HEROS

LES EMOTIONS AU CŒUR DE L’ACTE DEUX

Somme toute, l’acte Deux est comme une histoire à l’intérieur de l’histoire. Autant donc le subdiviser en un début, un milieu et une fin.

Vous remarquerez d’ailleurs qu’il en va de même avec les scènes mêmes si les trois parties ne se produisent pas chronologiquement. Pour en revenir à l’acte deux, il serait recommandé de subdiviser davantage sa structure jusqu’à en saisir la moindre section, la moindre séquence significative.
Continuer la lecture de LES EMOTIONS AU CŒUR DE L’ACTE DEUX

UN SECOND ACTE QUI RELIE L’HISTOIRE

La fonction du second acte est d’explorer le territoire émotionnel tel qu’il s’est développé à la fin de l’acte Un. Une exploration qui prendra fin au cours de l’acte Trois lors du dénouement.
Ce qui fait de lui quelque chose de plus significatif que la simple continuation des éléments mis en place au cours du premier acte. Le second acte est un élément dramatique indépendant qui entretient une double relation.
Continuer la lecture de UN SECOND ACTE QUI RELIE L’HISTOIRE