INVENTION DU PERSONNAGE

5
(1)

Inventer un personnage, c’est lire dans l’esprit d’un être humain fictif. C’est-à-dire que nous pouvons comprendre ses motivations, ses croyances et ses rêves. Les personnages de fiction nous permettent d’apercevoir notre condition humaine.

A travers la fiction, nous pouvons comprendre la nature humaine et découvrir la multitude de comportements individuels et sociétaux dont les êtres humains sont capables.

Que fait votre personnage ?

Ce que fait un personnage est l’approche la plus évidente (mais aussi la plus trompeuse) pour connaître qui il est. C’est certainement un défaut de la nature humaine de juger rapidement les choses sur leurs apparences (maudite première impression !).

Mais c’est aussi un outil dont auteurs et autrices utilisent pour façonner une certaine compréhension du type de personne qu’est un personnage en particulier.

C’est ainsi qu’en 15 ou 20 pages, un auteur ou une autrice décrivent un personnage seulement par ses actions. Or une action ne peut émerger du néant. Il faut bien que quelque chose la motive. Que ce soit individuellement ou un mouvement de foule, une action possède une motivation ; qu’elle soit raisonnée ou passionnelle, il y a une explication à l’agir.

Quand on connaît ce pourquoi quelqu’un agit comme il le fait, le regard qu’on porte sur lui ou elle peut radicalement changer. Considérer les faits et gestes, c’est prendre en compte ce que l’on fait et ce que les autres font et nous font. En prenant un peu de distance, en observant sans préjugé, on peut alors construire un personnage par ses actions parce que l’on connaît le pourquoi de celles-ci.

Par exemple, si vous vouliez faire ressentir l’immense solitude qui écrase votre personnage, vous pourriez le rendre très serviable envers son prochain. Tant que vous savez le pourquoi de cette apparente sollicitude qui anime votre personnage, même si la première impression perçue par votre lectrice ou votre lecteur les oriente dans une fausse interprétation, le moment où vous révélerez que ce personnage souffre cruellement de la perte d’un être aimé sera plus bouleversant. On comprendra alors que ce besoin d’aller vers les autres comblent en fait l’absence cruelle.

Le contraste entre l’action et la motivation crée un équilibre entre des valeurs opposées. En fait, on ne se contente pas d’expliquer une action. On lui donne du sens. Citons Orson Scott Card. Le motif est ce qui donne une valeur morale aux actes d’un personnage. Ce que fait un personnage, aussi horrible ou bon soit-il, n’est jamais moralement absolu : ce qui semblait être un meurtre peut s’avérer être de la légitime défense, de la folie ou de l’illusion ; ce qui semblait être un baiser peut s’avérer être une trahison, une tromperie ou de l’ironie…

Un personnage est ce qu’il fait, mais plus encore, un personnage est ce qu’il a l’intention de faire.

L’importance du passé

On peut expliquer le présent en posant ce qu’il s’est passé pour qu’il soit ainsi. De cette façon, autrefois éclaire le maintenant. Dit autrement, le passé nous permet de comprendre les conditions de la possibilité du maintenant. C’est-à-dire pour citer Hannah Arendt, comment les choses ont-elles pu être seulement possibles ?

Non seulement le personnage agit dans le présent (c’est la réponse à la question Quoi ?), on sait ce qui le motive à agir de la sorte (ce sera la réponse à la question Pourquoi ?), mais on expose aussi les conditions qui ont fait naître cette motivation (nous répondons alors à la question Comment ?).

Citons encore Orson Scott Card. Notre passé, même si nous le modifions dans notre mémoire (notre mémoire est non seulement sélective et peut nous surprendre par ses réminiscences mais nous pouvons aussi y amputer ce qui nous fait encore souffrir), est ce que nous croyons que nous sommes ; et quand vous créez un personnage de fiction, raconter quelque chose de son passé aidera également votre lecteur et à votre lectrice à comprendre qui ce personnage est dans le présent de votre récit.

Prenons un exemple. Imaginons deux jeunes hommes et une jeune fille jolie comme un cœur. L’un des deux hommes a présenté cette jeune fille à l’autre en expliquant à cet autre qu’il courtisait cette jeune femme mais n’avait jamais osé le moindre geste pour lui faire comprendre ce qu’il ressentait pour elle.

Lors de cette rencontre, l’autre homme, subjugué par la beauté de la jeune fille, ouvertement lui fait des compliments, essaie de la faire rire. La jeune femme se laisse prendre au jeu au grand dam de son amoureux secret.

Maintenant, il nous faut élaborer sur cet amoureux secret. Nous avons une situation conflictuelle, c’est-à-dire ce qu’il se passe dans la scène mais nous n’avons pas expliqué ce que nous pourrions nommer la biographie de ce personnage.

Pourquoi est-il cet amoureux transit ? Quelle est la motivation qui l’incite à ruminer sa souffrance devant les assauts de l’autre qui semble considérer la jeune fille comme une proie à conquérir ?

Lorsque notre personnage a rencontré cette jeune femme il y a quelques semaines, et que celle-ci ne l’a pas ignoré, il a vécu sa simple présence à ses côtés comme un rêve. Il s’est persuadé que s’il faisait un geste de trop, s’il s’ouvrait à elle sur ce qu’il ressentait pour elle, il briserait la magie.
Il me vient l’idée de nommer cette jeune fille du doux prénom d’Aurore à la fois parce que le lever du soleil serait un signe de la fin du songe mais aussi parce qu’Aurore pourrait illuminer de ses feux la banalité du quotidien de notre personnage.

Alors que le pourquoi est posé, il me reste à concevoir le comment pour parfaire la biographie de mon personnage. Admettons que notre personnage est particulièrement apte dans son activité professionnelle dans laquelle il bénéficie de la reconnaissance de ses pairs.

Pour reprendre l’idée de solitude émise plus haut dans cet article, cet investissement cache une absence. Le terrible besoin de notre personnage est de se sentir aimé. Il n’a jamais connu ce sentiment alors il trompe sa solitude en offrant aux autres une personæ qui cache sa souffrance.

Merci à ceux qui nous soutiennent par leurs dons.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :