LES SCÈNES

5
(1)

Décrire ce qu’il se passe, montrer les choses même si votre personnage écrit dans son journal intime, est une notion centrale en fiction (et plus particulièrement dans l’écriture scénaristique). Que signifie décrire ou montrer les choses ? C’est créer des scènes.

L’idée qui vous pousse à écrire une scène en particulier, vous devriez l’exprimer en termes de quelque chose qui se passe. Les personnages ne font pas que parler, ils agissent aussi. Mieux, s’ils parlent, c’est pour agir. Ce que lit ou voit le lecteur/spectateur, c’est un événement. La fiction est une succession d’événements, c’est-à-dire une intrigue.

Qu’est-ce qu’une scène ?

Une scène est une action connectée et séquentielle, ainsi que la description et le contexte qui lui sont associés. Elle est dramatisée, montrée, plutôt que résumée ou parlée. D’une certaine manière, c’est comme un petit récit indépendant ; certaines histoires courtes, en fait, ne sont qu’une seule scène.

Une scène n’est pas un ensemble d’actions aléatoires ou arbitraires. Elle se produit pour une raison, et elle a une destination (elle pourrait être une condition, un passage obligé). Elle a un sens. Elle a un but : au moins une chose qui doit être montrée ou établie à ce moment de l’histoire.
Cela peut être quelque chose d’aussi basique que le fait que votre personnage principal souhaite, pour une fois, promener son chien en paix sans être importuné par un voisin amoureux ou bien quelque chose d’aussi subtil que la prise de conscience par votre personnage principal que la tolérance dont il est si fier n’est en fait qu’un masque d’indifférence. Les attitudes se transforment en motifs, rencontrent des résistances, créent des conflits et conduisent à des conséquences : elles deviennent une intrigue.

Une scène peut transmettre beaucoup de choses : des humeurs, des attitudes, un sens du lieu et du temps, une anticipation de ce qu’il y a à venir, un reflet de ce qu’il s’est passé. Mais d’abord et avant tout, une scène doit faire avancer l’intrigue et manifester les différentes personnalités des personnages.

Vous ne saurez peut-être pas tout à fait le rôle d’une scène donnée, qu’elle soit simple ou complexe, avant que vous l’ayez écrite. Il se peut que vous deviez alors revenir sur ce que vous avez déjà écrit et supprimer les éléments qui pourraient induire le lecteur en erreur (comme des digressions, par exemple), et ajouter des éléments pour soutenir et mettre en évidence les tâches particulières de cette scène dans le contexte de l’ensemble de l’histoire.

Mais lorsque l’histoire est terminée, quel que soit le nombre de réécritures nécessaires, vous devriez être capable de dire ce que chaque scène a apporté, comment elle a développé les personnages, comment elle montre l’action ou mène à certaines conséquences. Nommez votre scène, donnez-lui un titre résumant ce qu’il s’y passe.
Créer des scènes, c’est permettre à l’histoire de se montrer.

S’il vous plaît et si vous le pouvez, pensez à faire un don de temps en temps pour nous permettre de continuer à partager avec vous les connaissances les plus pertinentes pour vous soutenir dans tous vos projets d’écriture. Merci

[paypal-donatio]

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :