L’ENVIE D’ÉCRIRE

5
(1)

Lors d’une envie d’écrire, l’élan qui soutient l’effort s’épuise assez vite alors on procrastine ou on abandonne. Auteurs et autrices se sentent ainsi parce que leurs histoires sont devenues confuses. Les choses ne sont plus aussi claires que lorsqu’ils commencé à écrire.

Il est probable que cela aurait pu être évité s’ils avaient fait l’effort préalable de construire un plan, c’est-à-dire d’envisager une série d’événements. Parce que l’idée que vous avez en tête, elle est plutôt vaporeuse. Alors plus tôt vous commencerez à l’incarner par des mots sur un papier, mieux vous vous assurerez de finir votre projet d’écriture.

Un artiste est comme l’artisan. Il aborde sa vision avec un savoir-faire. Cela nécessite un apprentissage. Auteurs et autrices sont comme l’artisan potier qui façonne de ses propres mains une œuvre face au bloc d’argile informe qui l’a vu naître.

L’idée et les mots sont comme cette argile. Il faut commencer par dégrossir la matière brute pour entrevoir la forme. Chacun a sa méthode, une approche unique qui lui permet de produire son œuvre par son travail. C’est un travail complexe parce qu’écrire une œuvre de fiction, pour que l’histoire soit complète nécessite de nombreux éléments. Il faut savoir les assembler. On ne peut raisonnablement espérer que cet assemblage sera adéquat et cela naturellement, entre la première et la dernière page.

Oui, un plan

Le plan doit inclure tous les éléments d’un scénario : caractérisation, intrigue, dialogue, action et contexte. Ensuite, vous devez décider comment vous allez incorporer ces éléments d’une manière audacieuse, fraîche et originale afin d’améliorer la viabilité commerciale de votre scénario.

En fait, votre plan répond aux questions fondamentales : Qui ; Pourquoi ; Quoi ; Où ; Quand ; Comment.

Une autre façon d’envisager le plan est de le considérer comme une méthode pour écrire un scénario : un processus qui vous permet de combiner votre énergie créative avec des techniques éprouvées. Bien sûr, il y a encore cette problématique de savoir si votre scénario intéressera ou non d’éventuels investisseurs. Mais, quoi qu’il en soit, travailler selon une méthode d’écriture de scénario peut vous aider à affiner votre savoir-faire.

On peut considérer qu’écrire un plan est une perte d’énergie créative. Ce serait mal penser car en général, plus vous planifiez et plus vous vous facilitez le processus d’écriture proprement dit. Planifier, c’est déjà gérer le découragement que vous ne manquerez pas de ressentir car toute œuvre créative exige tant de nous qu’elle nous fait douter non pas de notre volonté d’écrire mais de notre confiance en notre faculté d’écrire. On s’accuse, on se raille et on cesse d’écrire.

Ne pas avoir planifier est l’une des principales raisons d’abandonner un scénario. Planifier n’est pas compliqué et plus vous passerez de temps à écrire votre plan, plus vous vous assurerez de votre réussite. C’est une préparation nécessaire pour connaître ne serait-ce que la satisfaction de finir une œuvre dont on peut être fier.

S’il vous plaît, soutenez Scenar Mag avec quelques dons. C’est grâce à des personnes telles que Vous que nous pouvons continuer à être à vos côtés pour vos projets d’écriture. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :