ATMOSPHÈRE ET ÉMOTIONS

5
(1)

Le point de vue affectif d’un personnage participe grandement à établir une atmosphère dans le récit. Ce point de vue particulier est forcément subjectif. C’est comme si l’œil de la caméra se resserrait non pas sur un close-up mais sur les profondeurs d’une psyché.

Les images et les bruits nous renvoient une description mais elle n’est la réalité que du personnage qui nous livre cette description. Celle-ci nous est donnée selon un angle profond et émotionnel ; profond dans le sens où nous pénétrons dans les couches intimes de sa personnalité façonnée par ses expériences ou plus ou moins conditionnée par son passé, l’émotion, quant à elle, est l’instrument avec lequel nous percevons la réalité du personnage telle qu’il l’interprète.
Dit autrement, auteurs et autrices nous donnent à voir précisément là où ils veulent nous emmener.

Lorsque le lecteur/spectateur voit ce que le personnage voit et ressent ce qu’il ressent, cela permet une caractérisation intime et crée une expérience partagée dans laquelle l’histoire prend vie à travers les perceptions sensorielles, les pensées, les croyances, les émotions et les jugements du personnage.

Toutes les histoires n’utilisent pas le point de vue subjectif, mais tous les auteurs s’efforcent de créer une certaine proximité entre le personnage et le lecteur/spectateur, ce qui nécessite une certaine habileté. Le contexte est l’élément de l’histoire qui facilite ce processus.

Le détail compte

Expérimentez les détails du contexte à travers les émotions et les sensations du protagoniste pour que le lecteur ait le sentiment de faire partie intégrante de l’histoire.

Cela signifie que le choix du lieu pour chaque scène est important non seulement pour faciliter le déroulement des événements, mais aussi pour renforcer le lien entre le lecteur et le personnage.

Le lieu devrait être chargé d’une valeur émotionnelle. Ce n’est pas systématique, évidemment. Mais certaines scènes nécessitent un lien émotionnel spécifiquement relié au protagoniste et éventuellement aux autres personnages présents.

Ce lien particulier explique ce qu’il se passe ou bien l’état d’esprit des personnages. Ils peuvent agir aussi comme symbole, par exemple, vous insistez sur un frêne majestueux, ce n’est pas gratuit, votre intention est peut-être de le relier à Yggdrasil de la mythologie nordique.
Un autre exemple plus terre à terre, dans le genre de la comédie romantique, serait que votre personnage principal a un important déjeuner d’affaires. Or, il s’aperçoit que le lieu choisi est en fait le restaurant où, il y a maintenant fort longtemps, sa fiancée de l’époque rejeta sa demande en mariage.

Maintenant, ce lieu, ce détail du contexte (le contexte est celui de la problématique de l’acceptation d’une rupture) se charge d’une valeur émotionnelle sous la forme d’une réminiscence, d’un écho du passé qui déferle comme une lame de fond et noie le personnage.
Ce souvenir que le restaurant choisi pour la réunion rappelle douloureusement au personnage non seulement l’affectera émotionnellement (nous le verrons à son comportement et à ses attitudes) mais influera aussi ses prises de décision (si tant est que celles-ci sont importantes pour faire avancer l’histoire).

La structure relationnelle, c’est-à-dire non seulement les relations entre les personnages mais aussi les relations entre les personnages et les objets du monde qu’ils habitent, seront d’une importance majeure pour la bonne réception de votre texte par les lecteurs et les lectrices.

Un lieu donné peut être tout à fait neutre vis-à-vis d’un protagoniste, ne posséder aucune valeur émotionnelle ou affective qui le relie à ce protagoniste, à son passé (ce qui permet aussi d’informer le lecteur/spectateur) ou à ses expériences.
Néanmoins, il est possible de créer une certaine atmosphère pour renforcer le sens d’une scène. Il est souvent fait appel aux perceptions sensorielles pour renforcer une émotion spécifique (de la peur, une certaine paix intérieure, un malaise, de la fierté…). Lumières et ombres, par exemple, participent grandement à cette obtention.

En un mot, pensez l’impact que peut avoir une scène sur vos lecteurs et vos lectrices. La plupart des scènes susciteront une réponse émotionnelle qui renforce le réalisme parce que les sentiments des personnages seront à l’unisson de leur environnement et que c’est par l’émotion que vous attirerez le lecteur/spectateur dans la scène.

Imprégner l’émotion

Un brainstorming peut être utile pour connaître quelle serait la meilleure situation (ce qu’il se passe dans une scène) en rapport le plus direct possible avec les émotions recherchées.

  1. Identifiez le but de votre personnage principal dans une scène (héros et héroïnes apparaissent dans la majeure partie des scènes). Que doit-il faire, apprendre ou accomplir ? Que cherchez-vous à lui faire ressentir ? Non seulement à lui d’ailleurs, mais aussi aux autres personnages impliqués dans cette scène.
  2. Passez en revue (forcez votre imagination) les différents lieux où cette scène pourrait prendre place. Ce pourrait être par exemple un musée où une œuvre particulière pourrait être interprétée afin de révéler pour le personnage et le lecteur des sentiments profonds qu’il ne parvenait pas à exprimer.
    Ne forcez pas le personnage en de tels lieux si les exigences de l’histoire imposent d’autres choix.
  3. Notez les lieux ou bien les situations qui vous viennent immédiatement à l’esprit. Mais ne les considérez pas comme acquis. Conservez un esprit critique. Approfondissez ce qui vous est venu à l’esprit. D’autres choix plus intéressants ou créatifs pourraient se faire jour.
  4. Pour chaque lieu retenu, comment pourriez-vous mettre en avant les détails afin qu’ils évoquent une atmosphère particulière afin de provoquer chez le personnage une réaction émotionnelle plus puissante.
    Cela ajoutera aussi de la tension dramatique. En fonction de ce qu’il se passe dans la scène, vous pouvez vouloir que votre personnage se sente déstabilisé. Ou peut-être souhaitez-vous le bercer d’un faux sentiment de sécurité pour qu’il ne voie pas ce qu’il se prépare. Dans tous les cas, les détails que vous choisirez pour décrire le lieu contribueront à orienter ses émotions.
  5. Enfin, pensez à ce que le personnage apprendra, décidera ou fera à la suite de ce qu’il se passe dans la scène. Le cadre peut agir comme un amplificateur de ce résultat final, simplement en entourant le personnage de déclencheurs d’émotions qui le conduiront vers cette décision ou cette action.

Par exemple, on sait que votre personnage principal possédait un lien très fort avec ses parents. Si vous le ramenez non pas vers eux mais vers des lieux imprégnés par des souvenirs forts, qu’ils soient positifs ou négatifs, l’émotion engendrée peut justifier une scène car les souvenirs convoqués peuvent induire de la tension et du conflit.

Une fiction a besoin de tension et de conflit. Ainsi :

  • Créez un dilemme pour votre personnage (voire même un choix entre deux maux). Votre personnage doit prendre une décision ; il soupèsera chacune des options. Les enjeux sont palpables. Il est vrai qu’une telle scène correspond habituellement au climax. Vous pouvez néanmoins appliqué un tel principe aux scènes qui pourraient en bénéficier.
  • Réfléchissez maintenant à trois ou cinq situations dans lesquelles vous pouvez placer votre personnage et qui auront un impact ou une influence sur son choix. Que verra-t-il ? Quelles émotions et pensées seront suscitées ?

Le fait de choisir un cadre fort pour une scène et de l’ensemencer avec ces déclencheurs d’émotions crée un effet d’attraction et de répulsion, qui amplifie la lutte interne du personnage. Grâce à l’interaction du héros ou de l’héroïne avec le lieu, nous pouvons nous concentrer sur les besoins, les désirs, les croyances, les peurs et les préjugés personnels qui motivent son comportement.

La façon dont le protagoniste réagit à ces déclencheurs peut faire allusion à des expériences passées qui peuvent encore avoir un pouvoir sur lui sous la forme de blessures émotionnelles.

Considérez toutes vos scènes et réfléchissez au cadre. Réfléchissez à la façon dont vous pourriez changer ou modifier l’environnement particulier d’une scène pour lui donner une plus grande valeur émotionnelle, pour qu’elle ait un impact plus fort sur votre personnage. Puis creusez et réécrivez.

Votre soutien envers Scenar Mag est nécessaire afin de nous permettre de rester à vos côtés encore de nombreuses années pour vous soutenir dans tous vos projets d’écriture. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

One thought on “ATMOSPHÈRE ET ÉMOTIONS

  1. Bonjour Scenarmag (cher William).

    Justement, je suis moi-même actuellement sur cette réflexion (cette révision) pour en approfondir l’approche.

    Avec le recours à une référence pro forcément très personnelle dont voici l’adresse à copier/coller sur Youtube : https://youtu.be/oZtnbK3YfPg

    Tel un effet miroir ressenti inversé entre les mots en voix off de Romy Scheider et les plans (les images) sur Samy Frey dont je suis persuadé qu’il n’a joué que le souvenir intime de son vécu personnel de moments contrastés de courage contraint et les plus dépressifs de sa rupture la plus marquante de sa propre vie (et dont par métaphore, il ravive de sa mémoire, tout le sens resté chargé d’émotions toujours intactes).

    Selon moi, “l’atmosphère”, ainsi que tu la nommes (et qui ferait à nouveau bondir Henri Jeanson), n’est que cette impression commune d’un récit vivant surgi de nos mémoires respectives de dimension universelle (c’est en effet mon étude du moment pour me préparer et approfondir au mieux ma prochaine reprise).

    Bravo et merci William d’avoir obéi à ce hasard de soulever la question à un parfait moment, de l’impact des images sur le conflit et de la charge émotionnelle venant en ranimer tout le sens …

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :