UN CONCEPT ? VRAIMENT ?

5
(1)

Est-ce que le concept est d’une importance capitale dans le devenir d’un scénario ? Tous les concepts ont des points forts et des points faibles.

Un concept peut être défini comme une recherche artistique et qui peut être facilement présenté avec une prémisse succincte, typiquement caractérisée par un scénario de type “Et si…” (Et si… ce personnage venait du passé ?) agissant comme un catalyseur pour les événements et les personnages (le concept provoque les événements et modifient la personnalité des personnages) dépeints dans le scénario.

Par ailleurs, il existe aussi des concepts où la situation initiée par le Et si…? n’est pas ce qui préoccupe auteurs et autrices. Ceux-ci s’intéressent davantage au développement des personnages et à d’autres subtilités qui ne sont pas aussi faciles à résumer.

Un concept convainquant

Pourquoi vouloir s’interroger sur la valeur de son concept ? C’est un signe de manque de confiance en soi. Ce qui importe est de savoir si le concept ou l’idée que vous avez dans l’esprit sera ou non suffisamment passionnant ou fascinant pour retenir l’attention, éveiller de l’intérêt ou même une certaine admiration pour les idées véhiculées ou induites par le concept.

Un concept, quelle que soit sa formulation, possède en soi une force, une puissance. L’auteur s’approprie cette force. Les concepts les plus recherchés sont ceux qui ont le potentiel de susciter l’intérêt, de capter l’attention ou de forcer l’admiration d’une manière puissante et irrésistible. Et cela peut se produire dans n’importe quel genre et avec n’importe quel budget.

Will Hunting est l’exemple parfait d’un concept convaincant qui s’intéresse également au développement et à la caractérisation des personnages, ce qui n’est pas facile à résumer dans les limites d’une phrase ou deux.

Matt Damon et Ben Affleck ont initialement développé le scénario comme un thriller sur un col bleu, génie des mathématiques, que le gouvernement cherchait à recruter pour être un espion crypto-analyste. Rob Reiner a examiné ce premier jet du scénario et a immédiatement demandé à Damon et Affleck de se débarrasser de l’intrigue sur le FBI et de se concentrer sur les personnages.

Le concept est alors devenu l’une des meilleures études de personnages avec le succès qu’on lui connaît, la version centrée sur le personnage est juste irrésistible. Quel que soit le concept (et quel que soit le genre), les personnages impliqués par le concept seront vitaux pour la réussite (c’est-à-dire l’impact sur les lecteurs et les lectrices) du scénario.

Ce sont les scénarios qui associent des concepts à des personnages et des arcs dramatiques (en un mot, l’évolution des personnages) convaincants qui suscitent le plus d’intérêt sur le marché spéculatif (celui des scénarios proposés sans qu’aucune demande spécifique ne soit faite).

N’importe quel concept peut être soutenu par des personnages bien écrits et quel que soit l’éventuel budget. Néanmoins, si votre concept est suffisamment attractif et que vos personnages ne sont ni négligés ni estompés par ce concept, vous aurez certainement une paire gagnante.

Néanmoins encore, le concept qui s’énonce en une phrase ou deux est la toute première chose qui sera lue. Cependant, l’horizon est largement et profondément ouvert pour n’importe quel type de scénario quel que soit le concept.

Le personnage au cœur du concept

Car même si le concept en une ou deux phrases ne parvient pas totalement à convaincre, ce n’est pas rédhibitoire. Un effort sera donné dans la lecture d’au moins vos dix premières pages afin de vérifier si les personnages impliqués dans l’histoire présentent un intérêt, c’est-à-dire qu’on s’accroche à leur histoire personnelle et qu’on veut connaître ce qu’il leur arrive.

C’est pourquoi la prémisse doit reprendre un ou plusieurs personnages dans sa formulation. Pour Will Hunting, nous pourrions résumer ainsi le concept (ou prémisse) :
Will Hunting a un QI de génie mais choisit de travailler comme concierge au MIT. Lorsqu’il résout un difficile problème de mathématiques, ses talents sont découverts par un professeur, qui décide d’aider le jeune homme égaré à atteindre son potentiel. Lorsque Will est arrêté pour avoir frappé un officier de police, le professeur passe un accord pour obtenir une certaine clémence à condition qu’il suive un traitement avec le thérapeute Sean Maguire.

Le traitement de ce type d’histoires doit faire preuve d’une maîtrise parfaite de la caractérisation et du thème majeur. Autant dire, ne nous leurrons pas sur nous-mêmes, que la qualité de l’écriture et de la grammaire, la mise en page, la facilité de la lecture (un jargon peut être utilisé mais expliqué et distribué tout au long du récit) contribueront à l’acceptation ou au refus du texte.

Autant dire encore, cherchez dans votre entourage des personnes qui vous feront un retour impartial sur votre œuvre.

Merci de nous aider à nous maintenir à vos côtés par vos dons.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :