DÉSIR, INTRIGUE & PERSONNAGE

0
(0)

Dans chaque scène, votre personnage principal devrait être capable d’exprimer un désir mais cette expression devrait être évidente sans être explicite. En donnant des indices de ce que cherche à obtenir le personnage dans chaque scène, vous créez des interactions riches et vous évitez ainsi que vos dialogues ne répètent ce qu’il se dit déjà à l’image ou dans l’imaginaire des lecteurs et lectrices.

Bien sûr, avant de pouvoir communiquer subtilement les désirs de notre personnage aux lecteurs et lectrices, nous devons comprendre pleinement ces désirs nous-mêmes. Bien qu’il puisse être tentant de créer un personnage incapable d’identifier exactement ce qu’il veut – parce que nous essayons également de comprendre ce qu’il veut en tant que conteur – en tant qu’auteurs, nous devrions savoir précisément ce que le personnage désire avant de pouvoir construire son parcours de découverte de soi de manière crédible tout au long de l’intrigue.

Un désir matériel

Les objectifs externes sont essentiels pour la plupart des récits. Ils identifient pour le lecteur/spectateur ce que le protagoniste essaie d’accomplir dans l’histoire. Ils permettent également de lui faire savoir quand l’histoire est terminée, car le personnage principal réalisera ou ne réalisera pas cet objectif. Lorsqu’on peut savoir ce que le personnage principal désire, il devrait être facile pour les lecteurs de reconnaître également le prix.

Les désirs matériels peuvent aller de la fortune au trésor enfoui, en passant par une simple montre à grande valeur sentimentale. C’est rarement l’objet lui-même qui porte la valeur (bien qu’il le pourrait) mais plus souvent ce que l’objet signifie pour le personnage.

Un enfant des rues pauvre peut tenter un grand braquage pour posséder les objets de valeur à l’intérieur d’un musée, mais c’est la façon dont ces objets lui permettront de changer de vie qui compte le plus pour lui. Donner une plus grande signification à l’objet est la clé d’un désir irrésistible pour le posséder.
Par exemple, si l’intrigue se concentre sur la recherche d’une grosse somme d’argent qui fut cachée par le frère de votre personnage principal, ce n’est pas cette somme d’argent qui importe (car en effet cet objet pourrait être un simple McGuffin, c’est-à-dire un prétexte pour justifier cette intrigue).

Ce qui importe, ce sera le moment où votre personnage principal comprendra que son frère a été tué alors qu’il venait de cacher l’argent. L’intrigue se déplace alors sur la relation entre votre personnage principal et son frère décédé. Ce sera cette relation qui nourrira le drame.

Un désir personnel

Alors qu’un désir externe incite de nombreux personnages à entrer en conflit dans la poursuite de leur objectif, beaucoup d’entre eux néanmoins désirent ce qui ne peut être perçu – ce qui existe au plus profond d’eux-mêmes. Ce désir interne n’est pas à confondre avec le besoin qui consisterait davantage à combler un manque creusé par un trauma, une blessure psychologique.
Les désirs intérieurs peuvent être difficiles à communiquer sans avoir recours à l’exposition, aux dires du personnage qui exprime ouvertement ses désirs les plus profonds. Cependant, les auteurs peuvent utiliser des méthodes permettant de montrer les désirs les plus profonds d’un personnage sans que celui-ci n’ait à les exprimer.

Parfois, le désir interne est de se racheter. D’autres fois, il s’agit d’accepter qui est vraiment le personnage, c’est-à-dire que son besoin devra être surmonté pour que ce désir soit satisfait. D’autres fois encore, il s’agit de surmonter les incertitudes qui ont rendu impossible de recevoir l’amour d’autrui. Le besoin alors est d’identifier les causes de ces incertitudes.
Par exemple, trouver la paix après la mort de son enfant est un désir personnel et tout à fait légitime. Cependant, si le personnage éprouve une forte culpabilité pour cette mort, il est bon d’en expliquer le besoin et de remonter aux origines. S’il comble le manque creusé par le besoin, alors il peut satisfaire son désir.

Un désir d’appartenance

Les réponses qu’un personnage cherche peuvent se trouver en lui – mais pas toujours. La connexion avec une autre personne, un groupe ou même la société toute entière peut être la force motrice du désir que votre personnage éprouve lors de son parcours à travers l’intrigue.

Le désir d’appartenance est un archétype humain universel. Nous avons besoin des autres (nous ne saurions changer le monde seul et dans le respect d’autrui). Certains ont besoin de beaucoup d’autres personnes et d’autres n’en ont besoin que de quelques-unes. Cependant, nous sommes tous concernés par le fait que les êtres humains ont besoin les uns des autres ne serait-ce que pour tenter de trouver un sens à la vie ou pour faire face à la mort.

Le désir relationnel le plus commun est, bien sûr, l’amour. La création d’un personnage en forme de pièce de puzzle peut être une tâche difficile. Les bizarreries, les peccadilles et les erreurs de jugement d’un protagoniste sont pour les auteurs et les autrices de tous genres une tâche qui rend certainement perplexe.
Mais lorsque nous représentons un personnage façonné pour épouser exactement les courbes du protagoniste que nous avons imaginé, c’est une expérience enrichissante tant pour l’auteur que pour le lecteur.

Par exemple, votre héroïne virevolte de relations amoureuses en relations amoureuses après une déception amoureuse qui l’a blessée au plus profond d’elle-même. Mais lorsqu’elle fera la rencontre, c’est-à-dire l’expérience d’une relation sincère, lecteurs et lectrices peuvent alors ressentir tout comme elle les émotions qui la traversent.

Un désir de changement

Les désirs d’un personnage sont souvent ancrés dans ce qui lui sera bénéfique (son point de vue, ses désirs, ses intérêts). Certains personnages désirent plutôt ce qui aidera leur famille, leur communauté ou la société dans son ensemble. Un désir de changement dans les systèmes et les institutions peut refléter le cheminement d’un personnage lorsqu’il désire changer lui-même. Ainsi, le personnage a identifié son besoin et voir les choses changées autour de lui traduit cette volonté de devenir autre.

Ce désir peut également avoir une autre apparence. Souvent, il faudra faire des sacrifices pour que le protagoniste puisse changer les choses. Ce sacrifice est souvent ironique car il implique généralement une personne, un objet ou un idéal que le personnage désire également.
Forcer un personnage à faire un choix difficile entre deux choses qu’il désire rend l’intrigue captivante. Lecteurs et lectrices ne peuvent s’empêcher de se demander ce qu’ils choisiraient dans de telles situations.

Par exemple, un personnage haut responsable d’une institution peut vouloir éradiquer l’emprise de la bureaucratie. Mais il ne pourra réussir qu’en sacrifiant sa propre dignité.

Depuis 2014, nous sommes à vos côtés pour vous aider dans tous vos projets d’écriture. Afin de permettre à Scenar Mag de persévérer à vos côtés en vous donnant le plus d’informations pertinentes possibles pour vous aider dans votre entreprise d’écriture, s’il vous plaît, faites un don de quelques euros. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :