PERSONNAGE OU INTRIGUE (ACTION)

0
(0)

Devrais-je développer un personnage d’abord et puis une histoire, ou devrais-je développer une histoire d’abord et ensuite créer un personnage?

L’intrigue est-elle plus importante que le personnage ou le personnage est-il plus important que l’intrigue ?

Ce sont des questions que beaucoup d’auteurs débutants se posent quand ils commencent leur scénario, constate Rachel Ballon. Cependant, il n’y a pas vraiment de réponse parce que vous ne développez ni l’un ni l’autre en premier.

L’histoire et le personnage sont indissociables. Ils sont en synergie et chacun émane de l’autre. Pourquoi ?
Chacun dépend de l’autre parce que le personnage est l’action et l’action est le personnage. Ils sont un et le même (Plot dans la langue anglaise signifie intrigue. Néanmoins, les auteurs anglo-saxons confondent intentionnellement action et intrigue) .

Tentons d’expliquer ce que cela signifie (il me semble d’ailleurs que Syd Field ait été le premier à formuler cette hypothèse). Imaginons que vous ayez en tête une personne, peu importe que vous l’appréciiez ou non, peu importe qu’elle vous terrorise ou non.

Si vous décidiez d’écrire sur cette personne, vous aurez certes un personnage. Mais qu’en sera t-il de l’intrigue ? Ce sera alors votre travail de prendre le personnage et de le mettre dans une histoire passionnante. En apprenant à connaître votre personnage, vous commencerez à créer l’environnement approprié, des problèmes et des conflits pour lui. Votre histoire se développera alors que votre personnage s’élabore.

Vous établirez votre intrigue en fonction des choix de votre personnage, de ses décisions, de ses actions et de ses réactions. En d’autres termes, la personne que votre personnage est et ce qu’il ou elle fait détermine la structure de l’intrigue de votre scénario. Notez que Rachel Ballon emploie le mot structure pour l’intrigue mais ne va pas jusqu’à dire que le personnage est lui-même une structure.

Le personnage au cœur de l’intrigue

Dans la langue anglaise, ce type d’organisation du récit est nommé Character Driven. Plutôt que de tenter une traduction qui pourrait s’avérer prétentieuse, je préfère conserver cette expression comme je l’ai fait pour la théorie narrative Dramatica et essayez une définition.

Les histoires axées sur les personnages (Character Driven) s’exprime davantage sur le développement des personnages que sur l’action. Les histoires animées par des personnages se retrouvent souvent dans la fiction. Une bonne intrigue est souvent fondée sur un ou deux personnages étoffés plutôt que sur une intrigue qui donnerait le primat aux événements.

Une intrigue conduite par un personnage est un type d’histoire (le terme type sert à distinguer du genre) qui est animée par l’émotion par opposition à une intrigue qui décrit essentiellement l’objectif que s’est donné un personnage ou même plusieurs d’ailleurs (le méchant de l’histoire a souvent aussi son propre but que le héros entrave ou bien qu’il tente de stopper).

On peut vouloir aussi séparer les termes d’intrigue et d’action comme on entend bien souvent l’expression : un film d’action par exemple. Des récits qui s’inspirent de la vie réelle sont souvent Character Driven. Si vous écrivez au sujet de votre propre histoire, il vous sera peut-être plus facile d’intuitionner votre personnage sur des critères et un vécu personnel, des expériences personnelles (vous pourriez aussi appréhender des expériences que vous ne connaissez pas en faisant les recherches nécessaires et en interrogeant intelligemment ou intuitivement les personnes qui les ont vécues).

Les films animés par des personnages sont ceux où l’accent est mis sur le personnage plutôt que sur l’action. Tootsie ou Rocky en sont des exemples. Dans les deux cas, chaque scénario se constitue du personnage principal (c’est-à-dire que le récit devient un tout autonome par le personnage) . Chaque récit illustre également comment le personnage principal détermine l’action. Un personnage fragile, léger et éduqué ne peut tenir le rôle de Rocky.

Vous ne créeriez pas non plus un personnage trapu et musclé pour jouer le rôle de Tootsie, qui se fait passer pour une femme afin d’obtenir un rôle principal en tant que femme dans une série télévisée. Pour qu’un récit fonctionne, c’est-à-dire pour que le personnage soit crédible dans le monde inventé dans lequel il est jeté ou bien pour qu’il soit apte à réaliser certaines actions, Rachel Ballon insiste pour que le personnage soit conçu pour ce monde ou bien pour les actions qu’il fera dans ce monde.

Qui est votre personnage, ce qu’il pense, ressent et croit déterminera comment il ou elle se comportera. Les actions de votre personnage doivent être cohérentes avec sa personnalité. Vous devriez avoir, conseille Rachel Ballon, un personnage réaliste et crédible à travers sa motivation (ce qui l’incite à agir, à prendre des décisions), ses désirs et ses pulsions qui influencent aussi ses choix, ainsi que son but extérieur (extérieur parce que son action consiste à modifier le monde et dans le même coup, le monde justifie l’évolution de ce personnage en un autre être qui est soit radicalement différent, soit qui s’est renforcé dans ses convictions un peu comme la chrysalide devenue papillon et que celui-ci ne nie pas qu’il fut chrysalide.

Scenar Mag a besoin de votre soutien. Nous vous offrons le plus d’informations possibles pour vous aider dans tous vos projets d’écriture. Aidez-nous en retour à persévérer à vos côtés non seulement pour vous aider mais aussi et surtout pour vous soutenir. Faites un don. Merci

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Cet article vous a déplu ?

Dites-nous pourquoi ou partagez votre point de vue sur le forum. Merci

Le forum vous est ouvert pour toutes discussions à propos de cet article

Laissez un commentaire ou Ouvrez un sujet dans le forum

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :