Personnage

LA VRAIE NATURE DU PERSONNAGE

Dans la vie réelle, nous offrons au monde davantage une persona que notre véritable nature. Le vernis dont nous nous recouvrons est probablement une protection.
Mais qu’en est-il pour nos personnages de fiction ?
Nous ne pouvons décemment pas nous contenter d’un personnage qui ne serait qu’un jeu d’apparences.

Un personnage est la somme de ses actions et de ses décisions. Celles-ci sont motivées et colorées par la vision du monde et la morale qui règlent la conduite de ce personnage. En tant qu’auteur, cela laisse le choix entre une persona (la façon dont les autres vont percevoir un personnage) qui fait soit la démonstration des actions et décisions, soit qui les masque.
Maintenant, prenons un personnage qui trompe sa femme depuis des années et organisons une soirée où une dizaine d’amis du couple sont réunis. Chacun des personnages présents peut connaître la vérité sur le comportement immoral du personnage mais n’en soufflera mot.
Ce qui donne des indices sur la personnalité des personnages présents qui connaissent peut-être la vérité mais qui prétendent ne pas la connaître.

Quant à la femme trompée du personnage (qui n’ignore peut-être pas l’infidélité de son mari), les amis du couple peuvent l’apprécier mais ceux sachant la vérité peuvent aussi s’identifier à sa situation délicate. Cela donne aussi des indices entre ceux qui sont du côté du mari et ceux qui ressentent davantage d’affinités avec la femme.
C’est par les relations ainsi définis entre les personnages que des promesses de scènes ou de rebondissements s’ouvrent à l’auteur.

Et quant au mari, on peut en faire quelqu’un de jovial, qui a de l’allure et un succès naturel auprès des femmes. Du moins, c’est ainsi qu’il se présente au monde. C’est sa persona qui cache sa véritable nature.
Mais surtout, cela lui permet d’embrouiller la vérité sur son comportement donc (comme tout personnage défini par ses actions), son égoïsme, sa vanité et son fond profondément immoral seront masqués par cette persona.

Une nature véritable et une nature cachée

Les apparences sont une chose. Mais si vous aviez une discussion sérieuse avec ce personnage, il ne manquerait pas de vous expliquer que tout cela a à voir avec son passé. Il tentera d’expliquer et de justifier (surtout de justifier) ses faiblesses, ses choix et ses préférences.

Son éducation, le trauma éventuel qu’il a vécu au cours de son enfance et quelques autres possibles font partie de l’explication du personnage. Cependant, ils ne sont pas pour autant sa véritable nature. Le passé est un facteur certes conséquent de la création d’un personnage (tout comme nous dans la vie réelle), mais ce passé n’explique pas tout.
Bien sûr, on peut comprendre pourquoi le personnage pense comme il le fait et ce qu’il fait à la lumière des découvertes sur son passé. Mais ces informations ne sont pas suffisantes pour connaître qui il est.

Tout au plus, elles peuvent expliquer de manière scientifique le comportement du personnage mais cela ne nous indique pas qui il est. Cela ne justifie pas toutes les décisions qui ont mené à des conséquences tragiques pour lui-même ou pour les autres.
Notre passé n’est jamais qui nous sommes. Il est seulement un facteur important de ce que nous sommes devenus.
Le passé bien qu’il soit révolu et dorénavant inaccessible est d’abord contingent. Il aurait pu être autrement et nous serions devenus autres.

Alors où trouver la véritable nature d’un personnage. Nous pouvons émettre l’hypothèse que la nature d’un personnage est la somme de ses choix et de ses comportements dans les limites morales qui sont les siennes. Ce sont les risques qu’il prend et les conséquences de ses actes.
L’auteur peut tenter de masquer cette nature qui s’exprime et se manifeste ainsi mais tôt ou tard, il lui faudra exposer son personnage tel qu’il est. C’est la complexité d’un personnage qui est vraiment intéressante à lire.


J’en ai vraiment besoin. Merci

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des