Toy Story : la séquence E

TOY STORY : LA SEQUENCE, UNITE STRUCTURELLE (4)

Découpage de Toy Story en 8 séquences :

La séquence A
TOY STORY : LA SEQUENCE, UNITE STRUCTURELLE (1)

Les séquences B & C
TOY STORY : LA SEQUENCE, UNITE STRUCTURELLE (2)

La séquence D
TOY STORY : LA SEQUENCE, UNITE STRUCTURELLE (3)

Abordons dans cet article la séquence E.

La séquence E

Cette cinquième séquence commence avec une préparation à la menace que représente la maison de Sid.
Woody se livre à une véritable prédiction d’un futur terrifiant.

L’opération chirurgicale

C’est un motif important de cette séquence E.
A la fin de la mise en place de la séquence (c’est-à-dire à la fin de l’acte Un de cette séquence d’une dizaine de minutes), Woody dit à Buzz We are gonna die. I’m out of here (Nous mourrons si nous restons ici).

Cela établit que Woody est encore le protagoniste de la séquence.
Et en tant que tel que son objectif est de s’échapper de la maison de Sid avec Buzz.
L’objectif majeur de Woody (récupérer l’estime des autres jouets par le témoignage de Buzz) est toujours suivi par cet objectif local.

Seulement ce dernier est plus spécifique. Il possède une tension différente et est un obstacle à surmonter sur la route de l’objectif majeur.

Les obstacles se succèdent

S’évader de la maison de Sid ne sera pas facile. La porte est fermée, les jouets martyrisés par Sid s’avèrent être des monstres et Scud, le chien de Sid, leur barre la seule voie de sortie.

La tension générée est cependant relâchée (il faut bien permettre au lecteur de reprendre son souffle) par un retour à la chambre de Andy.
En effet, les jouets de Andy ont pris conscience de la disparition de Woody.
Et coup de théâtre, ils se persuadent encore plus de la culpabilité de celui-ci.

Ce qui permet de rajouter de la signification à la tentative d’évasion en la rapprochant de l’objectif majeur de Woody.

L’arc dramatique de Buzz

Chaque personnage devrait posséder un arc dramatique. C’est-à-dire qu’il devrait évoluer par une prise de conscience.

Comment définir un arc dramatique ? On peut fonder ce dernier sur la relation qui existe entre ce que veut un personnage et son besoin véritable dans l’histoire.

Par exemple, un personnage commence le second acte avec un désir conscient.
Woody veut retrouver sa place à la tête des autres jouets.
Mais il a aussi un besoin inconscient.
Woody a besoin de réaliser que l’amour de Andy ne peut être forcé. Il doit accepter sa place dans la hiérarchie quelle que soit celle-ci.

A travers ses tribulations au cours de l’intrigue, le personnage souffre suffisamment de manière à prendre conscience de son besoin.
Cette prise de conscience l’amène progressivement à considérer que ce qu’il veut est dorénavant vain.

Un arc dramatique décrit le processus de cette transformation de la personnalité d’un personnage. C’est ainsi que Woody, Buzz et Sid connaîtront des transfigurations significatives alors que plusieurs des autres personnages mineurs feront face à des prises de conscience de moindre importance.

Cependant, se focaliser uniquement sur l’arc dramatique risque de forcer les personnages à changer selon le plan de création conçu pour eux.
Ce qui risque de s’avérer trop prévisible.

Pour lutter contre cette tendance, il faut alors développer une histoire qui va défier suffisamment le ou les personnages afin de forcer sur eux cette transfiguration et la rendre légitime.

Habituellement, l’arc dramatique du protagoniste porte en lui le thème de l’histoire.
Le contenu exposé consiste en la vérité que le personnage ne réalise pas tant qu’il n’a pas assumé le changement dans sa personnalité.

Buzz découvre la vérité sur sa véritable nature

C’est ainsi que durant leur tentative d’évasion, Buzz, se trouvant séparé de Woody, découvre une publicité sur lui.
Vivant dans l’illusion d’être un super-héros, il découvre en fait qu’il n’est qu’un jouet.

Sa désillusion est d’ailleurs renforcée par sa tentative avortée de prendre son envol à travers la fenêtre. Ce qui crée aussi une symétrie avec son vol dans la chambre de Andy lors de la séquence B.

La fin de la séquence

La séquence se termine avec un Woody qui se cache dans la maison de Sid et un Buzz récupéré par Hannah souffrant dorénavant d’une profonde désillusion.

Concernant l’objectif de Woody, la séquence se résout sur un aspect négatif.
Et l’expérience de Buzz teinte l’histoire d’une atmosphère sombre.

Il est important, qu’il s’agisse d’une comédie ou d’un drame, de réserver des moments qui vont inverser l’atmosphère. Dans un drame, ce sont ces moments qui amènent un soulagement comique, un moment plus léger.
Et dans les comédies comme dans Toy Story, il s’agit de moments plus sombres, amenant à fleur de peau et rendant palpable le désespoir des personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.