Archives par mot-clé : Tension

LE HÉROS EST UN ÊTRE HUMAIN

Le héros en tant que protagoniste est celui qui fait avancer l’intrigue. On a pris l’habitude de le considérer tout empli de bonnes intentions, faisant le bien et surmontant l’adversité. Le héros typique est Hercule.

Depuis Hercule, le héros est moins empreint de ses ancêtres divins. Il est devenu quelqu’un d’ordinaire jeté dans une situation extraordinaire. Néanmoins, il est toujours affublé de qualités, voire de vertus qui lui permettent de se dépasser, de vaincre toutes sortes de difficultés et d’obstacles (malgré les tribulations qui pourraient l’abattre plus souvent qu’à son tour).
C’est toujours un personnage qui fait montre de bravoure (alors que la bravache pourrait être plus dramatique). Il est encore le gardien de valeurs morales qui ne font que refléter une société qui se voudrait utopique. C’est un être exemplaire prêt à se sacrifier pour sa cause.
Continuer la lecture de LE HÉROS EST UN ÊTRE HUMAIN

HÉROS : LA RÉSISTANCE AU CHANGEMENT

Quelle que soit la force avec laquelle nous voulons quelque chose, il y a toujours quelque chose de plus puissant qui nous retient : notre résistance au changement.
La seule chose qui puisse nous faire changer est lorsque le monde (donc extérieur à nous) ne nous en laisse pas le choix.

Un problème que nous ne pouvons plus éviter, une évidence que nous ne pouvons plus dévier du regard et lorsque le monde se précipite à notre rencontre, nous ne pouvons plus que changer. Il nous faut agir ou être écrasé.
Continuer la lecture de HÉROS : LA RÉSISTANCE AU CHANGEMENT

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (64)

Les appréciations de l’intrigue est un concept introduit par la théorie narrative Dramatica. On peut le comprendre comme la réception et la compréhension de l’intrigue par le lecteur.

Continuons sur notre lancée de la traduction du chapitre 17 de la théorie (que nous avons annotée pour tenter de rendre plus lumineuse la pensée de Melanie Anne Phillips et de Chris Huntley (les auteurs de cette théorie).

Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE 
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (64)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (21)

Une histoire et à fortiori un scénario, c’est une succession de scènes. Parmi celles-ci, d’un point de vue structurel, il y a des étapes incontournables : le monde ordinaire du héros, l’incident déclencheur, le passage dans l’acte Deux, le point médian, le passage dans l’acte Trois et le dénouement.

L’intrigue, l’espace de l’acte Deux, est la durée la plus longue du scénario. Ce qui implique que le lecteur peut laisser vagabonder sa pensée si rien n’est fait pour la maintenir concentrée sur l’histoire.
Nous avons vu que l’acte Deux contient approximativement en son centre un point médian (ce point peut s’étendre sur plusieurs pages, nous ne sommes pas non plus dans un modèle géométrique).
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (21)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (19)

Nous avons vu qu’un protagoniste était animé à poursuivre un objectif. Et qu’il était mû par une véritable détermination. Celle-ci n’est cependant pas une évidence. Il lui faut une énergie. Et cette énergie est une motivation à faire les choses.

Néanmoins, cette motivation doit être elle-même explicitée. Qu’est-ce qui motive le héros à vouloir aller avec autant d’efforts jusqu’au bout de son objectif.
Habituellement, ce sont les enjeux qui déterminent cela. Plus le héros a de choses à perdre (et des choses auxquelles il tient), plus la tension dramatique sera présente et partant, le suspense.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (19)