Archives pour l'étiquette Protagoniste

LE PROTAGONISTE AU CŒUR DU RESEAU

Si une fiction, c’est d’abord un ensemble de relations, un réseau complexe d’intersubjectivités, d’influences réciproques, de décisions et de choix qui engagent non seulement le personnage lui-même mais aussi les autres (et parfois même le lecteur), le protagoniste est au centre de ce nœud gordien.
Continuer la lecture de LE PROTAGONISTE AU CŒUR DU RESEAU

LE PROTAGONISTE PEUT-IL ETRE L’ANTAGONISTE ?

Est-il possible que le protagoniste soit aussi son propre antagoniste ? Y a t-il des exemples de scénarios où le protagoniste est son pire ennemi ?

Le personnage principal d’une fiction est atteint d’une vieille blessure antérieure à son introduction dans l’histoire. Il la porte avec lui depuis trop longtemps pour qu’elle n’affecte pas sa personnalité au moment où nous faisons sa connaissance.
C’est une norme reconnue dans nombre de fictions.

Néanmoins, est-ce que cette blessure fondamentale qui caractérise le personnage peut-elle faire de lui le méchant de l’histoire ?
Continuer la lecture de LE PROTAGONISTE PEUT-IL ETRE L’ANTAGONISTE ?

LA PEUR : L’ENNEMI INTERIEUR DU HEROS

Peurs, craintes, frayeurs, culpabilités… ne sont pas des choses que la bravoure peut vaincre. Celle-ci peut vaincre un ennemi mais elle est impuissante devant la peur de cet ennemi.

Ce qui peut vaincre la peur, c’est la confiance, la foi, la conviction. Pour remporter son combat intime, le héros doit avoir confiance en cette victoire, la foi ou la conviction en son triomphe.
Continuer la lecture de LA PEUR : L’ENNEMI INTERIEUR DU HEROS

UN SECOND ACTE QUI RELIE L’HISTOIRE

La fonction du second acte est d’explorer le territoire émotionnel tel qu’il s’est développé à la fin de l’acte Un. Une exploration qui prendra fin au cours de l’acte Trois lors du dénouement.
Ce qui fait de lui quelque chose de plus significatif que la simple continuation des éléments mis en place au cours du premier acte. Le second acte est un élément dramatique indépendant qui entretient une double relation.
Continuer la lecture de UN SECOND ACTE QUI RELIE L’HISTOIRE

BIEN S’INTERROGER SUR SON HEROS

Avoir déterminé ce que veut le héros d’une histoire n’est pas suffisant pour faire une histoire. Il est important aussi de mettre en place ce qu’il devra faire pour obtenir ce qu’il veut.
Ainsi, une intrigue commence à se dessiner.

Parfois, il est assez simple de distinguer entre les deux notions. Dans Le Seigneur des Anneaux, la mission de Frodon est de détruire l’Anneau. Gandalf lui a appris que le seul endroit où cela s’avérera possible est de se rendre au Mont Destin.

Il devra donc traverser toute la Terre du Milieu jusqu’en Mordor et jeter l’Anneau dans le volcan. C’est sa quête ou son défi.

Parfois, la quête et la volonté du héros semblent confondues. Etre le champion du monde dans sa catégorie détermine à la fois la quête et les épreuves qui attendent le personnage.
Néanmoins, ce qu’il veut et ce qu’il doit faire pour l’obtenir sont deux interrogations différentes pour l’auteur.

Billy Elliot, par exemple, a décidé qu’il voulait suivre des cours de danse. Il est persuadé que c’est sa vocation.  C’est ce qu’il veut.
Mais que devra-t-il faire pour y arriver ?
Il devra se délivrer de sa timidité et du poids du regard des autres. Ce qui donne un tout autre aspect à la réflexion sur le personnage.
Continuer la lecture de BIEN S’INTERROGER SUR SON HEROS