Archives pour l'étiquette Protagoniste

LE MOTIF DE L’INTRIGUE (1)

L’intrigue est le matériel qui s’insère entre l’acte Un et l’acte Trois. Inutile de se le cacher : c’est probablement la partie la plus difficile à écrire entre l’incident déclencheur (qui lance l’intrigue) et le climax (l’ultime confrontation entre le personnage principal et son antagonisme, quel qu’il soit).

Lors de l’intrigue, l’auteur doit se préoccuper de développer son histoire, maintenir la tension dramatique et mettre en place des conflits à la difficulté croissante.
Il sera aidé en cela parce que de nombreux scénarios suivent un même motif sans pour autant manquer d’originalité.
Continuer la lecture de LE MOTIF DE L’INTRIGUE (1)

LE HÉROS & LE MÉCHANT DE L’HISTOIRE

Dans une bonne fiction, le héros et le méchant de l’histoire ont des objectifs clairement définis. Même si la fonction de l’antagonisme est de contrer l’objectif du héros, rien n’interdit que le méchant ait lui aussi un objectif à accomplir.

Idéalement, les objectifs s’affronteront directement à un moment ultime (dénommé habituellement le climax) où l’un des deux personnages l’emportera.
Continuer la lecture de LE HÉROS & LE MÉCHANT DE L’HISTOIRE

L’INCIDENT DÉCLENCHEUR DANS LE MONDE

Selon Robert McKee, une fiction se conçoit en 5 parties :

  1. Un incident déclencheur
  2. Des complications progressives
  3. Un moment de crise majeure pour le protagoniste
  4. Le climax
  5. La résolution (ou dénouement)

L’incident déclencheur est celui par qui le scandale arrive. Il est ce qui met en mouvement les quatre autres parties.
Pour McKee, il est important de bien situer l’incident déclencheur dans l’environnement dans lequel il surgit. C’est-à-dire le monde physique et social de l’histoire.
Continuer la lecture de L’INCIDENT DÉCLENCHEUR DANS LE MONDE

LES DÉCISIONS DU PROTAGONISTE

Quelle est la fonction essentielle d’un protagoniste ?
Elle consiste pour lui à poursuivre un désir (c’est-à-dire un objectif) qui est manifestement au-delà de ses capacités.
Consciemment et parfois inconsciemment, il se décide pour une action dont il pense, ou simplement ressent-il, que cette action lorsqu’elle sera lancée dans le monde lui amènera une avancée vers la réalisation de son désir.

De son point de vue subjectif, ce qu’il choisit de faire (et quelque soit l’étendue ou la portée de ses actes) aura des effets suffisants pour obtenir du monde la réaction qu’il en attend (et qui doit lui permettre d’avancer vers son objectif).

Mais au moment où il se décide d’agir, tout ne se conformera pas à ses attentes.
Continuer la lecture de LES DÉCISIONS DU PROTAGONISTE