Archives pour l'étiquette Prémisse

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (58)

Nous allons aborder le chapitre 15 de la théorie narrative Dramatica. Nous avons vu jusqu’à présent les éléments du thème. Maintenant, il s’agit de les mettre en mouvement. En d’autres termes, il s’agit de leur donner une liaison organique.

Sommaire de tous les articles
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE

Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (58)

RACONTER UNE HISTOIRE, C’EST D’EN POSSÉDER UNE

Si vous ne pouvez expliquer en quelques mots (une ou deux phrases grand maximum) de quoi parle votre histoire, c’est la preuve que vous n’avez pas d’histoire.

Pourtant, être un auteur, c’est trouver du sens là où le commun des hommes en est incapable. C’est de voir des choses que le reste du monde, trop aveuglé par ses passions, ne peut plus entendre.
Mais être trop sensible peut nous mener aussi à l’erreur. En somme, l’auteur doit forger quelque chose qui fasse sens d’abord chez les autres.
Continuer la lecture de RACONTER UNE HISTOIRE, C’EST D’EN POSSÉDER UNE

UNE HISTOIRE, C’EST L’HISTOIRE DE QUELQU’UN

Comprendre de quoi parle une histoire, c’est savoir à propos de qui elle parle. C’est toujours un peu l’histoire d’un mec…
Le lecteur se concentre sur le qui. Le qui est le moyen d’exprimer une idée.

Le qui nous donne quelqu’un avec qui le lecteur peut s’identifier. Et parfois même, ce qui n’a pas besoin d’être humain. Il nous attire dans l’histoire. Parce qu’il est toujours plus simple de communiquer sur une idée lorsque quelqu’un est devant vous et qu’il vous permet par personnage interposé de faire l’expérimentation de cette idée.
Et c’est un moyen de nous impliquer dans l’histoire.
Continuer la lecture de UNE HISTOIRE, C’EST L’HISTOIRE DE QUELQU’UN

RETOUR SUR LA STRUCTURE

Le cheminement à travers les articles de Scenar Mag est loin d’être facile avec tous ces articles qui traitent des sujets les plus divers. Nous allons aborder dans cet article la structure en trois actes, une structure des plus communes et surtout efficace.

La structure implique aussi l’intrigue et il est important que le lecteur d’un scénario comprenne de quoi il retourne dans une histoire. Nous réservons habituellement l’intrigue à l’espace de l’acte Deux.
Quant à la structure, elle est le cadre qui maintient l’histoire. Sans une structure, toute l’histoire s’effondrerait comme un château de cartes sans fondations.
Continuer la lecture de RETOUR SUR LA STRUCTURE

PASSION ET RAISON : L’AUTEUR ET SA MUSE

Un processus d’écriture fait appel à la fois à la passion et à la raison. Il commence avec un besoin urgent de créer quelque chose ou bien un désir d’exprimer quelque chose.
Une idée germe dans l’esprit de l’auteur. Et elle doit maintenant trouver son chemin. C’est à ce moment que l’aspect le plus créatif est à l’œuvre.

Réfléchir à son idée est ce qui permet son développement. Cela ouvre des possibilités. On peut alors imaginer un début, un commencement et une fin. D’autres idées feront leur apparition et l’histoire apparaîtra et évoluera progressivement jusqu’à ce qu’elle atteigne une pleine maturation.
Continuer la lecture de PASSION ET RAISON : L’AUTEUR ET SA MUSE