Archives par mot-clé : Conflit

LE CONFLIT EST LA CLEF DE L’ŒUVRE DRAMATIQUE

Idéalement, toutes les scènes d’un scénario devraient être conflictuelles. Le conflit est la lutte que se livrent deux forces (généralement humaines) qui s’opposent. Sommairement, l’une veut quelque chose et l’autre, autre chose.

Ce sont deux volontés qui s’opposent. Même une insinuation est porteuse de conflit. Il existe de nombreuses formes de conflit : entre personnages, contre la nature, contre la société ou bien encore un personnage en butte avec lui-même.
Continuer la lecture de LE CONFLIT EST LA CLEF DE L’ŒUVRE DRAMATIQUE

PERSONNAGE & INTRIGUE

Lorsqu’on a une idée pour un scénario, elle peut nous venir plus ou moins avec une histoire et des personnages. Et parfois non.
Le problème qui se pose alors est de savoir si ce qui importe est tel ou tel personnage et ce qu’il va faire ou bien si on se concentre sur un personnage qui fera telle ou telle chose.

En fait, le problème est mal posé. Notre esprit cherche à articuler une distinction entre l’action et les personnages. Alors que les deux sont confondus. L’intrigue est le personnage et le personnage est l’intrigue. C’est-à-dire qu’une intrigue, ce sont des personnages qui agissent et ce qu’ils font les révèlent.
Continuer la lecture de PERSONNAGE & INTRIGUE

DÉCIDER DE CE QUE SERA SON HISTOIRE

L’écriture dramatique, c’est d’abord de prendre des décisions structurelles importantes et s’y tenir. Cela évite de déambuler en digressions plus ou moins fantaisistes.
Il y a en premier lieu une décision. Sachant que l’on peut écrire sur tout, il va falloir décider sur ce que vous voulez écrire et exclure le reste.

Et c’est une grande décision. La toute première décision que l’on doit prendre lorsqu’on a la volonté d’écrire une histoire, c’est l’idée. Et cette idée, il faut être en mesure de l’écrire. Car on peut avoir beaucoup d’idées mais n’être pas particulièrement apte à toutes les écrire. Une histoire, c’est une idée que l’on peut écrire.
Continuer la lecture de DÉCIDER DE CE QUE SERA SON HISTOIRE

LE BIEN-ÊTRE POUR MIEUX ÉCRIRE

Que signifie le bien-être ? Est-ce avoir atteint un certain degré de satisfaction avec sa vie ?
Probablement pas. Le bien-être est un sentiment subjectif (une sensation en somme).

Antoine de Saint-Exupéry l’a bien identifié dans Le petit prince. Ce qui compte dans le bien-être, c’est ce que nous pensons de nous-mêmes. A la condition toutefois que ce que nous pensons de nous-mêmes (en bien ou en mal) ne soit pas influencé dans un sens ou l’autre par ce qu’autrui pense de nous.
Continuer la lecture de LE BIEN-ÊTRE POUR MIEUX ÉCRIRE

LE CONFLIT EST DRAMATIQUE & RÉCIPROQUEMENT

L’humanité n’a de cesse de se raconter des histoires. D’abord orales, elles furent tissées par la magie des mots en un tissu culturel et mythologique. Aristote et Shakespeare ont affiné l’art de raconter et l’ont codifié en comédies et tragédies.

Les histoires devinrent plus engageantes sous une forme connue comme dramatique. Cette forme particulière peut être comprise comme deux opposants qui luttent pour un but commun et glorieux : la victoire.
Continuer la lecture de LE CONFLIT EST DRAMATIQUE & RÉCIPROQUEMENT