Archives pour l'étiquette Climax

EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

L’intrigue porte l’action. Mais l’intrigue n’est pas l’histoire. L’histoire, ce sont les conséquences émotionnelles de l’action.
Dans l’intrigue, le protagoniste agit. Une de ces qualités est qu’il est proactif. Il ne subit pas.

Cependant, au niveau de l’histoire, le protagoniste prend de plein fouet les conséquences de l’action, c’est-à-dire l’impact émotionnel qu’elles ont sur lui. Il le vit et l’intègre.
Intrigue et histoire sont donc nécessairement entremêlées. Sans action, aucune émotion et sans émotion, l’action est si aride qu’elle décourage le lecteur.
Continuer la lecture de EMOTION : CONSEQUENCE DE L’ACTION

LA PREMISSE POUR SAVOIR OÙ L’ON VA

Vous devriez pouvoir écrire l’idée fondamentale de votre histoire en une ou deux phrases mettant en avant le personnage principal, ce qu’il veut, ce qu’il est obligé de faire pour l’avoir et ce qui lui arrive.
Il s’agit de votre prémisse.

Voici quelques exemples.
Continuer la lecture de LA PREMISSE POUR SAVOIR OÙ L’ON VA

SCENE : N’EVOQUEZ QUE L’ESSENTIEL

Est-ce que chacune de vos scènes et les personnages qu’elle contient a une raison d’exister ? A t-elle un but si on la rapporte à l’ensemble ?

Si vous décidez que non, alors il faut couper. Tout ce qui est hors de propos avec votre sujet, tout ce qui ne lui est pas nécessaire devrait être éliminé.
Ne soyez pas bavard ou répétitif. N’encombrez pas votre projet de choses qui ne lui sont pas pertinentes.
Continuer la lecture de SCENE : N’EVOQUEZ QUE L’ESSENTIEL

TROIS ACTES : EN QUOI CONSISTENT-T-ILS ?

Rien n’est absolument certain ou gravé dans la pierre. Le nombre d’actes, la distribution des nœuds dramatiques, ce que contiennent ces moments dramatiques… Tout cela semble confus et source, parfois, de désaccords.

Ce qui est certain, cependant, est que le premier acte doit présenter la situation qui sera explorée par la suite.
Continuer la lecture de TROIS ACTES : EN QUOI CONSISTENT-T-ILS ?

DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (22)

Nous avons abordé dans l’article précédent le chapitre 10 de la théorie narrative Dramatica sur les personnages subjectifs.
Continuons sur notre lancée.

Sommaire de tous les articles de cette passionnante théorie (ardue à déchiffrer mais définitivement bénéfique pour comprendre ses propres mécanismes d’écriture) :
DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (22)