Archives par mot-clé : Climax

L’ÉVOLUTION INTÉRIEURE DU PROTAGONISTE

Ce qui est important, ce n’est pas de montrer en une scène que le protagoniste est devenu autre par une révélation soudaine (ou divine) mais plutôt de montrer (un scénario montre mais ne dit pas, le lecteur d’un scénario doit voir des images à travers les mots) comment il en est arrivé à cette révélation.

On garde à l’esprit que cette transfiguration du héros est interne. En quelque sorte, il devient meilleur. Mais cette rédemption obéit à une logique. Voyons comment cette logique peut être mise en place.
Continuer la lecture de L’ÉVOLUTION INTÉRIEURE DU PROTAGONISTE

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (25)

Nous avons admis que l’ultime résolution de l’histoire se passerait dans l’acte Trois. Cette résolution se nomme le climax car après le climax, il ne reste plus que le dénouement.
On peut se baser sur une définition (parmi d’autres) de l’acte Trois comme l’acte des résolutions. Ainsi, il peut être logique que le climax (l’ultime confrontation) soit situé dans cet acte Trois.

Et des questions (sous forme de conflits), ce n’est pas ce qui manque dans le cours de l’intrigue. Sachant que la question dramatique la plus évidente a été posée au cours du premier acte, soit après l’incident déclencheur, soit au moment du passage dans l’acte Deux lorsque le héros décide de prendre à bras le corps son problème.
Une décision qu’il tiendra fermement jusqu’au climax malgré l’adversité.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (25)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (24)

Tout ce qui a pu se passer dans l’acte Deux mène irrésistiblement à ce que sera l’acte Trois. C’est-à-dire la résolution de l’intrigue, la solution au problème qui préoccupe le héros depuis le début du scénario.

Vous avez peut-être ressenti le besoin d’ajouter au moins une intrigue secondaire dans l’acte Deux. L’acte Trois et en particulier en son début se chargera d’apporter une solution à cette ou ces intrigues secondaires.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (24)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (11)

Dans une fiction, le protagoniste a un objectif à accomplir. Cet objectif est un désir.
Distinguons dès maintenant la différence entre le désir et le besoin. Le désir est une motivation à accomplir quelque chose. En quelque sorte, le désir est extérieur au personnage. D’une manière ou d’une autre, il s’est persuadé qu’il avait une mission à mener à son terme et rien ne peut l’en détourner.

Le besoin est quelque chose de plus personnel. C’est un problème interne qui doit être résolu par le personnage. Lorsqu’on invente un protagoniste, il est nécessaire d’ajouter dans sa personnalité un défaut qui l’empêche d’être totalement lui-même. Ce peut être une addiction quelconque (dont l’origine peut être expliquée au cours de l’histoire), par exemple.
Simultanément au désir (ou objectif) qu’il poursuit dans cet histoire, le héros a donc un besoin qu’il doit combler. Il doit par exemple se débarrasser de cette addiction car s’il n’y parvient pas, il ne pourra réussir son objectif. C’est comme si le besoin barrait la route au désir.

Cet article aborde l’objectif du héros, c’est-à-dire son désir qui se joue non seulement au niveau de toute l’histoire mais aussi dans chaque scène qui compose le scénario.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (11)

ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (7)

Maintenant que vous avez une fin et un début pour votre scénario, il y a entre ces deux points fondamentaux un espace vacant qu’il va falloir remplir.
Pour nous aider en cette tâche, il existe une structure depuis longtemps éprouvée et qui fonctionne plutôt bien surtout lorsqu’on se lance dans l’art scénaristique.

La structure en trois actes est donc composée d’un début, d’un milieu et d’une fin. Cette définition est néanmoins un peu insuffisante car elle ne permet pas vraiment d’envisager la construction d’un récit de manière pratique.
Continuer la lecture de ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (7)