Archives par mot-clé : Archétype

PERSONNAGE : MARSELLUS WALLACE (PULP FICTION)

André Bazin écrivit dans les années 1950 que le cinéma avait à sa disposition tout un arsenal de moyens avec lesquels il pouvait imposer sa propre interprétation d’un événement sur le spectateur. Ensuite, Truffaut, Godard, les Cahiers du cinéma développèrent davantage l’idée du cinéaste comme romancier.

Tout comme le romantisme se créa à la fin du dix-huitième siècle en réaction contre le réalisme, La Nouvelle Vague dans les années 1960 et 1970 vint subvertir les valeurs traditionnelles du cinéma et inventa un tout nouveau langage du cinéma.

Dans cet article, je vais me pencher sur un personnage de Pulp Fiction : Marcellus Wallace pour tenter de démontrer comment les conventions préexistantes à sa création et la théorie peuvent en expliquer le développement.

Pour ce faire, nous analyserons la scène de l’introduction de Marcellus :

C’est aussi dans la même scène que nous ferons la connaissance du personnage principal de l’intrigue fondée autour de Butch, boxeur de son état, auquel Marsellus demande de se coucher lors de son prochain combat.

Cette séquence de l’ouverture spécifique à la ligne dramatique concernant Butch contient aussi une information vitale pour la compréhension de la suite et ce sera la rencontre entre Butch et Vincent.
Continuer la lecture de PERSONNAGE : MARSELLUS WALLACE (PULP FICTION)

error

PENSER LE SCÉNARIO

Penser le scénario, c’est étudier le scénario. Et l’étude de l’art scénaristique (expression un peu paradoxale car le scénario est d’abord un outil de travail et non une œuvre d’art, il est l’œuvre d’un artisan) a trois avantages.

Le tout premier de ses avantages est de se perfectionner dans l’art de conter des histoires. C’est une faculté que nous possédons tous même si parfois nous ne croyons pas être fait pour cette activité, il arrive de nombreuses situations dans la vie au quotidien où nous contons des histoires : dans notre relation aux autres, dans notre travail, dans la vie politique, dans la publicité aussi et même pour endormir les plus petits (ou les masses).

Le second avantage que l’on peut tirer de l’étude d’un scénario est que cela nous permet d’approfondir notre appréciation des films, des téléfilms ou des séries télévisées.
Quant au troisième avantage, l’étude du travail d’autres scénaristes peut grandement vous aider à apprendre à écrire vous-mêmes votre propre scénario.
Continuer la lecture de PENSER LE SCÉNARIO

error

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (75)

La théorie narrative Dramatica est assez complexe. Si l’on est un tant soit peu perfectionniste et qu’on aime aller au fond des choses et Dramatica est excellente en cela, l’on risque néanmoins de ne jamais écrire son histoire.

Cependant, prenez ce que vous pouvez des articles que j’ai écrits jusqu’à présent. Il y a certainement des choses qui peuvent vous servir dans vos projets.
Poursuivons notre étude des Thematic Points, une expression du vocabulaire de Dramatica que j’ai traduite par Contenants thématiques. Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (75)

error

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (70)

Les éléments de caractérisation déterminés par la théorie narrative Dramatica sont au nombre de 64. Ces 64 caractéristiques ou traits de caractère, pourrait-on dire, sont particulièrement efficaces dans la création de nos personnages tout en étant, conformément à la théorie Dramatica, en parfaite résonance avec l’histoire contée.

Continuons notre révision de ces éléments.

Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (70)

error