Archives pour l'étiquette Antagoniste

BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

Le climax est le début du dénouement. La progression de l’histoire a mené logiquement à ce moment crucial pour le protagoniste. Tout au long de l’intrigue, vous avez préparé votre lecteur à cet événement. Il s’y attend et le climax est là pour répondre à ses expectations.

Voyons ce que requiert le climax pour être efficace.
Continuer la lecture de BIEN ÉCRIRE SON CLIMAX

L’ANTAGONISTE & SES QUALITÉS

L’antagoniste doit posséder des forces tout à fait légitimes. Ce n’est pas parce qu’il est le méchant de l’histoire qu’il doit nous être présenté sous son plus mauvais jour.
Et plus il sera fort et plus il semblera impossible pour le héros d’espérer le vaincre.

Et voir notre personnage principal dans des situations où les enjeux pour lui sont cruciaux face à un ennemi apparemment invincible invoque irrésistiblement une certaine empathie du lecteur envers lui.
Car la question dramatique prend tout son sens : sera t-il capable de réussir ?
Continuer la lecture de L’ANTAGONISTE & SES QUALITÉS

UNE INTRIGUE FONDÉE SUR LA VENGEANCE

La vengeance est une forme de justice sauvage. La raison qui motive une telle intrigue est évidente. Il s’agit d’une riposte. Le protagoniste cherche à se venger de l’antagoniste pour un tort réel ou imaginaire que ce dernier aurait commis à son encontre.

Ce type d’intrigue convoque une réaction émotionnelle assez intense chez le lecteur. C’est plus fort que nous. Nous nous hérissons contre toute forme d’injustice et aspirons à ce que celle-ci soit corrigée.
Ce qui est intéressant aussi avec ce type d’intrigue est que la riposte souhaitée (par le lecteur et par le héros de l’histoire) se situe très souvent au-delà des limites légales. L’éthique pourrait alors être sérieusement malmenée.
Continuer la lecture de UNE INTRIGUE FONDÉE SUR LA VENGEANCE

L’ÉVASION AU CŒUR DE L’INTRIGUE

Une intrigue qui se fonde sur une évasion appelle naturellement des éléments de poursuite et parfois même de sauvetage. C’est une intrigue essentiellement physique (il y a donc de l’action).
On retrouve dans ce type d’intrigue des événements liés à une capture d’abord puis à l’évasion ensuite.

D’une manière ou d’une autre, le héros cherche toujours à s’évader d’un enfermement quelconque. Que celui-ci soit matérialisé par de hauts murs ou bien à l’air libre mais sous le regard d’hommes armés, il est nécessaire que les mouvements du héros soient limités pour qu’il envisage une évasion.
Continuer la lecture de L’ÉVASION AU CŒUR DE L’INTRIGUE