STRUCTURE SELON SYD FIELD

Syd Field avait l’habitude de dire qu’on ne pouvait faire un bon film d’un mauvais scénario. Un scénario sert de fondation à un film. Autant dire qu’il en est l’élément le plus pertinent.La nature même du scénario implique des images. Nous pouvons d’ailleurs dire qu’un scénario raconte une histoire avec des images, des dialogues et des descriptions. Et le tout est empaqueté dans une structure dramatique.
Un scénario possède une structure basique qui lui donne sa forme. Cette structure maintient en place tous les éléments dramatiques concourant à créer une histoire.

Une histoire est donc un tout

L’action, les personnages, les conflits, les scènes, les séquences, les dialogues, les actes Un, Deux et Trois, les événements ou incidents, la musique, les lieux… sont autant d’éléments dramatiques. La relation qui unit ces éléments au tout crée une histoire.

La structure est la base, la fondation d’un scénario. Elle est même le squelette sur lequel s’accroche les éléments dramatiques. Sans ce squelette, les éléments choiraient misérablement.
Ce squelette est le paradigme d’une structure dramatique c’est-à-dire un modèle, un exemple, un schéma conceptuel.

Voici le paradigme tel que le conçoit Syd Field :

sydFieldParadigm

Selon Field, un scénario suit une structure en trois actes : le setup (acte Un, c’est-à-dire la mise en place de l’histoire), la confrontation (acte Deux) et la résolution (acte Trois).
La théorie indique que l’acte Un et l’acte Trois sont de longueur égale et que l’acte Deux est égale à la longueur des actes Un et Trois (soit 25% – 50% – 25%). Dans les faits, ces valeurs ne sont heureusement pas réellement respectées mais vous comprenez l’idée.

Il y a deux points majeurs dans l’intrigue (Plot Point 1 & 2). Ces points sont des événements majeurs qui projettent l’histoire dans une toute nouvelle direction (c’est ainsi qu’ils marquent le point de passage entre les actes).
On peut les considérer comme des retournements de situation. Il est communément admis que le Plot Point 1 est ce moment où le personnage principal décide de prendre en charge son problème, en d’autres mots, de s’engager dans l’aventure.

Les événements
L’acte Un

Les éléments dramatiques du premier acte sont :

  • L’exposition
    Tous les personnages principaux et leurs situations personnelles sont introduits lors de l’exposition.
    Quels sont les buts du personnage principal (son désir et son besoin) ?
    Qui sont les personnages secondaires ainsi que ce qui justifie leur présence soit auprès du héros, soit auprès du méchant ?
  • Le personnage principal
    Le personnage principal est celui qui a un besoin ou un objectif qu’il doit satisfaire ou accomplir et dont les actions font avancer l’histoire (si le personnage principal est aussi le protagoniste. S’ils sont deux personnages différents, seul le protagoniste a à sa charge le soin de faire avancer l’intrigue).
  • Une prémisse
    Cette prémisse dramatique est en fait ce dont parle l’histoire.
    A lire à ce sujet :
    JOHN TRUBY : LA PREMISSE – PART 1
    JOHN TRUBY : LA PREMISSE – PART 2
    JOHN TRUBY : LA PREMISSE – PART 3
    JOHN TRUBY : LA PREMISSE – PART 4
  • Une situation dramatique
    Il s’agit de la description des circonstances, du contexte dans lequel l’histoire se déploiera.
  • Un incident déclencheur

Que trouve-t-on dans l’acte Un ?

  • Une séquence d’ouverture (Opening Image)
    Il s’agit de la séquence (ou de la scène) d’ouverture de votre scénario. Elle donne généralement le ton de votre histoire.
    Lire à ce sujet :
    MICHAEL HAUGE & L’OPENING IMAGE
  • L’exposition
    L’exposition fournit quelques informations générales sur l’intrigue, le passé des personnages, sur la mise en place de votre histoire (son contexte) et le thème.
    Elle fournit au lecteur les informations de base pour lui permettre non seulement de s’immerger dans l’histoire mais de s’identifier au personnage principal. En effet, la biographie d’un personnage est un élément dramatique de première importance pour trouver des liens qui créeront l’empathie envers ce personnage.
  • L’incident déclencheur
    Certains le nomment catalyste. C’est un moment majeur de l’histoire où un événement qui va changer la vie du protagoniste lui est présenté pour la première fois. Ce peut être une rencontre (souvent employée) ou bien par exemple lorsqu’une affaire est assignée à un détective privé.
    Cet incident est le seul où une coïncidence est acceptée par le lecteur. Le hasard ne devrait jamais intervenir dans les autres événements surgissant dans la vie du héros. Seul un lien de causalité devrait être envisagé pour ceux-ci : un événement A provoque un événement B qui à son tour un provoque un événement C…
  • Plot Point 1
    C’est un événement majeur capable d’obliquer l’histoire dans une certaine direction. Considérons Star Wars. L’incident déclencheur est la remise par R2D2 du message de la princesse Leia à Luke.
    Le Plot point 1, le premier nœud dramatique, se produit lorsque les parents adoptifs de Luke sont massacrés par les StormTroopers. A ce moment, Luke prend la décision de s’engager auprès des Rebelles pour lutter contre Darth Vader. Cette prise de décision, cet engagement dans l’aventure assure le passage dans l’acte Deux, l’intrigue proprement dite.
    La fonction de ce nœud dramatique est non seulement d’apporter un changement drastique dans la vie du héros mais surtout de le convaincre de prendre totalement à charge son problème, chose qu’il avait soigneusement évitée jusqu’à présent. En assumant son problème, cela le met face à ses responsabilités c’est-à-dire qu’il est dorénavant forcé d’affronter son adversaire, déclaré ou non à ce point de l’histoire.
L’acte Deux

Les éléments dramatiques du second acte sont :

  • Des obstacles
    C’est effectivement au cours de l’acte Deux que le protagoniste rencontre problème après problème (conflit après conflit) qui l’empêche d’accomplir son besoin dramatique (révélé au cours de l’acte Un).
    A lire :
    LES ELEMENTS DE L’ACTE DEUX
  • First Culmination
    Voici ce qu’en dit Frank Daniel :
    « Mid-Point or First Culmination: a Major Reversal of fortune, making Main Character’s task even more difficult. Often, give the audience a very clear glimpse of an answer to the Central Dramatic Question – the hope that Main Character will actually succeed at resolving his problem – only to see circumstances turn the story the other way. First Culmination may be a glimpse at the actual resolution of the picture, or its mirror opposite. »
    Le point médian ou First Culmination (que l’on peut comprendre comme un premier aboutissement pour le protagoniste) : un revirement de situation majeur rendant la tâche du personnage principal encore plus ardue. Souvent, il donne au lecteur une idée très claire de la réponse à la Question Dramatique Centrale (à savoir, l’espoir que le personnage principal réussira à résoudre son problème), seulement pour voir les circonstances tourner les choses dans le sens contraire. First Culmination peut être un aperçu de ce que sera la véritable résolution de l’histoire, ou son exacte inverse.
    Syd Field, cependant, distingue First Culmination du point médian. Pour lui, First Culmination se produit juste avant le point médian. Le personnage principal semble prêt de parvenir à réaliser son but, son objectif. Puis, tout s’écroule menant alors au point médian.
  • Le point médian
    Le point médian se situe approximativement au milieu de l’histoire. A ce moment de l’histoire, le personnage principal est au plus bas. Il n’a jamais été aussi loin de réussir son objectif ou de satisfaire à son besoin dramatique. Tout semble réellement perdu pour lui (d’autres théories parlent de All is Lost).
    A lire :
    LE POINT MEDIAN EN MIROIR
    LES CONSEILS DE MICHAEL HAUGE
    ATELIER D’ECRITURE : LE SCENARIO

Que trouve-t-on dans l’acte Deux ?
Retenons d’abord que l’acte Deux se décompose en deux parties : l’acte Deux A et l’acte Deux B.

  • Pinch 1
    Il s’agit d’une pincée de rappel. En effet, cette scène ou séquence de récapitulation évoque le conflit central de l’histoire. Par exemple, dans Star Wars, ce Pinch 1 qui se situe approximativement au centre de l’acte Deux A est l’attaque par les StormTroopers du Millenium Falcon.
    Pourquoi cette attaque ? Pour nous rappeler que l’Empire est après les plans volés de l’Etoile de la Mort que détient R2D2 et que Luke et Ben Kenobi tentent de rejoindre les rebelles (c’est d’ailleurs le conflit principal de cette séquence).
  • Le point médian
    Le point médian est un élément structurel d’importance. Il s’agit souvent d’un rebondissement ou d’une révélation qui va changer la direction de l’histoire. Syd Field suggère que mener l’histoire vers ce point médian évite au second acte (le plus long) de s’affaisser.
  • Pinch 2
    Même principe que le Pinch 1. C’est une scène ou une séquence de récapitulation qui a lieu au milieu de l’acte deux B.
    Dans Star Wars, ce Pinch 2 est le moment d’une nouvelle attaque des StormTroopers alors que Luke, Han et Chewbacca essaie de sauver la princesse Leia dans l’Etoile de la Mort. Cette séquence est destinée à nous remémorer l’opposition de l’Empire (et de l’empereur).
    Le motif de l’attaque par les StormTroopers à la fois dans le Pinch 1 et le Pinch 2 crée un lien renforçant l’idée sur la nature et les intentions de l’antagoniste.
  • Plot Point 2
    Second nœud dramatique majeur. C’est un renversement dramatique qui clôt l’acte Deux et prépare l’entrée dans l’acte Trois. La confrontation touche à sa fin et la résolution de l’histoire peut commencer.
    Ce Plot Point 2 est parfois le moment du climax : le héros est passé par tout ce qui a été prévu pour lui et il est maintenant prêt à affronter seul son adversaire (ou son antagonisme, ce dernier pouvant prendre n’importe quelle forme, y compris celle où le héros est son propre ennemi).
    Parfois, ce moment est celui où tout va mal pour le héros. Il devra alors trouver en lui la force et le courage nécessaire pour rebondir et surmonter les obstacles ultimes du troisième acte.

A lire pour compléter ce sujet :
LA GALERE DU SECOND ACTE

 L’acte Trois

Les éléments dramatiques de l’acte Trois sont :

  • La résolution
    C’est dans cet acte que toutes les questions soulevées par l’histoire reçoivent une réponse. Concernant la solution apportée aux intrigues secondaires, elles doivent avoir lieu avant le climax, avant que le personnage principal se retrouve seul face à son antagoniste.
    Le climax apporte généralement la réponse à la Question Dramatique Centrale.
  • Le climax ou Second Culmination
    Le climax est le second point d’aboutissement. On sait à la fin de celui-ci ce qu’il advient du héros et de son objectif ou besoin dramatique (le besoin dramatique est souvent cité par Syd Field ce qui permet de mieux définir ce après quoi court le héros).
  • Le dénouement
    C’est une brève période de calme à la fin de l’histoire. Le dénouement décrit un nouvel état d’équilibre pour le héros, ce qu’est devenu sa vie maintenant qu’il a vaincu son antagoniste ou ses démons personnels.
    Notez que la mort du héros est un dénouement qui n’est pas nécessairement pessimiste. Il peut tout aussi bien s’agir d’une rédemption, la mort étant le seul moyen d’être sauvé.

Que trouve-t-on dans l’acte Trois ?

  • L’ultime épreuve de force
    Autrement écrit : le climax. C’est donc le moment du climax si celui-ci n’a pas été traité dans l’acte Deux B au moment du second nœud dramatique (Plot Point 2).
    Le problème principal de l’histoire (représenté par l’antagoniste) est alors confronté par le protagoniste. L’issue dépend de la résolution de votre histoire (que vous devriez avoir décidé avant même le processus d’écriture).
    A lire :
    COMMENCER SON SCENARIO PAR LA FIN
  • La résolution de l’histoire
    Tous les problèmes soulevés sont résolus.
  • L’épilogue
    Ce dénouement règle les derniers détails et donne au lecteur une conclusion.

 

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
WilliamBion Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bion
Invité
Bion

Salut William ! J’imagine qu’on peut remplacer l’antagoniste par les démons personnels du protagoniste ? Ce qui compte c’est la transformation ou non du personnage à la fin de l’acte III non ? A plus. Ces articles de Syd Field sont lumineux ! 🙂 Didier