Ecrire

SE CONNAÎTRE AVANT D’ÉCRIRE

Donner un sens à sa vie, c’est commencer par se donner à soi-même l’un des défis les plus grands qui puisse nous être donné dans cette vie justement : exprimer l’inexprimable, chercher la lumière sur une question fondamentale.

Qui sommes-nous vraiment avant que nous commencions à écrire ce projet de scénario que nous croyons porter en nous ?
Notre regard est naturellement tourné vers l’extérieur. Parfois, il est bien de l’orienter différemment vers notre propre créativité. Se lancer dans une profonde réflexion quant à savoir qui nous sommes vraiment (et c’est ce que nous ferons aussi avec nos personnages) nous mène à ressentir plus clairement une conscience de soi.
Et même si cette conscience semblait d’abord comme éteinte.

Qui je suis ?

Quand on est à la recherche de soi-même, l’entendement n’intervient pas. Nous ne pouvons raisonnablement comprendre qui nous sommes. Il faut se dépouiller de l’opacité de notre corps.
Tout comme le monde sensible affecte nos sens, il faut aller à la rencontre des sensations que nous éprouvons en nous lorsque notre regard est tourné vers nous.

Il ne s’agit pas de se juger. Si nous ne pouvons connaître l’écho des sensations que notre âme nous renvoie, ne le considérons pas non plus comme un échec (ce qui est aussi un jugement).
Au contraire, il faut continuer à s’interroger comme une invitation à pénétrer encore plus profondément en nous.

Et lorsque vous aurez fait cette expérience de vous-mêmes, alors décrivez vos observations sur le papier. Et continuez ainsi jusqu’à ce que vous pensiez que vous avez maintenant une conscience de vous-mêmes peut-être encore très subtile mais néanmoins présente.

Nous sommes une totalité

Être sujet, ce n’est pas seulement avoir la conscience du monde qui nous entoure et que nos sens nous permettent de percevoir. Nous percevons le monde sensible comme si nous le lisions.
Mais notre monde intérieur, nos sens ne peuvent le lire.

Pour lire notre intériorité, il est vain de faire appel à notre raison. D’ailleurs, celle-ci est-elle vraiment capable de connaître ce JE que nous sommes tous. L’histoire du monde a donné des textes sacrés qui tentèrent de transmettre la nature de cette conscience de soi et de décrire cette perception de ce que signifie vraiment être conscient.

Il nous faut bien admettre cependant que nous ne pouvons énoncer la vérité qui résonne profondément en nous. Nos mots ne nous permettent pas de révéler cet horizon.
Mais en quoi consiste cette conscience de soi ? Il s’agit de nous réaliser par un processus psychologique et spirituel en découvrant notre soi authentique.

Par un travail quotidien, nous pouvons relâcher notre interprétation de ce que nous croyons être pour atteindre à notre véritable moi. Par cette lecture qui n’est pas de l’ordre langagier mais néanmoins similaire à celle du lecteur qui approche un texte, nous pouvons atteindre à une connaissance de nous-mêmes au-delà de notre nom, du rôle que nous croyons jouer dans nos vies, au-delà de l’opacité de notre corps et même au-delà de notre propre histoire.

Le déchiffrage du réel

Dans le décryptage de notre réalité, nous sommes seuls maître du chemin que nous voulons parcourir. Si je parviens à répondre sincèrement à la question Qui je suis ? avant de me mettre à écrire mon projet de scénario, les réponses que j’y trouverais seront comme les ronds de l’eau que la pierre vient de frapper.
Cela peut prendre du temps de dissiper tout ce qui obscure la perception de qui nous sommes vraiment. Progressivement, cependant, nous acquerrons un vague sens de quelque chose que nous ne pouvons certes pas articuler mais avec lequel nous entretiendrons une certaine familiarité.

Pour les plus spirituels d’entre nous, ce peut être ce sentiment d’harmonie avec Dieu ou la nature. Pour les autres, ce peut être la compréhension intime du sens de notre vie. Ce travail sur nous-mêmes que nous devons nous efforcer de faire avant d’écrire un projet de scénario ou de roman ou d’une pièce de théâtre ou d’un  poème ou  d’une chanson qui consiste à comprendre la signification d’être conscient est suffisant pour ouvrir la porte de notre créativité.

Ce que nous pouvons découvrir de ce travail est un être éveillé totalement présent dans le Ici et Maintenant et surtout libéré des modèles de pensée qui nous ont conditionnés depuis notre plus tendre enfance, un être qui s’est désaliéné des comportements collectifs qui sans être foncièrement négatifs ne sont peut-être pas en adéquation avec la véritable nature de l’individu.
Cet état de conscience est particulièrement créatif.


Merci. Pour nous aider à assurer les frais de maintenance du site.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error
Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de