Scène

UNE SCÈNE D’INTERROGATION

Une scène d’interrogatoire bien écrite est une démonstration de compétence de la part de celui qui interroge. La compétence est une méthode. Elle consiste à développer une stratégie préalablement élaborée. Elle permet au lecteur de découvrir progressivement le plan suivi par un personnage durant une conversation et elle est un élément dramatique que le lecteur s’attend à trouver dans un tel échange.

Dans une scène d’interrogatoire, le lecteur/spectateur ne participe pas. Il est un témoin de l’habileté technique d’un personnage expérimenté qui utilise son expérience pour mener une conversation difficile avec une contrepartie hostile qui ne souhaite pas se confesser.

Prenons un exemple tiré de l’épisode 3 (il n’y a qu’une saison) de The Looming Tower. Cette série relate la montée en puissance de la menace d’Osama Bin Laden et d’Al-Qaeda vers la fin des années 1990 et comment la rivalité entre le FBI et la CIA a pu mener involontairement à la tragédie du 11 septembre.

Dans ce troisième épisode (Mistakes were made), le FBI a mis la main sur l’un des terroristes survivants après les attentats contre les ambassades au Kenya et en Tanzanie. L’agent du FBI Robert Chesney interroge le suspect terroriste d’Al Qaeda Mohamad Al-Owhali.

La scène est localisée à Nairobi. Al-Owhali est suspecté d’avoir participé à l’attentat sanglant de l’ambassade américaine. Le FBI veut connaître à qui Al-Owhali a passé un appel après avoir quitté le lieu de l’attentat.

Préparer le lecteur à la compétence du personnage

Scène

Chesney vient d’ordonner à sa collègue (une jeune femme) de quitter la salle d’interrogation. Elle a été trop agressive. Le ton de Chesney est autoritaire, légèrement irrité. La jeune femme sort.

Deux informations émane de cette scène : d’abord, Chesney veut jouer le jeu du bon flic seul. Ensuite, on a le sentiment qu’il sait ce qu’il fait. On veut donc savoir ce qu’il a derrière la tête.

L’auteur nous promet que nous allons assister à la démonstration de la compétence de ce personnage. Et comme pour toute promesse, nous exigeons qu’elle se réalise.

Se focaliser sur le respect de l’individu

Chesney demande à l’homme s’il a pu prier depuis son arrestation. La réponse est positive et Chesney en est sincèrement satisfait. Son comportement est calme, il ne fait montre d’aucune agressivité.
Désormais, c’est comme si Chesney pensait tout haut demandant vraiment l’aide du détenu afin d’éviter des erreurs possibles.

La compassion envers l’être humain est la toile de fond de ce moment particulier. L’agent du FBI sait comment établir une relation.

Instiller une certaine inquiétude chez le suspect

Chesney rappelle la déposition du terroriste en lui demandant de confirmer certains points pour être sûr qu’il a bien compris. L’homme a été appréhendé avec 800 $ en poche mais aucun document d’identité. Comment est-il possible que le souffle de l’explosion lui ait fait perdre ses documents mais pas l’argent ?
L’homme gardait son argent dans la poche de sa veste qu’il désigne à l’enquêteur et comme il porte les mêmes vêtements que le jour de l’attentat… Pendant tout le temps de ce moment de la scène, Chesney n’a cessé d’écrire sur un bout de papier. Le suspect a remarqué ce geste et il commence à se demander ce qu’il signifie.

Deux informations sont véhiculés ici : les notes que prend Chesney et le calme qu’il affiche. Chez Al-Owhali, ces deux actions commence à produire une certaine angoisse. L’agent du FBI sait comment provoquer de l’inquiétude tout en jouant un jeu de calme apparence.

Cacher son jeu

Chesney semble ouvrir son cœur. Tant d’innocents et des musulmans aussi furent blessés ou tués dans l’explosion. Il est choqué à l’idée de penser que des gens innocents puissent souffrir. Et il se demande pourquoi ?
Le suspect répond que seul Allah connaît celui qui est innocent. Chesney a un point de vue différent. Merci, lui dit-il, je prie aussi pour cela.

Chesney sait comment cacher son jeu. Il provoque le suspect (des musulmans aussi furent tués ou blessés) mais il prive son interlocuteur de la colère en le remerciant et forçant une interprétation positive d’une réponse banale.
Chesney semble si sincère et vulnérable et le terroriste ne peut se réfugier derrière une position religieuse comme argument.

Louvoyer davantage

Chesney commence à se rappeler le temps quand il était dans l’armée. Il mentionne la fraternité entre les camarades, le patriotisme des hommes et des femmes. Le fait aussi qu’ils priaient ensemble.
Il demande alors au suspect s’il a servi aussi dans l’armée. L’homme approuve de la tête alors il peut comprendre.

Par le jeu de Chesney, Al-Owhali est obligé de se demander pourquoi Chesney lui raconte cette histoire. Il ne parvenait pas déjà à voir dans le jeu de l’agent du FBI, mais maintenant, c’est complètement opaque.
Comme il le découvrira bientôt, Chesney est littéralement en train de l’endormir et comme un serpent, il enserre sa victime entre ses anneaux.

Attaquer sur le flanc

Chesney lance son bluff. Alors qu’il servait dans l’armée, il a appris des techniques de contre-interrogatoire. Première règle : s’accrocher à sa couverture. Ce que le suspect réussit très bien excepté pour deux erreurs. D’abord, il a du sang sur les mains mais ses vêtements sont indemnes de toutes taches.
Donc, contrairement aux allégations de Al-Owhali, ils ne sont pas les mêmes que le jour de l’attentat. Je les ai lavé confesse le détenu puis il demande Quelle est la seconde erreur ? La ceinture que porte Al-Owhali est manifestement neuve. D’ailleurs, Chesney invite Al-Owhali à la retirer et effectivement le prix est encore à l’intérieur…

Chesney attaque Al-Owhali par surprise. Maintenant, l’homme est vulnérable et inquiet.

Lancer l’uppercut

Scène

Maintenant et seulement maintenant, Chesney hurle. La tension monte en flèche. Soudainement, Chesney est furieux. Avec une rage non contenue, il ordonne au prisonnier d’écrire le numéro de téléphone de ses complices. L’homme obéit.

Lorsque Chesney sort ensuite de la salle d’interrogation, il retrouve sa collègue dans le couloir. Elle ne sait pas ce qu’il s’est passé. Chesney lui tend le bout de papier avec le numéro de téléphone. La jeune femme est surprise. Comment a t-il pu l’obtenir ?

J’ai demandé lui répond Chesney. Autrement dit, son habileté, son expérience sont les clefs.
Vous pouvez vous inspirer de ces 7 étapes pour écrire une scène dans laquelle vous avez besoin que quelqu’un obtienne une information si ce personnage possède les qualités requises. Le lecteur voudra alors les voir à l’œuvre.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de