personnages, dramatica, scénario, protagoniste, thème, genre, histoire, intrigue, antagoniste, relations, acte, climax

VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (43) : LE GENRE

5
(1)

Continuons a créer votre scénario étape par étape en abordant le genre.

Table des matières de toutes les étapes :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE

SECTION QUATRE : LE GENRE

Etape 142 : Les éléments de genre – Acte Un

Le genre de votre scénario ou de votre roman est sa personnalité générale. Tout comme les personnes que nous rencontrons dans la vie réelle, la première impression est très importante.
Dans l’acte Un, vous introduisez votre histoire auprès de votre lecteur. La sélection des éléments de genre que vous avez choisi d’employer initialement fixera l’atmosphère pour tout ce qui s’ensuivra. Ils peuvent être aussi trompeurs et vous pourrez utiliser cela à votre avantage.

Vous pouvez travailler avec un genre standard ou tentez quelque chose de nouveau. Mais cela aide souvent à impliquer le lecteur en commençant par quelque chose de familier. De cette façon, ceux qui expérimentent votre histoire sont libérés du monde réel et projetés dans celui que vous avez construit.
Donc dans le premier acte, il serait bon d’établir quelques points d’ancrage pour permettre au lecteur d’avoir quelques points de repères.

Au fur et à mesure que nous apprenons à connaître les personnages, nos impressions initiales du type de personne qu’ils sont commencent lentement à s’altérer, faisant d’eux un peu plus des individus et un peu moins des stéréotypes.
A cette fin, comme le premier acte progresse, vous devriez pointer vers quelques attributs ou éléments de la personnalité de votre histoire (donc son genre) qui commenceraient à s’éloigner de la norme.

Note de traduction : Melanie Anne Phillips établit un rapport entre l’impression que nous nous forgeons à suivre l’évolution d’un personnage et le déploiement des éléments de genre tout au long de l’histoire. 
Ainsi les caractéristiques d’un genre apparaissent dans la durée de la fiction.

A la fin du premier acte, vous devriez avoir injecté assez d’éléments pour donner à votre histoire un type de personnalité général et aussi indiquer qu’une personnalité plus profonde attend d’être révélée.

Notez que cette personnalité plus profonde peut être en fait la véritable personnalité de votre histoire, cachée derrière d’inexactes premières impressions.

En vous référant au matériel que vous avez déjà développé dans le chapitre sur l’exposition, sélectionnez les éléments de genre les plus pertinents et couchez-les dans le premier acte afin de créer la première impression de la personnalité de votre histoire.

Etape 143 : Les éléments de genre – Acte Deux

Dans l’acte deux, la personnalité (le genre) de votre histoire développe des traits ou des éléments plus spécifiques qui la font basculer d’un type général de personnalité vers un domaine plus individuel.
Le lecteur commence à attendre certaines choses de l’histoire, à la fois parmi les éléments mais aussi le style qui lui ont été présentés.

Si la première impression de votre scénario ou de votre roman telle qu’elle est représentée dans l’acte Un est une vraie représentation de ce qui soutient la personnalité de votre histoire, alors l’acte Deux ajoute des détails et de la profondeur au sentiment général qu’inspire le scénario ou le roman.
Mais si la première impression est en quelque sorte une supercherie qui cache une personnalité différente, alors l’acte deux fait émerger à la surface des éléments qui révèlent la nature essentielle de la vraie personnalité de l’histoire.

En vous référant au matériel que vous avez déjà développé dans le chapitre sur l’exposition, sélectionnez les éléments de genre les plus pertinents pour le second acte (selon votre intention telle que décrite dans le paragraphe précédent).

Etape 144 : Les éléments de genre – Acte Trois

C’est dans l’acte Trois que vous révélerez soit les détails définitifs qui rendront la personnalité de votre histoire unique en tant qu’individu (c’est un langage imagé pour désigner la qualité d’une histoire envisagée sous son genre), soit l’étendue globale de sa véritable personnalité qui était masqué derrière les premières impressions du premier acte.

Dans l’un ou l’autre cas, d’ici la fin du troisième acte, ce que vous recherchez est que le lecteur ressente votre roman ou votre scénario comme s’il était un vieil ami ou un vieil ennemi. C’est-à-dire comme une personne qu’il comprend quant à sa vraie nature ainsi que ce dont il est capable.

En vous référant au matériel que vous avez déjà développé dans le chapitre sur l’exposition, et en fonction de ce que vous avez déjà choisi de faire apparaître dans les actes Un et Deux, sélectionnez les éléments de genre les plus appropriés pour l’acte Trois.

Considérez aussi de repositionner certains éléments de l’acte Un vers les autres actes afin de lisser le flux du développement de votre genre.

Etape 145 : Le genre – Dénouement

Si vous avez vu la fin d’un film de science-fiction où le monde est sauvé, le mot FIN apparaît, puis un point d’interrogation apparaît, vous venez alors de faire l’expérience d’un changement de dernière minute dans la personnalité du genre d’une histoire.

Dans le dénouement, vous pouvez soit réaffirmer la personnalité que vous avez révélée jusqu’à présent, soit l’altérer au dernier moment ou bien suggérer qu’elle peut être altérée.
Par exemple, dans le tout premier Alien, il y a plusieurs diversions à la fin de l’acte Trois qui alternativement donnent l’impression que soit Ripley, soit le monstre peut l’emporter.

Dans le dénouement, le monstre a été apparemment vaincu et Ripley se prépare pour le long voyage de retour en hibernation artificielle (ce qui la laisse vulnérable).
Mais la musique qui a été écrite d’abord pour communiquer le sentiment que le danger est écarté, prend soudain un tour subtile dans les accords mineurs et les maintient, nous faisant ressentir que peut-être un danger caché rôde encore.
Finalement, la musique retourne dans les accords majeurs soutenus pendant que le vaisseau s’éloigne, confirmant qu’en effet, le danger est passé.

Gardez à l’esprit que votre lecteur a besoin de dire au-revoir à l’histoire qu’il a appris à connaître. Tout comme il a besoin d’être introduit à la personnalité de l’histoire dans l’acte Un et extrait du monde réel pour s’immerger dans celui de fiction, maintenant il a besoin d’être dénoué de la personnalité de l’histoire et renvoyé dans le monde réel.

Tout comme on se sépare graduellement d’un ami auquel on vient de rendre visite (on ne le quitte pas brusquement), le lecteur doit sortir en douceur de l’histoire. Considérez toujours que les derniers moments que le lecteur passe avec votre histoire laisseront une impression finale encore plus importante que la première impression (dorénavant enfouie dans les méandres labyrinthiques de notre esprit).

Sélectionnez parmi ces éléments de genre que vous avez déjà assignés au cours du chapitre sur l’exposition ceux qui confirmeront la personnalité de votre histoire et qui aideront votre lecteur à dire au-revoir.
Si besoin, développez des éléments additionnels en vue de cet effort.

A la fin de cette étape, vous ne devriez plus avoir d’éléments de genre à distribuer. S’il en reste, voyez si vous pouvez les intégrer dans l’acte Un, Deux, Trois ou le dénouement afin d’enrichir davantage votre roman (ou votre scénario).

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.