Intrigue

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Continuons l’étude de la proposition B du sous-groupe des limitations personnelles avec les situations conflictuelles 1087 à 1100.

Liste des situations :
PLOTTO, MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Les limitations personnelles

Proposition B
43, Chercher à dépasser ses propres limites pour mener à bien un projet, une activité.

Situation : 1087
Préquelles possibles : 763 – (894 si l’on transpose A et A-5) – 898

A n’a pas toujours été la belle personne qu’il paraît aujourd’hui mais son passé est ignoré de son entourage actuel. Pour être en accord avec lui-même, A aimerait bien que la vérité à son sujet se manifeste mais il craint que sa réputation ne soit définitivement entachée.

Séquelles possibles : 923 – 1097a – 1239

Note :
Justice et Vérité : deux notions qui recouvrent un ensemble de valeurs morales (notre sens du devoir) et éthiques (notre aspiration au bonheur). Le problème de A est que son sens du devoir vient s’opposer à sa quête du bonheur.

A ne peut plus se contenter de l’apparence qu’il offre aux regards d’autrui. Il ne supporte plus de mentir. La rédemption de son passé ne se suffit plus du bien qu’il fait aujourd’hui. Pour être l’égal des autres hommes dans une relation honnête, il faut que ceux-ci accepte A dans son entier.

J’ai bien conscience que la construction du sens peut être intimidante. Mais c’est pourtant sur elle que doit travailler l’auteur. Prenons comme exemple l’épisode 2 de la saison 2 de The handmaid’s Tale lorsque June est provisoirement protégée dans les locaux dévastés et désertés du Boston Globe.

Laissée à elle-même, elle décide d’explorer le chaos des restes de ce grand quotidien de l’information. Dans les bureaux, elle aperçoit une chaussure de femme. Un événement banal en soi qui ne détonne pas dans l’univers décrit.
Continuant son exploration, elle se rend dans l’imprimerie et soudain, l’horrible vérité se fait jour. Elle y découvre la seconde chaussure près d’un mur criblé de balles et ensanglantés.

Nous devons faire l’effort d’interpréter les images d’autant plus que la bande-son ne nous donne aucun indice (pas de cris, pas de bruit de fusillade). Ce qu’il s’est passé et que June comprend en même temps que nous est que les journalistes du Boston Globe ont été traînés et se sont débattus jusqu’à ce mur où ils ont été massacrés.

Le sens de cette reconstruction intellectuelle à laquelle nous sommes sollicités est la volonté des révolutionnaires de Gilead de museler l’information, la liberté d’expression de la presse jugée trop subversive pour le nouvel ordre et incontrôlable. Ce sens est universel. Deux auteurs différents peuvent l’illustrer d’une autre manière toute aussi originale.

Situation : 1088
Préquelles possibles : 959 – 965

  • A n’a qu’un but : réaliser ses ambitions
    [Et c’est bien là son problème. La vanité de A est de se sentir supérieur aux autres pour exister. Et s’il ne prend pas conscience que ce sentiment d’orgueil le détruit, il est condamné. On peut aussi voir les choses autrement : supposons que l’ambition de A est d’avoir une petite famille, un petit confort bourgeois, un petit travail routinier… A est déjà mort à moins qu’il ne décide de prendre sa vie en main]
  • * A aimerait sortir de sa routine de vie dans laquelle il étouffe. Mais il ne pense pas avoir le pouvoir de forcer les choses dans ce sens
    [Au contraire de la première possibilité, A est conscient de son mal vivre mais il s’est persuadé qu’il ne peut lutter contre ce qu’il lui arrive. Il subit donc. Comme tout héros qui se respecte, il lui faudra apprendre à être proactif] **

Séquelles possibles : 85a – 595

Situation : 1089
Préquelles possibles : 914 – 818c

  • A n’a pas les informations pour résoudre son problème immédiat
  • * Parce qu’il recherche des informations, A s’adresse naturellement auprès des autorités. Mais on lui oppose un mur de silence **

Séquelles possibles : 818d – (697b si l’on change A par CH)

Note : Dans la première possibilité, A se trouve jeté dans une situation dont il ne connaît ni les tenants, ni les aboutissants. Il ne comprend pas ce qu’il fait là. Ce peut être un excellent début pour une enquête. Et une investigation est un bon moteur pour une intrigue.
Dans la seconde possibilité, le manque d’informations est la limitation personnelle du personnage. Au contraire de la situation 1072 où le comportement de A est à l’origine de son problème, A gêne en mettant son nez dans les affaires des puissants (comme Jack Gittes dans Chinatown). La vérité est souvent recouverte d’un voile obscurcissant. Á charge pour le héros de l’en débarrasser.

Situation : 1090
Préquelles possibles : 115 – 950

A travaille dans le créatif mais son imagination s’est tarie. Il n’a plus d’idées

Séquelles possibles : 598 – 835

Situation : 1091
Préquelles possibles : (950 …*) – 965

A se lance dans une activité dans laquelle il n’a aucune expérience

Séquelles possibles : 1111b – 1444

Note : Le comique de la situation sera de comparer les connaissances théoriques et l’application pratique de cette théorie. Pour William Wallace Cook, de nombreuses limitations personnelles sont le manque de quelque chose.
En somme, Cook relance le débat entre les connaissances empiriques que nous pouvons seulement acquérir par l’expérience et les connaissances idéelles qui autorisent par exemple nos croyances et plus spécifiquement en Dieu.

Situation : 1092
Préquelles possibles : 1060 – 1071 – 1074

A a atteint un tel degré dans son activité que toute sa puissance d’innovation s’est asséchée
[Toujours ce problème de la routine qui s’installe dans nos vies et qui œuvre insidieusement à saper notre enthousiasme ou simplement notre besoin d’apprendre]

Séquelles possibles : 598 – 1073 – 1075a

Situation : 1093
Préquelles possibles : 1444 – 115 – 887b – 1062

  • A est considéré par autrui comme une personne intellectuellement inférieure
    [Et A est amené à le croire. Toute l’intrigue consistera pour lui à s’imposer aux autres]
  • * Alors qu’il est habituellement dénigré sur ses compétences (intellectuelles ou physiques), A n’hésite pas à s’attaquer à un problème qui en a rebuté plus d’un
    [La version originale de PLOTTO fait mention d’une énigme qui demande un effort intellectuel pour être résolu. Et A, diminué par son handicap intellectuel, serait la dernière personne que l’on penserait vouloir tenter de résoudre cette énigme.
    Dans ma traduction (et mon interprétation), je cherche cependant à élargir le plus possible le périmètre en vue de ne pas restreindre l’auteur et lui permettre d’exercer au mieux son imagination.Ainsi, William Wallace Cook envisage pour cette seconde possibilité,
    1) Un message secret dont il faut découvrir le sens exact de ce qui se cache derrière les mots (comme une sorte de rébus symbolique)
    2) Une partition musicale qui recèlerait la clef de la solution (un peu comme les notes de musique du dix-neuvième épisode de la saison 4 de Battlestar Galactica reimagined et le lien intime qu’elles possèdent avec Kara Thrace (entre autres)] **

Séquelles possibles : 1076 – Chronologiquement [(1174 si l’on change A par A-5) suivie de (1282 si l’on change A par A-5 et A-6 par A)] – 1283

Situation : 1094
Préquelles possibles : 900 – 1071

A est victime de sa popularité. Et paradoxalement, plus il cherchera à être populaire, plus il perdra les faveurs du public

Séquelles possibles : 618 – 863a

Note : Il s’agit de la situation de départ. A s’est retrouvé dans une situation peut-être par ambition ou bien sans le vouloir, mais celle-ci échappe à son contrôle. Il lui faudra reprendre la mainmise sur sa vie s’il veut être sauvé.

Situation : 1095
Préquelles possibles : (71a …*) – 101a – 1002 – 1094

A cherche à se libérer d’une influence qui lui a servi par le passé mais qui maintenant interfère gravement dans la conduite de sa vie

Séquelles possibles : (71a *…**) – Chronologiquement [(83 si l’on change B par A) suivie de 207]

Note : Il s’agit d’une limitation que A s’est imposé à lui-même parce qu’elle a servi ses ambitions mais maintenant qu’il voudrait se débarrasser de cette influence devenue néfaste, celle-ci ne l’entend pas ainsi.

Situation : 1096
Préquelles possibles : 1074 – 1090 – 1092

A se met en quête de nouvelles idées pour son prochain roman
[Pour que l’intrigue soit conflictuelle, il faut postuler que A est en manque d’idées. Ce qu’il va faire pour régénérer son imagination, c’est vivre de nouvelles expériences et retranscrire ce qu’il aura vécu. William Wallace Cook, l’auteur de PLOTTO, a toujours privilégié l’expérience comme moyen de connaissance du monde. Comme s’il s’excusait de ses propres récits.

Gardons à l’esprit que l’exagération (la fiction décrit des choses plus grandes que la vie elle-même) est peut-être le moyen d’une critique de la société qu’il serait difficile d’exprimer autrement.
André Bazin a écrit que la réalité n’est pas l’art, mais un art réaliste est celui qui sait créer une esthétique intégrante de la réalité. Cette esthétique particulière que donne un auteur lors de la conception de son œuvre a pour visée une réception singulière de celle-ci par son lecteur (le lecteur reste néanmoins maître de sa propre interprétation. Ce n’est pas parce qu’apparemment le public n’aurait rien compris qu’il en est fautif)]

Séquelles possibles : 598 – 711a – 835

Situation : 1097a
Préquelles possibles : 990 – 991 – 1018

  • A a une ambition mais il ne peut la réaliser parce qu’il est entravé par certaines obligations
  • * A a réussi à dépasser l’obligation qui l’empêchait de mener à bien un certain projet. Mais l’habitude prise d’utiliser l’obligation comme un moyen d’excuse pour remettre encore et encore ce projet qui tient pourtant tant à cœur à A persiste **

Séquelles possibles : 1374 – 1375

Situation : 1097b
Préquelles possibles : 1021b – 1376

  • A prétend être ce qu’il n’est pas dans un but noble
    [Tel qu’il paraît, A ne peut réaliser son objectif. Il se revêt donc des attributs (comme l’habit fait le moine) nécessaires afin de recevoir les moyens qui lui permettront d’accomplir son projet. Même si le but de A est noble, la stratégie utilisée est douteuse moralement et de ce fait, il peut y avoir intrigue]
  • * A prétend être ce qu’il n’est pas aux yeux de ses trois amis (A-2, A-2 et A-2) qui se sont lancés dans une escroquerie. Sa véritable nature se révolte contre les intentions de ses amis et il est prêt à les dénoncer lorsqu’il comprend qu’ils ont des relations capables de les couvrir dans la police **

Séquelles possibles : 807 – 834 – 836

Situation : 1098
Préquelles possibles : 115 – 1396 – 1444

  • A est un subordonné. Ce sont les circonstances de sa vie qui lui ont donné ce statut. Et A se demande s’il est vraiment déterminé à rester toute sa vie sous la domination des autres
    [Dans le même temps, A pourrait ne pas avoir le choix un peu comme dans The Handmaid’s Tale. La rébellion de A peut devenir une matière dramatique intéressante pour l’intrigue]
  • * A est un subordonné qui semble végéter sous ce statut
    [Question de hiérarchie sociale, en somme].
    Mais A parvient à résoudre un problème face à lequel nombre de ses supérieurs échouaient lamentablement. A en acquiert une reconnaissance et concrètement une promotion **

Séquelles possibles : Chronologiquement [1426b puis 181c] – Chronologiquement [1376 puis 1097b] – 1435 – 1413a ou b

Situation : 1099
Préquelles possibles : 32 – 102 – 145 – 325a – 335

  • B est jugée trop jeune, trop jolie, trop moderne pour le poste qu’elle brigue. Mais elle ne se résout pas à rentrer dans l’ordre dans lequel on veut la forcer car le sens qu’elle veut donner à sa vie en dépend
    [La limitation du sous-groupe se concrétise dans les préjugés. Elle est personnelle car ce sont les attributs de B qui sont jugés. Ainsi, les idées préconçues qui ont décidément la vie dure vont à l’encontre du droit fondamental de B de faire de sa vie ce qu’elle en entend.
    La portée de cette intrigue ne se limite pas à la misogynie. On peut aborder des questions de racisme, de mépris d’une classe sociale, de peurs d’une communauté ou d’un groupe comme la catégorie abstraite du jeune (et en particulier, celui de banlieue).La différenciation lorsqu’elle s’oppose à l’universalité des droits des personnes est souvent une source de conflit pour William Wallace Cook]
  • * B est jeune et jolie et cela nuit à sa carrière. Afin de contourner l’écueil des préjugés à son encontre, elle décide de revêtir le masque d’une vieille fille guindée **

Séquelles possibles : 818a – 358 – 870a – 1154a

Note : Pour la seconde possibilité, William Wallace Cook a listé quelques conditions qui expliquent la décision de B :

  1. B est intellectuellement supérieure à ses collègues masculins (ce qui génère de la jalousie chez certains)
    Notez que cette fois, ce n’est plus le manque la source de la limitation. Ce serait plutôt quelque chose en plus.

  2. B est embauchée à un poste de responsable avec une équipe essentiellement d’hommes sous ses ordres (il est à peu près certain que cette embauche va en froisser certains qui briguaient le même poste)

  3. B possède des connaissances ou un savoir-faire qu’on lui dénie sous sous apparence normale (par exemple une jolie jeune fille férue de mécanique dans un univers essentiellement masculin)

  4. B est embauchée à un poste généralement tenu par un homme

Situation : 1100
Préquelles possibles : 82a – 87 – 1207

  • C’est lorsqu’elle est travestie en garçon que B est parfaitement heureuse
    [C’est peut-être aussi pour B un moyen d’assumer son homosexualité. Dans la pensée de Cook, la limitation provient de l’environnement familial ou professionnel de B.
    B doit donc pouvoir s’exprimer au risque d’être découverte et elle le fait comme une bouée d’oxygène]
  • * B se travestit en garçon pour s’intégrer au sein d’une communauté d’hommes qui la bousculent à cause de son aspect efféminé sans se douter de son véritable sexe **

Séquelles possibles : 61 – 1454

Le prochain article parlera des situations conflictuelles 1101 à 1121.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de