Intrigue

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Avec les situations conflictuelles 831 à 850, nous allons clore le sous-groupe Bonté et Compassion.

Pour voir la liste des situations :
PLOTTO, MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
16, Être délivré d’une situation difficile par la confession, en confidence, du secret d’une transgression.

Situation : 831
Préquelles possibles : 1024 – 1027

  • A est dans une situation très difficile. Son ami A-2 lui vient en aide matériellement et moralement
    [Comme on se conforme à la proposition B, la situation difficile de A devrait être liée à son passé. Si A ne résout pas le problème qui le hante, l’aide de A-2 se répétera encore et encore sans jamais atteindre de dénouement]
  • * A-2 confesse à son ami A la nature illégale de son activité **

Séquelles possibles : (815 …* si l’on change A-4 par A-2) – (824 si l’on change B par A-2) – 1269
Situation : 832
Préquelles possibles : 754 – (809 si l’on change A-5 par A-2) – 1085

  • A vole de l’argent chez son employeur A-9. Il a volé cet argent pour aider son ami A-2 qui traverse une grave crise matérielle ou financière [Voir la situation 753 si l’on change A par A-2] pour lui permettre de se refaire et de rendre ensuite l’argent. Selon la morale de A, ce vol ne serait qu’un emprunt et A a la ferme intention de rembourser mais A-9 et A-2 vont interférer sur le cours prévu des événements
  • * A avoue à A-2 qu’il a volé cet argent à A-9 afin de l’aider
    [Gardez en mémoire que le thème de la proposition B est la confession] **

Séquelles possibles : Chronologiquement [601 puis 631] – Chronologiquement [601 puis 654 puis 628] – (730 si l’on change A-3 par A-2)

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
57, Chercher à dénouer une difficulté pour le moins énigmatique.

Situation : 833
Préquelles possibles : 1334c – 1337

A rassemble et s’interroge sur les preuves un peu trop évidentes d’un crime

Séquelles possibles : 1371 – 1413a – 1449

Note : Le questionnement de A se produit non pas parce qu’il veut aider le coupable que les preuves désignent. Il se pourrait qu’il ne le connaisse même pas. Ce que fait A, c’est au contraire de nier l’évidence (c’est-à-dire les apparences) et de fouiller plus profondément.
C’est le doute qui fait agir A et qui va le confronter à l’opinion généralement admise. Maintenant, on peut se demander pourquoi William Wallace Cook a situé cette intrigue dans le sous-groupe Bonté et Compassion. Je prendrai comme hypothèse que cette recherche de la vérité est vers quoi la nature humaine tend naturellement et que cette quête désespérée est perçue comme une menace par la bien-pensance qui tentera alors de la comprimer afin de maintenir un ordre coercitif sur l’individu considéré comme un danger pour la société.

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
53, S’opposer aux plans d’un personnage machiavélique [ou dont les activités sont peu orthodoxes].

Situation : 834
Préquelles possibles : 1214 – (837 si l’on change B par A-2)

A est informé qu’une machination se prépare. Il va tenter de l’empêcher

Séquelles possibles : (865 si l’on change A par A-8 et A-2 par A) – 1227a

Note : Le mot qui importe dans cette intrigue est tenter. C’est un terme positif qui pose comme réel que la nature humaine est originairement bonne et qu’elle serait en quelque sorte souillée ou altérée par la communauté à laquelle appartient un individu. C’est mon interprétation.

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
43, Chercher à dépasser ses propres limites pour mener à bien un projet, une activité.

Situation : 835
Préquelles possibles : 115 – 1074 – 1090 – 1096 – 1111a

  • A surprend une conversation qu’il n’aurait jamais dû entendre et devient le dépositaire involontaire d’une information d’une cruciale importance
  • * A est un écrivain. Il surprend une conversation dont il se servira comme matériel pour son prochain roman **

Séquelles possibles : 281c – 749

Note : Je pense qu’il faut comprendre de cette intrigue que l’information en question est cruciale pour l’avenir du monde. Ce qui suppose qu’il faudra décrire les conditions passées qui ont mené à cette conversation que A surprendra. En tant qu’écrivain, A se fait alors un devoir d’exposer au monde la menace qui pèse sur lui. Que ce soit l’une ou l’autre possibilité, ce pouvoir de dénonciation que possède maintenant A va le mettre en danger.

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
28, Faire face à une situation dans laquelle les circonstances difficiles d’un personnage estimé exigent du courage et de faire preuve de sagacité dans l’effort (activités & initiatives) pour l’accompagner.

Situation : 836
Préquelles possibles : (601 …*) – (671 *…**) – 716

L’ami de A, A-2, est dans les ennuis jusqu’au cou. A veut aider son ami mais il va devoir affronter des complications inattendues
[Le mot important ici est complications. Les complications sont la matière dramatique d’une intrigue]

Séquelles possibles : (601 *…**) – (671 **…***) – 704 – 764 – 790a ou b

Situation : 837
Préquelles possibles : 179a, b ou c – (188b …*) – (230 …*) – (382 …*) – (773 …*) – (851 …*)

A essaie d’aider B (les raisons sont laissées à l’imagination de l’auteur). Mais les résultats de cette aide sincère sont totalement imprévues

Séquelles possibles : 45a ou b – (188b *…**) – (230 *…**) – (382 *…**) – (773 *…**) – (851 *…**)

Note : Dans les situations 836 et 837, si A avait fait preuve d’incertitude ou d’hésitations dans sa décision, il n’aurait probablement pas été surpris par les conséquences de son acte. Ce n’est ni A-2, ni B qui sont à l’origine des complications pour A mais bien lui-même.

Situation : 838
Préquelles possibles : (220 si l’on transpose A et A-2) – 716 – 793a

A, afin d’aider son ami A-2, fait fi de ses propres principes et s’engage dans un projet plutôt désagréable

Séquelles possibles : 790a ou b – 807 – 840

Situation : 839
Préquelles possibles : (1061 si l’on change A par A-2) – (1062 si l’on change A par A-2) – (1063 si l’on change A par A-2)

  • A cherche à corriger la faiblesse de caractère de son ami A-2
  • * Le moyen qu’a trouvé A pour corriger la faiblesse de caractère de son ami A-2 est de lui conter une histoire qui suggère une méthode d’auto-correction si A-2, du moins, la comprend **

Séquelles possibles : 607 – (918a si l’on change A par A-2) – (922a si l’on change A par A-2) – (1104 si l’on change A par A-2) – Concernant l’histoire contée par A : 1082b – 1330

Note : Si A est le personnage principal, on peut alors émettre l’idée que cette faiblesse chez son ami A-2 est un reflet de sa propre faille et qu’en corrigeant le défaut de son ami, c’est lui-même qui deviendra meilleur (ce qui laisse supposer que A-2 restera inchangé s’il est vraiment indécrottable mais A connaîtra certainement une évolution).
Gardez en tête que le changement est le moteur fondamental d’un arc dramatique. Et un personnage principal doit suivre ce mouvement qui devrait le rendre meilleur tel que nous le verrons lors du dénouement. Et la conclusion de cet arc dramatique emporte avec elle le message de l’auteur. Dans la seconde possibilité, on peut supposer que l’histoire contée est celle de A.

Situation : 840
Préquelles possibles : (126 si l’on change A par A-2) – (619 si l’on change A par A-2) – (1314 si l’on change A par A-2)

  • A cherche à empêcher son ami A-2 de commettre un acte irréfléchi qui aurait des conséquences désastreuses
  • * Pour empêcher son ami A-2 de commettre un acte vraiment imprudent aux conséquences désastreuses, A décide de faire boire son ami jusqu’à ce que celui-ci soit incapable de prendre la moindre décision **

Séquelles possibles : (779 si l’on transpose A et A-2) – (880a si l’on transpose A et A-2)

Situation : 841
Préquelles possibles : Chronologiquement [(313 si l’on change A par A-2) suivie de (705 si l’on change A par A-2)] – Chronologiquement [(720 si l’on change A par A-2) suivie de (705 si l’on change A par A-2)]

  • Alors qu’il vient rendre visite à son ami A-2, A découvre que celui-ci s’est suicidé
    [Pour rester en accord avec le sous-groupe Bonté et Compassion, cette visite que A rend à A-2 est motivée. A-2 est en détresse depuis un moment et il a pris du temps à A pour assembler à la fois les informations et les conditions qui auraient dû lui permettre de sauver son ami. Mais A arrive trop tard]
  • * L’ami de A, A-2, a commis un acte imprudent dont les effets sur la famille de A-2 sont terribles. A-2, ayant agi par pur égoïsme, est incapable de protéger sa famille de la honte et du déshonneur que son geste entraîne. Alors A tentera de réparer les dégâts **

Séquelles possibles : 868 – 1160

Note : La proposition B telle qu’elle est énoncée par William Wallace Cook se lit soit à l’affirmatif, soit au négatif. Mais qu’elle que soit l’option retenue par Cook, son contraire est toujours possible. Par exemple, dans la proposition B actuelle, l’accompagnement peut être effectif ou non. Dans la situation 841, A échoue à cet accompagnement de A-2 et cela a pour effet la mort de celui-ci.
Ainsi, ce qui est étudié, c’est la volonté d’accompagner un être afin qu’il survive au désespoir et non l’accompagnement qui illustre ce thème.

Situation : 842a
Préquelles possibles : 847 – 911 – 923 – 963 – 1061

A essaie de sauver un enfant CH [voir la situation (842b …*)]. Mais son acte héroïque échoue et tous deux meurent
[La mort n’est peut-être pas une fin en soi. Elle pourrait être le début d’une aventure]

Séquelles possibles : Pour cette situation, Cook ne voit aucune séquelle puisque la mort est habituellement chez lui une terminaison. Mon interprétation qu’elle pourrait être un recommencement, un renouveau m’est tout à fait personnelle.

Situation : 842b
Préquelles possibles : Ici, Cook ne prévoit pas d’actions ou d’événements qui auraient précédé la situation. Donc, il n’institue pas un passé et partant, il n’explique pas non plus les circonstances qui ont mené à cette situation. On peut ainsi en faire un incident déclencheur, c’est-à-dire un événement qui lance l’intrigue.

  • A sauve un enfant CH :
    1] d’une maison en feu
    2] d’un train fou
    3] d’une voiture dont le chauffeur aurait perdu le contrôle (la voiture roulerait à vive allure qu’elle qu’en soit la raison)
    4] d’un mouvement de panique (foule ou toute autre cohue)
  • * Parce qu’il est venu au secours de quelqu’un, A se retrouve physiquement diminué **

Séquelles possibles : 257b – 715b

Note : Dans la première possibilité, remarquez que toutes les options possèdent une urgence induite par le mouvement rapide de l’action : les flammes dévorent le bâtiment comme un feu de paille, la vitesse des véhicules incriminés ou bien encore la panique qui accélèrent les choses au-delà de tout contrôle.

Dans la seconde alternative, c’est l’avenir de A qui est au cœur de l’intrigue. L’acte de bravoure de A est totalement impromptu. Il n’est la conséquence d’aucun événement qui aurait pu le précéder. Nous pouvons ainsi en faire un incident déclencheur.
Ce que cela suppose aussi est que le passé de A n’entre aucunement dans l’écoulement de l’intrigue. Nous avons au présent un personnage qui vit lourdement son handicap. Cette infirmité est sa blessure (traditionnellement cette déficience est à rechercher dans le passé du personnage). Et il y a l’avenir (ou le devenir) de A fortement obliqué par son présent.

En fiction, la faiblesse d’un personnage est ce qui constitue son arc dramatique. Il doit surmonter cet obstacle personnel car il n’a pas même conscience que cette insuffisance est terriblement destructrice. Je me sens très inspiré par exemple par le lieutenant Dan Taylor de Forrest Gump. La dimension temporelle qui donne de la consistance à l’intrigue fait que celle-ci s’étend du présent vers l’avenir. C’est le présent qui est malade et qu’il faut soigner.

Situation : 843
Préquelles possibles : (59 si l’on change B par B-2) – (239 si l’on change B par B-2)

  • B est convaincue que son amie B-2 est en train de faire une grave erreur
    [Néanmoins, une conviction ne reflète pas la réalité des choses. B ne fait que juger son amie B-2 d’après ce qu’elle voit. Elle raisonne alors selon son point de vue probablement marqué par ses propres émotions ou passions qui, elles-mêmes, émergent des expériences vécues de B.
    Peut-être que B-2 fait effectivement une erreur et que B cherche à la prévenir. Je pense que sous un angle dramatique, nous avons peu de matière si B est dans le vrai]
  • * B, convaincue que son amie B-2 est en train de faire une erreur, décide de prendre les choses en main et de corriger l’erreur supposée sans l’assentiment de B-2 (puisque B-2 ne considère pas ce qu’elle est en train de faire comme une erreur) **

Séquelles possibles : (294b si l’on change A par B, A-2 par B-2 et B par A) – (849 si l’on change B-4 par B-2)

Note : Ce qu’il y a d’intéressant avec la seconde alternative est qu’en fin de compte, B et B-2 se révéleront toutes deux dans l’erreur et ainsi un auteur pourrait illustrer que sa propre quête de vérité est une tâche hors de sa portée.

Situation : 844a
Préquelles possibles : 850a ou b – 1083

B est une femme intelligente, leader dans son domaine d’activité et toute dévouée à ses affaires professionnelles. Seulement, elle se rend compte qu’elle s’ennuie un peu dans sa vie, qu’il lui manque quelque chose qu’elle ne peut définir.
C’est alors qu’un vieil ami à elle, A, fait soudain irruption dans sa vie. Et A a besoin de son aide. Dans un premier temps, B considérera l’aide qu’elle va lui apporter comme un moyen de se divertir.
[Mais peut-être que la relation entre B et A révélera quelques surprises]

Séquelles possibles : 17a ou b – 257a

Situation : 844b
Préquelles possibles : 256 – 324

  • B-2, l’ami de B, cherche à sauver A des ruses d’une femme machiavélique B-3 qui cherche à séparer B et A sur le point de se marier
  • * B, fiancée à A, ne se rend pas compte des ruses d’une femme machiavélique B-3 (probablement une ancienne maîtresse de A) qui cherche à récupérer son ancien amant. B-2 qui s’est rendu compte de ce qu’il se passait cherche à prévenir B mais ne parvient pas à la convaincre.
    Le seul moyen pour B-2 d’éviter le désastre (car la chair est faible et A pourrait se laisser tenter) est d’éloigner A à la fois de B-3 et de B. L’incompréhension de ces deux dernières est à son comble lorsqu’il leur semble que B-2 et A entretiennent une relation amoureuse **

Séquelles possibles : (243 si l’on change B-2 par B-3) – (24a ou b si l’on change B par B-2)

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Bonté et Compassion

Proposition B
30, S’enrôler de tout son cœur au service d’un infortuné dans le besoin et donner à cette aide la plus grande valeur.

Situation : 845
Préquelles possibles : Chronologiquement [(755 si l’on change A par A-2) suivie de (922b si l’on change A par A-2)] – 926

  • A de condition misérable vient en aide à un vieil homme A-2 encore plus misérable que lui-même
    [William Wallace Cook a une idée de sacrifice dans le comportement de A ce qui le désigne comme personnage principal. Maintenant, un auteur n’est jamais dans l’obligation de suivre les idées de Cook]
  • * A-2 est vraiment dans une condition misérable ce qui émeut A. A intervient alors pour que la situation de A-2 change **

Séquelles possibles : Chronologiquement [(876a si l’on change B par A-2) suivie de (850b si l’on change B par A et A par A-2) suivie de (880b si l’on transpose A et A-2) suivie de 601)]

Situation : 846
Préquelles possibles : (710 si l’on change A par A-2) – Chronologiquement [(1145 si l’on change A par A-2) suivie de (1161 si l’on change A-4 par A-2)]

  • A-2, l’ami de A, s’est lancé dans un projet qui l’épuise à la fois physiquement et moralement
    [Ici, l’infortuné de la proposition B est A-2. A suivra l’exemple de A-2 dans sa volonté à accomplir un certain projet. Cet engagement personnel qui élimine totalement l’intérêt personnel sera mis au service de A-2. Le projet de A-2 (probablement très positif) pourra alors être mené à son terme avec l’aide de A. C’est ainsi à une double victoire que nous assisterons.
    Il me sera certainement objecté le manque de conflit dans cette interprétation de la situation 846. Et pourtant, il existe bien. C’est le projet de A-2 qui représente la force antagoniste de cette intrigue. C’est bien ce projet qui a usé A-2 jusqu’à la lie et qui essaiera de faire de même avec A]
  • * A-2 s’est engagé dans un projet qu’il ne peut malheureusement pas finir. A, son ami, sans reprendre le projet à son compte, ira néanmoins au bout de celui-ci **

Séquelles possibles : 662 – 1058

Situation : 847
Préquelles possibles : 911 – 914

A est un homme robuste et dur parce qu’il a vécu une vie très difficile dans son pays (ou dans sa région). Il décide alors de partir pour d’autres contrées sans savoir vraiment si la vie serait meilleure là-bas mais du moins aurait-il une chance que les choses changent pour lui.
Sur son chemin, il rencontre CH (un ou une ado en fugue)

Séquelles possibles : 842a ou b
[Cette séquelle permet d’extrapoler sur les circonstances qui renforceront la relation entre A et CH. En effet, lors de cette rencontre entre A et CH, ils ne se connaissent pas encore. Il est donc logique que la méfiance soit la première impression et que le lecteur y soit aussi sensible.
En insérant les situations 842a ou b dans l’intrigue, nous pouvons maintenant justifier pourquoi A et CH créeront un tel lien entre eux. Ensuite, il faut bien comprendre que l’objectif de A est de connaître une vie meilleure. Peut-être n’y parviendra-t-il pas. Mais peut-être qu’auprès de CH, il trouvera enfin ce bonheur auquel lui et CH aspirent encore inconsciemment]

Situation : 848a
Préquelles possibles : 74b – 928a – 970

A cherche à aider B qui est en détresse. Il va à la rencontre de complications inattendues

Séquelles possibles : (772 si l’on change A-4 par B) 773 – 792a

Note : Cette intrigue est d’un motif assez courant chez William Wallace Cook. L’aide qu’on apporte résulte en difficultés. Il ne faut pas le prendre comme une critique quelconque de sa part. Ce qui compte pour lui est de créer du conflit. Et la moindre complication que l’on rencontre dans l’obtention d’un objectif que l’on s’est fixé est du conflit.
Ce qui distingue la situation 848a de situations similaires est la motivation qui pousse A à aider B. A n’a même pas besoin de connaître B pour lui apporter son aide.

Situation : 848b
Préquelles possibles : 974 – 1118

  • A sauve B d’un danger imminent
    [Dans la situation précédente, B est en détresse. Ce danger imminent de la situation 848b est bien plus physique. En effet, la détresse pourrait être d’ordre spirituel. Quant au danger, il faut l’écarter sans délai pour espérer y échapper]
  • * Après une expérience très éprouvante, B est en état de choc **

Séquelles possibles : (505 …*) – (740 si l’on change B par D-B et M-B par B) – 872 – 1445

Note : Nous aurions donc une B d’avant l’état de choc et une B d’après l’état de choc. Tout le travail de l’auteur consisterait alors de démontrer comment B parvient à se reconnaître elle-même.

Situation : 849
Préquelles possibles : 173 – (1343 si l’on change A par B)

A une vente de charité, B fera tout pour empêcher B-4 d’acheter l’objet X sur lequel B a jeté son dévolu

Séquelles possibles : 1245 – (839 si l’on change A par B et A-2 par B-4)

Note : Ce qui importe ici sont les motivations qui poussent B à se battre pour se procurer cet objet X. X devient ainsi un prétexte à l’intrigue, une sorte de McGuffin qui justifie l’intrigue mais qui n’a en fait aucune importance dans celle-ci.

Situation : 850a
Préquelles possibles : 85a ou b – 114 – 115 – 718b – [(812a …*) si l’on change A-4 par A)]

B voit en A la promesse de grandes choses (dont A ne semble pas conscient). B va alors tenter d’aider A à découvrir le potentiel dont il serait capable

Séquelles possibles : (801 si l’on transpose A et B) – 814 – 844a

Situation : 850b
Préquelles possibles : (818 …*) – 1075a – 1126 – 1329

  • B cherche à sauver A d’une vie de débauche et d’errance et à lui faire prendre ses responsabilités
  • * Alors que A est en pleine dérive (il gâche littéralement sa vie), B le rencontre et lui propose un emploi **

Séquelles possibles : (818b *…**) – 1075b

Le prochain article abordera les situations conflictuelles 851 à 862.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des