Intrigue

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Examinons les situations conflictuelles 768 à 785 de la méthode de suggestions d’intrigue PLOTTO.

Certaines de ces situations portent en germes une histoire complète c’est-à-dire que nous pouvons facilement inventer un début, un milieu et une fin à partir de la situation énoncée par William Wallace Cook, l’auteur de PLOTTO.

D’autres suggestions seront la mise en place d’un contexte favorable au conflit que nous pourrions utiliser pour résoudre bon nombre de nos propres situations conflictuelles. La mise en intrigue de ces situations conflictuelles ou simplement intrigue comme je l’ai écrit tout au long de ces articles consistera alors à créer une série d’événements liés logiquement comme, par exemple, une causalité (un événement a lieu parce qu’une décision a été prise, par exemple) à partir d’une situation donnée et comme en fiction, le hasard n’intervient pas (sauf peut-être dans l’incident déclencheur, le seul moment structurel d’une histoire au cours duquel le lecteur peut accepter une certaine providence), William Wallace Cook entoure chacune de ses situations de préquelles et de séquelles, c’est-à-dire d’autres situations qui pourraient expliciter la survenue et la conséquence d’une situation particulière.

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : L’erreur de jugement

Proposition B
22, Suivre la mauvaise voie à cause d’une erreur de jugement.

Situation : 768
Préquelles possibles : 718b – (1060 …*)

A est un personnage qui n’a rien de particulier qui pourrait le distinguer de la masse mais cela ne l’empêche pas d’entretenir sur sa propre personne l’illusion qu’il manquerait grandement à la communauté, s’il venait à y renoncer, comme de vivre en marge de la société, par exemple

Séquelles possibles : 617 – 639

Situation : 769
Préquelles possibles : 675 – 718b – (1060 …*)

  • A s’est persuadé qu’il est un génie des affaires
  • * A a décidé de se mêler des affaires déclinantes de A-2, son ami, pour les rendre enfin rentables **

Séquelles possibles : Chronologiquement [(606 si l’on change A par A-2) puis 1058)] – Chronologiquement [672 puis 906]

Note : La seconde possibilité illustre l’illusion dont se nourrit A. Ce que souhaite croire A est précisément le moteur de l’intrigue.

Situation : 770a
Préquelles possibles : 430 – 461

  • A est lourdement endetté
    [Ce pourrait être l’hypothèse de départ. A serait introduit auprès du lecteur alors qu’il est déjà dans cette situation financière désastreuse. Et ce serait une condition qui pourrait être expliquée dans le cours de l’intrigue à moins qu’elle ne fasse partie de la personnalité du personnage et les raisons de cet endettement sont du coup moins justifiables puisque ce fait est inhérent au personnage]
  • * A doit rembourser ses dettes. Il décide alors de partir sans laisser d’adresse (surtout à ses créanciers) non pas pour fuir ses responsabilités mais pour se donner une certaine tranquillité d’esprit afin de se refaire financièrement **

Séquelles possibles : 540 – 550 – 571 – 708

Note : La mauvaise décision à l’origine des tribulations que connaîtra A dans l’intrigue (c’est-à-dire l’espace de l’acte Deux) est qu’aux yeux de ses créanciers, il ne les remboursera pas alors que ce n’est pas son intention.

Situation : 770b
Préquelles possibles : 490b – 601

A est fortement endetté. Il est littéralement au bord de la ruine. La seule solution qu’il envisage est de contrefaire la signature de son ami A-2 (les raisons qui explicitent pourquoi A-2 est nécessaire à A sont laissées à la discrétion de l’auteur)

Séquelles possibles : (649 si l’on change BR-B par A) – (704 si l’on transpose A et A-2)

Situation : 770c
Préquelles possibles : 524a – 606

A, lourdement endetté, cherche à sortir de sa situation en utilisant frauduleusement les fonds qu’on lui a confié

Séquelles possibles : 701 – 753 – 754

Note : Cela peut toujours être une bonne raison pour un meurtre.

Situation : 771a
Préquelles possibles : 513 – 614 -1337 – 1386a

  • A pense qu’un meurtre a été commis et vient faire une déposition auprès de A-6, un officier de police
  • * A pense qu’un crime a été commis, mais il est clairement dans l’erreur **

Séquelles possibles : 780 – 802a

Note : Dans la première alternative, A pense seulement qu’un crime a été commis. Aucune preuve n’est fournie. A-6 croira t-il à ce que A lui dit ? A-6 pourrait dans un premier temps refuser les allégations de A et ensuite, peut-être que quelques indices l’interpelleront et que sa relation à A changera. Dans l’épisode Madame Quatre et ses enfants adapté par Pierre Granier-Deferre et Dominique Roulet pour Maigret, Madame Quatre prétend avoir découvert un cadavre dans le jardin de son mari qui ne donne plus signe de vie non plus. Mais aucune preuve ne vient appuyer la véracité de son discours. Pourtant Maigret enquêtera.
Dans la seconde possibilité, A est victime de ses propres illusions. William Wallace Cook reprend ce concept de l’imagination qui mélange mémoire et perceptions. Et puis ces perceptions peuvent être aussi trompées par une machination, par exemple.

Situation : 771b
Préquelles possibles : 299 – (657 *…**) – 798

  • A reçoit une lettre portant le signe d’une ancienne organisation qu’il avait tenté d’oublier
  • * A trouve un document incriminant X. Après avoir décidé de ne pas divulguer ce qu’il contient, il décide de se mettre en quête de l’auteur du document **
  • ** A est accusé d’une transgression (au choix de l’auteur) par un rival A-3. Ce qui donne du poids aux accusations de A-3 est qu’il est trouvé un document compromettant en la possession de A ***

Séquelles possibles : (820 si l’on transpose A et A-2) – (657 **…***) – 829

Note : La première possibilité est une illustration d’un passé que l’on pensait enterré et qui remonte soudainement à la surface. Le regard que l’on tend vers l’avenir renvoie parfois le reflet d’un passé douloureux. C’est dans le présent qu’il faudra agir pour ne pas être écrasé par le fardeau d’un lointain passé.

Dans la seconde alternative, William Wallace Cook précisait at a later time. Je pense que l’on pourrait considérer ce délai selon la structure classique de l’acte Un dans lequel se situe l’incident déclencheur censé lancer l’intrigue. C’est-à-dire que le personnage principal est soudain et souvent par hasard (comme une rencontre par exemple) solliciter et cet événement bouleversera son quotidien. Cet incident est un appel à l’aventure mais le héros d’une histoire répond rarement immédiatement. Il lui faut un temps de réflexion avant de s’engager véritablement et c’est cet engagement qui décide du départ de l’intrigue proprement dite.
Donc le at a later time de Cook pourrait correspondre à ce délai requis par le personnage principal pour prendre sa décision. Il a trouvé ce document qui contient quelque chose d’important, de si important d’ailleurs qu’il refuse d’en parler et le garde par devers lui. Mais le poids va peser lourdement sur les épaules de A et il évacuera son angoisse en faisant le choix de retrouver l’auteur du document.

Situation : 772
Préquelles possibles : 600 – 608 – (612 si l’on change A-5 par A-4)

  • A éprouve de la compassion pour A-4 qui semble en détresse
  • * A éprouve de la compassion pour A-4 qui semble en détresse mais A-4 s’avère être un criminel **

Séquelles possibles : (613 si l’on change A-5 par A-4) – 623 – (635 si l’on change A-5 par A-4)

Note : Celui qui éprouve de l’amour pour ses semblables n’est pas un être faible. Mais dans la tragédie, cette sagesse est pourtant par quoi le malheur arrive, semble dire William Wallace Cook.

Situation : 773
Préquelles possibles : 817 – 837 – 1154a – 1159 – 1173

  • Par pur altruisme, A se lie d’amitié avec B
  • * A s’est lié d’amitié avec B parce que B lui paraissait être en détresse mais il s’avérera que B lui a menti sur sa véritable identité et qu’elle cache un passé trouble **

Séquelles possibles : 828 – 1171

Note : Cette intrigue est très proche de la précédente. Elle est féminisée par rapport à la 772.

Situation : 774
Préquelles possibles : 513 – 709 – 772

  • A poursuit A-4 afin de récupérer un objet X qui a été volé
    [Mais qui affirme que A-4 est bien en possession de cet objet ? A n’est-il pas le jouet des apparences?]
  • * A poursuit A-4 parce que A pense que A-4 lui a volé X. Il s’avérera cependant que X a toujours été en la possession de A **

Séquelles possibles : (780 si l’on change A par A-4 et A-8 par A) – 859

Note : Dans la pensée de William Wallace Cook, X est un objet. Nous pouvons cependant étendre la définition du mot objet en le considérant comme l’objet des pensées de quelqu’un comme lorsqu’on dit que cette jeune fille est l’objet de la flamme de ce jeune homme.
Cela peut bien sûr être quelque objet matériel. L’idée est que X est l’objet de l’attention de A. Et comme X est quelque chose d’extérieur à A, le seul lien en somme qui le relie à A est l’affection que A entretient avec lui.

William Wallace Cook dans la seconde alternative de cette situation envisageait que A récupère X auprès de A-4 pensant qu’il s’agissait de son X à lui alors que ce dernier n’avait pas été dérobé mais seulement égaré. Ce dont A s’empare, c’est un X de A-4.

On peut ainsi laisser courir son imagination sur ce motif. A est amoureux d’une jeune femme (qui représentera X). Cette jeune femme part pour un séminaire avec un de ses collègues A-4 que A ne connaît pas. Et A par exemple en concevra de la jalousie.
S’ensuivra alors un imbroglio lorsque A cédant à ses passions se rendra discrètement à ce séminaire. Il faut laisser planer le doute sur les véritables intentions de la jeune femme et ne pas informer trop tôt le lecteur sur la fidélité de cette jeune fille envers A car l’ironie dramatique (le lecteur sait que cette jeune fille est irréprochable mais A ne le sait pas encore) est assez éprouvante si elle dure trop longtemps.

Situation : 775
Préquelles possibles : (1144 si l’on change A par A-7) – (1212c si l’on change A par A-7 et A-9 par A)

  • A-7 est au service de A [ce pourrait être par exemple son employé. Ce qu’il faut est de créer un lien de subordination entre A et A-7].
    A-7 devient le confident de A [ce qui modifie la relation qui existe entre eux]
  • * A-7 est devenu le confident de A. Puis A découvre que A-7 a commis quelques actions répréhensibles dans son passé **

Séquelles possibles : (1166b si l’on change A par A-7) – (1008 si l’on change A par A-7 et A-9 par A)

Note : Dans la seconde alternative, A se sentira trahi par A-7 et conséquemment le rejettera. A-7 sera blessé par l’attitude de A et A (et c’est ce qui donne forme à l’intrigue) remontera alors jusqu’à la source de son erreur pour comprendre les raisons qui l’ont fait se sentir si mal à l’aise à ce qu’il croit être une déloyauté de A-7 (ce sont les valeurs de fidélité et de déloyauté qui s’opposent dans cette intrigue).

Situation : 776
Préquelles possibles : 732 – (711b …*)

  • A est sérieusement blessé par un véhicule
  • * A a été sérieusement blessé par un véhicule. Depuis, il vit dans l’étrange illusion que ce véhicule cherchait effectivement à le renverser **

Séquelles possibles : 634 – 1078

Note : La première possibilité est à l’évidence un fait. Qu’est-ce qu’une intrigue sinon un ordonnancement de faits comme l’écrivait Aristote dans sa Poétique ? Donc lorsque A est sérieusement blessé par un véhicule, c’est un événement qui s’inscrit quelque part dans une succession de faits afin que le tout puisse être intelligible. Cet incident peut suivre directement ou indirectement une décision qui a logiquement mené à lui et peut être suivi par d’autres effets ou conséquences. Il peut même constituer l’action initiale et être le fondement de toute l’histoire ou bien encore la situation terminale de cette histoire et s’insérer alors dans le dénouement.

La seconde alternative rappelle un thème cher à William Wallace Cook. Il oppose la chimère (ou le rêve) à la certitude. Le conflit naît alors de l’hésitation du personnage quant à ce qu’il perçoit.

Situation : 777
Préquelles possibles : 624 – 783 – 787 – (1199 …*) – 1342a – 1389a

  • A s’est convaincu d’être un criminel mais ce n’est pas vrai
    [Ce que fuira A, c’est lui-même]
  • * A s’est totalement isolé du monde jusqu’à perdre sa propre identité **

Séquelles possibles : 681b – 705 – 1199

Note : La seconde possibilité pourrait être la conséquence de la perte d’un être cher. Certains choisissent une disparition sociale alors que d’autres, ne supportant plus la souffrance, mettent fin à leur tourment par le suicide. Le personnage pourra-t-il renverser son approche de la vie ? Telle est la question dramatique.
Une rencontre peut venir bouleverser la vie d’ermite qu’il s’est choisi. Et l’évolution de la relation entre les deux peut emmener un auteur sur une étude du deuil en introduisant une dimension temporelle qui permettra à la relation de mûrir et peut-être de permettre au personnage endeuillé de reconnaître ce qu’il était avant l’événement fatidique.

L’arc dramatique de la relation est tout aussi important que celui du personnage car il s’établit une dialectique entre les deux arcs qui non seulement fera avancer l’histoire mais permettra au personnage principal de prendre conscience de l’erreur dans laquelle il s’est fourvoyé ou non, selon l’intention de l’auteur.

Situation : 778
Préquelles possibles : (1143a si l’on change A par A-8) – 1152

  • A est un voleur et il planifie de s’emparer de X, quelque chose qu’il croit de grande valeur
    [Le problème est bien la croyance de A envers un objet qui n’a que les apparences d’une valeur quelconque à moins que cet objet n’ait de valeur qu’aux yeux de A]
  • * A se prépare à voler X, un objet de grande valeur. Mais X est une contrefaçon **

Séquelles possibles : 1144 – 1217a

Note : La seconde possibilité est encore plus radicale car X est une copie (on ne le découvre qu’en même temps que A). En d’autres termes, A court après des chimères (Cook reste fidèle à ses thèmes les plus chers).

Situation : 779
Préquelles possibles : 289 – (840 …*)

A-2, l’ami de A, a un penchant pour l’alcool mais il ne sait pas boire seul et influence A de l’accompagner méprisant l’avis du médecin qui a interdit à A de boire n’importe quel spiritueux pour raisons de santé

Séquelles possibles : (840 *…**) – 620 – 761a

Situation : 780
Préquelles possibles : 771a – 1317 – 1386a

  • A croit avoir découvert les preuves d’un crime. Il oriente alors la police vers A-8, le criminel supposé
    [C’est le motif classique dans lequel tous les indices désignent clairement un coupable. Mais en fin de compte, celui-ci est innocent]
  • * A-8 qui a été arrêté par la police suite aux accusations de A prouve facilement qu’il ne peut être coupable d’un crime qui n’a pas été encore commis **

Séquelles possibles : 802a – (1340 si l’on change A-4 par A-8)

Situation : 781
Préquelles possibles : 898 – 983

  • A pose un regard étrange sur ses contemporains : il pense qu’ils n’existent que pour être exploités
  • * A est un être implacable et très possessif qui change totalement de caractère après une certaine expérience **

Séquelles possibles : 377b – 639 – 811

Situation : 782
Préquelles possibles : 718b – 759

  • A, d’une classe sociale élevée, s’efforce de faire entrer dans l’épaisse tête de A-8, issu d’une classe défavorisée, les rudiments de la distinction des classes sociales
  • * A et A-8 sont issus de classes sociales différentes (notez que le conflit potentiel est lié à une différence. Cela revient assez souvent chez William Wallace Cook).
    Tous deux décident de s’opposer dans un quelconque rapport de force
    s (et donc que la différence mène nécessairement à l’opposition, à la confrontation chez Cook). A et A-8 font preuve d’une prouesse vraiment remarquable et l’égalité entre eux deux est déclarée. Cela conduit A et A-8 à devenir amis **

Séquelles possibles : (807 si l’on change A-2 par A-8) – (830 si l’on change A-2 par A-8) – (839 si l’on change A-2 par A-8)

Note : Dans la première alternative, c’est peut-être bien A qui apprendra beaucoup de A-8.

Situation : 783
Préquelles possibles : 597 – 718b – 777

  • A s’accuse d’un crime qui n’a jamais été commis. A-7 en profite pour faire chanter A
  • * A croit avoir commis un crime ou du moins quelque chose de mal. Il s’avère qu’il n’en est rien **

Séquelles possibles : 775 – (1456 si l’on change A-5 par A-7)

Situation : 784
Préquelles possibles : 403 – 669 – (787 si l’on change A par B)

  • B s’est persuadée d’avoir commis quelque chose de mal. Elle tente d’échapper à la justice [on peut émettre l’hypothèse qu’elle croit que la justice cherche à lui demander des comptes] en improvisant sa vie au jour le jour
  • * B découvre qu’elle est innocente du crime qu’on tente de lui imputer **

Séquelles possibles : 468 – (635 si l’on change A par B) – 870b

Note : Comme à son habitude, William Wallace Cook fonde l’erreur de jugement sur une altération de la réalité. Le personnage se perd dans les contrées imaginaires de son esprit et ne sait plus comment en sortir. Ce sont de véritables psychoses et l’étendue des troubles que présentent les symptômes psychotiques est assez large pour inspirer un auteur. Dans le cas de la situation 784, on peut raisonnablement s’inspirer d’un délire de persécution.

Dans la seconde possibilité, B réussit à garder suffisamment de sang-froid (on peut supposer qu’elle fût néanmoins au bord de la folie) pour parvenir à faire la lumière sur les accusations dont on l’accuse.

Situation : 785
Préquelles possibles : Chronologiquement [668 suivie de 33] – Chronologiquement [670 suivie de 33]

  • La mère de B, M-B, est veuve et sa situation actuelle est des plus désastreuses
    [C’est le contexte de départ. En concordance avec la proposition B, on peut imaginer que B tentera maladroitement de sortir sa mère des complications. Il est probable néanmoins que ses tentatives ne feront que courroucer davantage sa mère creusant le fossé qui existe dans leur relation. L’arc dramatique de cette relation sera alors de savoir si B et M-B peuvent ou non retrouver une saine relation et sinon, consommer totalement leur séparation. Il arrive plus souvent qu’on ne le croit des enfants rejetés par leurs parents sans même que ces enfants soient capables de comprendre cet abandon affectif]
  • * La mère de B, M-B, est décidé à accomplir quelque chose dont B a parfaitement conscience des conséquences terribles qui s’ensuivraient. B tente de persuader sa mère d’y renoncer mais elle n’y parvient pas **

Séquelles possibles : Chronologiquement [(420 si l’on change B par M-B) suivie par (453 si change B par M-B)] – (892 si l’on change B-3 par A et B par M-B)

Le prochain article portera sur les situations 786 à 801.

Pour consulter la liste des situations :
PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Pour soutenir mon effort, Merci


Merci

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de