Intrigue

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Nous allons en finir avec la proposition B 19, ainsi que le sous-groupe Malchance et Malheur du groupe Activité et Vie sociale avec les situations conflictuelles 721 à 746.

Les situations sont listées sur cette page :
PLOTTO, MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Situation : 721
Préquelles possibles : 706a, b ou c – 903

  • Tout l’avenir de A dépend de ce projet qu’il est sur le point de finir
    [Bien sûr, il faut retenir de cette assertion que le personnage est sur le point de réaliser quelque chose. C’est précisément dans ce moment d’hésitation que toute l’intrigue peut se déployer]
  • * Le travail de toute une vie de A est menacé de destruction **

Séquelles possibles : 546a – 1256

Note : La proposition B 19 présuppose un déplacement du personnage dans un lieu ou bien un état psychologique dont il n’a pas l’habitude. C’est ce qui va se passer dans la seconde possibilité lorsque A ne se laissera pas faire et cherchera à défendre l’œuvre de sa vie dans un environnement ou un contexte dont il ignore tout et qui le troublera peut-être encore davantage que la perte annoncée de son travail.

Situation : 722
Préquelles possibles : 833 – 834 – (1298 si l’on change A par A-5)

  • A est à la poursuite de A-5, un criminel en fuite
  • * A, à la poursuite de A-5, tombe de Charybde en Scylla **

Séquelles possibles : 634 – 664 – 693 – 711a – (712 si l’on change A par A-5 et A-6 par A) – (1013 si l’on change A par A-5 et A-6 par A)

Note : Il y a à l’évidence une répétition des termes qu’emploie William Wallace Cook quand il énonce ses situations. Ce motif de poursuite, souvent une autorité légitime qui poursuit un hors-la-loi (qui a donc contrevenu aux règles de cette autorité), revient ainsi dans nombre de situations.
C’est dans la proposition B qu’il faut chercher le contexte dans lequel va alors s’inscrire l’intrigue. A, apparemment le personnage principal, a un objectif : il doit se saisir de A-5 (dans la nomenclature des personnages de Cook, A-5 a pour fonction d’être le méchant de l’histoire). La poursuite est ainsi motivée. La proposition B 19. va alors nous orienter sur le thème de cette intrigue : en recherchant A-5, c’est à la rencontre de lui-même que A va se rendre. C’est-à-dire que A sera projeté dans son propre monde intérieur qui (probablement pour une cause liée à son passé) a été altéré. Le monde interlope de A-5 pourrait être vu comme une représentation de l’intériorité de A jusqu’à ce que celui-ci tente de l’ordonner afin de devenir ce à quoi sa véritable nature l’aspire.

Situation : 723
Préquelles possibles : (998 si l’on change A par A-5 et A-4 par A) – (1016a …*)

A qui représente l’autorité a une dette envers A-5 et ne sait comment lui rembourser

Séquelles possibles : 1011 – (983 si l’on change A par A-5 et A-8 par A)

Note : Supposons que A soit un enquêteur. On lui confie la mission de capturer A-5 qu’il ne connaît pas. Cela peut faire un incident déclencheur mais il n’y a décidément pas de matière dramatique pour développer une intrigue. La cause en est que la distance entre A et A-5 est trop éloignée.
Maintenant, étendons la relation entre A et A-5 en créant entre eux un lien qui va nécessairement les rapprocher et de par cette proximité nouvelle, de la matière dramatique commence à émerger. Ainsi, cette dette qu’a imaginée William Wallace Cook prend tout son sens car A va devoir gérer cette obligation morale envers A-5 (c’est quelque chose de très personnel à A) tout en s’arc-boutant sur la capture de A-5 puisque c’est son objectif dans cette intrigue.

Situation : 724
Préquelles possibles : (1227a *…**) – 1377a

  • A a récupéré un objet volé X et se prépare à le ramener à son propriétaire
    [Ce qu’il faut retenir de cette situation est que A croit qu’il est de son devoir de rapporter cet objet. Et c’est là que les difficultés vont commencer pour lui. Cette réappropriation d’un objet volé est-elle vraiment légitime?]
  • * A a récupéré un objet volé. Au moment de le rapporter à son propriétaire, il le perd (peut-être se le fait-il voler à son tour). A se met à nouveau en quête de l’objet **

Séquelles possibles : 614 – 711b

Situation : 725
Préquelles possibles : 833 – (1303 si l’on change A-9 par A-5)

  • A se prépare à révéler aux autorités l’identité d’un criminel A-5 qui, jusqu’à présent, n’est pas soupçonné
  • * A est prêt à déposer contre A-5 comme témoin. Mais les choses vont se compliquer pour A **

Séquelles possibles : (1228 si l’on change A-3 par A-5) – (1232 si l’on change A par A-3 et A-5 par A)

Situation : 726a
Préquelles possibles : 1060 – 1082a

  • A, enfermé seul dans sa chambre, se prépare à l’un des événements les plus importants de sa vie
  • * A se prépare à accomplir un grand projet mais quelque chose va soudainement interférer **

Séquelles possibles : 710 – [(809 …*) si l’on transpose A et A-5]

Note : La première possibilité de cette situation accorde autant d’importance à la préparation qu’à l’événement. Notez aussi qu’il y a un fort concept de confinement. D’abord, A s’est isolé dans sa chambre mais l’événement en question doit aussi se produire en un lieu qui sera délimité (par analogie, A ne pourra fuir ses responsabilités).
Et dans la seconde possibilité, A n’a absolument pas prévu ce qu’il va arriver et il ne saura pas gérer l’improbable puisqu’il n’en a jamais fait l’expérience.

Situation : 726b
Préquelles possibles : 180 – 782

A complètement épuisé physiquement se voit dans l’obligation d’accomplir quelque chose qui serait déjà difficile s’il était en pleine forme
[C’est le concept de dépassement de soi qui est interrogé ici]

Séquelles possibles : 652a ou b – 793a

Situation : 727
Préquelles possibles : 3a – 297 – Chronologiquement [425 puis 813 puis 821] – Chronologiquement [(800 si l’on change B par A) suivie de 821]

A est un juge qui préside une cour d’assises. Par un jeu de circonstances, il se retrouve confronté avec un cas de conscience qui lui torture l’âme

Séquelles possibles : 790b – 833

Note : C’est le cas de conscience qui est nouveau pour le juge et c’est donc cet état psychologique singulier que cette intrigue se propose d’explorer.

Situation : 728
Préquelles possibles : 686 – 687 – (1319b …*)

  • A tend un piège et utilise un appât pour capturer sa proie
    [Cette intrigue relève probablement davantage du schéma. En effet, nous avons un personnage, un piège, un appât et une proie. Ces quatre éléments sont combinés ensemble afin de donner du sens à une intrigue possible. Maintenant, le personnage peut être n’importe quel personnage offrant n’importe quelle personnalité. Ensuite, par analogie avec le concept de piège, on peut inventer n’importe quel contenu pour illustrer ce que pourrait être l’intention de ce personnage.
    De même, appât et proie sont comme des contenants qui recevront par analogie avec ce qu’ils signifient un matériel dramatique spécifique. Le processus en œuvre est d’imaginer quatre contenus dramatiques qui une fois assemblés donneront de manière significative ce que cette possibilité de la situation 728 tend à décrire]
  • * A construit un piège et une personne chère à son cœur (par exemple CH) tombe dans ce piège et ne peut s’en échapper
    [Cette possibilité rajoute une victime innocente dans l’équation]

[Séquelles possibles : (622 si l’on change SN par CH) – Chronologiquement [(591 si l’on change B par CH) suivie de (179a si l’on change B par CH)]] **

  • ** A construit un piège et tombe dans son propre piège ***

[Séquelles possibles : 875b – (1319b si l’on change A-2 par A)]

Situation : 729
Préquelles possibles : 601 – 1334a – 1382b

  • A est dans une sorte d’urgence (financière par exemple) et s’apprête à vendre un diamant X qu’il a remplacé par une imitation
  • * A a un grand besoin d’argent. Il peut retrouver une santé financière mais ce serait aux dépens de sa propre probité.
    A résistera à la tentation **

Séquelles possibles : Chronologiquement [(778 si l’on change A par A-5) suivie de (1144 si l’on change A par A-5) puis de (1166 si l’on change A par A-5)] – 803b – 944

Situation : 730
Préquelles possibles : 918a – 959 – (1014 si l’on change A-5 par A-3)

  • A lutte contre A-3 pour préserver quelque chose (X) dont il a la garde
  • * A est tué par A-3 en tentant de défendre quelque chose (X) dont il avait la garde.  A-3 s’empare de X
    [on peut probablement fonder l’intrigue sur la vengeance davantage que sur la récupération de X qui devient alors un prétexte pour l’intrigue mais qui n’a pas vraiment d’importance la concernant (ce serait alors un McGuffin)] **
  • ** A-3 a assassiné A (pour quelque raison que ce soit). A-3 déguise son crime en suicide ***

Séquelles possibles : (569 si l’on change A-5 par A-3) – (802b si l’on transpose A et B) – 977a

Note : La différence entre A-3 et A-5 est que A-5 est clairement et distinctement identifié comme un méchant de l’histoire alors que A-3 est certes un rival de A mais n’est pas foncièrement un criminel. Il peut être poussé par les circonstances à commettre un geste irréparable contre A.

Situation : 731
Préquelles possibles : 109 – 608 – 708 – 808a

  • A est quelqu’un de foncièrement honnête mais la communauté qu’il vient de rejoindre se méfie de lui parce qu’il est un étranger
    [C’est ce schéma que l’on peut lire dans Witness lorsque John Book rejoint la communauté des Amish même si ses raisons sont d’abord de protéger Rachel et son fils]
  • * A est arrêté comme suspect parce qu’il était seulement à proximité d’un crime
    [Préjugés et autres idées préconçues ont toujours été pour William Wallace Cook une source vive de conflits comme si chaque communauté emportait avec elle son propre lot d’opinions formatées. On retrouve ce motif dans Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee et c’est précisément contre ces opinions que devra lutter Atticus Finch] **

Séquelles possibles : 695b – (815a si l’on change A par A-8 et A-4 par A)

Situation : 732
Préquelles possibles : 288 – 654 – 683 – 698

A est persuadé d’être atteint d’une maladie mentale et qu’il sera bientôt enfermé dans un asile

Séquelles possibles : 634 – 638 – 1365 – 1374 – 1375

Note : L’auteur a le choix de travailler sur la folie de A si c’est ce thème qui l’intéresse ou bien versé dans le thriller si cette folie supposée de A relève d’une machination.

Situation : 733
Préquelles possibles : 718b – 723

  • A trouve quelque chose de grande valeur
    [La question dramatique consiste en savoir ce que fera A de cette chose de grande valeur qui ne lui appartient pas. Sera t-il tenté de se l’approprier avec les conséquences possibles de cette acquisition illégitime ?]
  • * A découvre une information importante X entre les pages de la Bible familiale **
  • ** A trouve quelque chose de grande valeur mais il ne peut transformer cette valeur en monnaie sonnante et trébuchante dont il a grand besoin car personne dans son entourage ne veut ou ne peut faire cet échange ***

Séquelles possibles : 652a – 655 – 731

Situation : 734
Préquelles possibles : 222b – 315 – 430

  • On annonce la mort de A par erreur
  • * A la suite d’un accident, A devient amnésique **
  • ** A la suite d’un accident, A, devenu amnésique, erre sans but dans un lieu qu’il ne reconnaît pas ***

Séquelles possibles : 437 – 548a – Chronologiquement [(1128a …*) puis 918b]

Note : Je pense que l’on peut travailler cette intrigue comme une perte d’identité ce qui semble évident lorsque mention est faite de l’amnésie mais peut-être moins avec la première alternative. Dans celle-ci, c’est la mort elle-même du personnage qui efface son identité. La mémoire ne retient que le fantôme de l’être disparu et pas l’être lui-même.
Par ailleurs, c’est en 1906 que le neurologue Alois Alzheimer décrivit les premiers symptômes de ce qui sera dorénavant connu comme la maladie d’Alzheimer. En 1928, William Wallace Cook ne pouvait ignorer ces observations.

Situation : 735
Préquelles possibles : (912a si l’on change A par A-8) – (913 si l’on change A par A-8 et A-2 par A)

  • A-8 est un véritable importun qui croise le chemin de A aux moments les plus inopportuns
    [Il faut bien insister sur l’intrusion de A-8 dans la vie de A quitte à utiliser l’exagération pour bien la faire sentir au lecteur. L’exagération est l’une des conventions de la comédie. Je vous renvoie à cet article : QUELQUES NOTIONS SUR LA COMÉDIE]
  • * A parvient à se débarrasser de A-8 qui se montrait vraiment trop indiscret et regrette ensuite d’avoir été dur avec lui **

Séquelles possibles : (762 si l’on transpose A et A-8) – (815a si l’on change A par A-8 et A-4 par A) – (822 si l’on change A par A-8 et B par A)

Situation : 736
Préquelles possibles : 322a – 737a – 740

B n’est pas quelqu’un de très démonstrative et qui montre rarement ses sentiments. Alors que cela lui procure une certaine protection contre le monde, ce trait de personnalité nuit cependant à son bonheur et à sa réussite

Séquelles possibles : 162a – 594a – 752

Situation : 737a
Préquelles possibles : 12b – 36 – 60 -62 – 162a – 182a – 225 – 226 – 643

  • Les circonstances actuelles dans lesquelles se trouve B ne la satisfont pas
  • * B n’est pas satisfaite par les circonstances actuelles de sa vie et est fermement décidée à en changer mais les obstacles qu’elle doit affronter semblent insurmontables **

Séquelles possibles : 93a – 114 – 346 – 403 – 785

Situation : 737b
Préquelles possibles : 470 – 976

  • B a pris une chambre dans un hôtel. Par erreur, elle pénètre dans une chambre qui s’avère ne pas être la sienne
    [Et ce qu’elle va y découvrir lancera probablement l’intrigue]
  • * B a pris une chambre d’hôtel. Une fois installée dans sa chambre, elle s’aperçoit que la serrure de sa porte tourne dans le vide et qu’elle est enfermée dans sa chambre **

Séquelles possibles : 645 – 885b – 890

Note : Je ne peux m’empêcher de penser (et vous pourriez ne pas me suivre sur cette voie) que William Wallace Cook possédait une attitude plus ou moins misogyne envers les femmes. Elles semblent être pour lui davantage un élément comme une sorte de donnée dramatique dont il se servait pour inventer une intrigue.
La situation 737a semble cependant me contredire. Gardons à l’esprit néanmoins que c’est seulement le 26 juin 1945 que la Charte des Nations Unies établit le principe d’égalité sans discrimination de sexe et qu’en France, c’est en 1946 que le principe d’égalité des droits entre hommes et femmes est posé dans la Constitution.

La méthode de suggestions d’intrigue PLOTTO date de 1928. A cette époque, l’émancipation de la femme était un sujet d’actualité et bien que certaines situations de PLOTTO interpellent cette réalité des choses, je crois que l’acuité très acérée de Cook ne pouvait pas lui permettre de survoler d’un œil amusé cet état de fait et qu’il avait un avis très net sur cet événement mais que pour garder l’objectivité dont il avait enveloppé PLOTTO, il ne pouvait ouvertement affiché sa position.

Situation : 737c
Préquelles possibles : 470 – 1154a

  • B a une très mauvaise vue et ayant pris une chambre d’hôtel attache un ruban à la poignée de la porte de sa chambre pour pouvoir mieux la distinguer parmi toutes les chambres qui se trouvent sur le même étage 
    [Je pense qu’il faut comprendre que ce ruban n’est pas innocent. L’interprétation qui pourrait en être faite par les autres personnages est probablement la clef de cette intrigue]
  • * B a donc accroché un ruban à la porte de la chambre qu’elle a prise dans un hôtel. CH, un enfant, aperçoit ce ruban et par jeu (sans aucune malice) dénoue le ruban de la porte de B et l’attache à la porte de A
    [Cette seconde possibilité pourrait être un incident déclencheur et dans une comédie romantique, on pourrait assimiler CH à Cupidon] **

Séquelles possibles : 645 – 792b

Situation : 738
Préquelles possibles : 60 – 223 – 397 – 435a – 647 – 665

B connaît des conditions de vie si terribles qu’elle ne peut y répondre que par une sorte d’autodestruction, envisageant même le suicide

Séquelles possibles : (879 si l’on change A par B) – 188b – (880 si l’on change A par A et A-2 par B-2)

Note : Les situations imaginées par Cook sont des propositions. Un auteur peut alors se saisir de cette assertion et l’interpréter par tout ce qui fait de lui un être distinct de tous les individus (ce que nous sommes tous par nos origines, notre éducation, les expériences que nous avons faites dans notre vie ou bien encore nos rencontres. De nombreux événements ont fait de nous ce que nous sommes et nous rendent uniques).
L’intrigue proposée par Cook est alors interprétée par le regard individuel que nous portons sur elle et deux auteurs écriront deux histoires différentes à partir d’une même prémisse par exemple.

Dans la situation 738, les conditions de vie de B sont-elles objectives et B serait-elle la victime d’une maltraitance par exemple ? Ou bien B pourrait-elle nous donner une vue très subjective de sa situation et nous amener à croire qu’elle est maltraitée ?
L’autodestruction avancée par Cook est-elle le signe de l’impuissance de B ? (et pourquoi une femme d’ailleurs ? La faiblesse et la vulnérabilité ne sont pas l’apanage de la femme).
L’état psychologique dans lequel se trouve B est-il une détermination à laquelle B ne peut échapper ou bien au contraire, le signe qu’elle doit lutter pour ne pas mourir (ce que pourrait vouloir dire la métaphore du suicide) ?

Situation : 739
Préquelles possibles : 947 – 1293b

  • B qui connaît de graves difficultés financières se résout à mettre en gage ou à vendre un objet X qui a une grande importance affective pour elle
    [Cette affection singulière de B pour l’objet signifie que ce n’est pas la valeur marchande de l’objet qui importe (comme un diamant par exemple ou une maison). Ce sentiment qu’éprouve B n’est partagé par aucun autre personnage ce qui peut permettre d’illustrer l’incompréhension de ces derniers devant l’obstination dont pourrait faire montre B à conserver cet objet qui pourrait peut-être la sortir de sa situation financière désastreuse.
    Cet objet pourrait être lié au passé du personnage et ainsi permettre à l’auteur de définir son personnage en utilisant peut-être l’objet comme un symbole d’un passé révolu qui agit sur le quotidien d’un être qui ne vit plus, qui n’a plus que les apparences de la vie. Ou bien encore se servir de l’objet comme illustration d’un concept comme Fantine qui se résout à vendre ses cheveux et on peut comprendre ce geste comme la déchéance de Fantine]
  • * Après avoir vendu un objet auquel B tenait beaucoup, B cherche à la récupérer mais elle n’y parvient pas **

Séquelles possibles : (806 si l’on change B-4 par B) – Chronologiquement [792a suivie de 21] – (1384 si l’on change B par A)

Note : Dans la seconde possibilité, lorsque William Wallace Cook suggère que B ne parvient pas à récupérer l’objet, on peut interroger le moment de cette inaptitude à satisfaire un besoin. Soit nous sommes au début de l’histoire, dans l’acte Un, et cet objet devient l’objectif de B. Soit nous sommes au climax, et B échoue à recouvrer cet objet. On peut aussi faire intervenir cette faillite personnelle de B au moment du point médian ce qui pourrait permettre d’illustrer une grave crise par laquelle passerait B avant de se ressaisir et lors du climax, parvenir à ses fins.
Comme vous le constatez, un récit de fiction est quelque chose de structuré. C’est-à-dire que vous prenez un événement qui n’a pas véritablement de signification pris indépendamment mais lorsqu’on le combine avec d’autres événements tout en l’ordonnant temporellement, c’est toute l’histoire qui acquiert une signification qui lui est propre et qui constitue le message de l’auteur.

Situation : 740
Préquelles possibles : 15a – 327a – 736 – (848b si l’on change B par M-B)

  • Le comportement actuel de B est fortement empreint de l’influence de sa mère M-B
  • * Tout le monde tourne le dos à B depuis qu’elle a été accusé d’avoir commis quelque chose dont elle est innocente (ou du moins en lequel sa responsabilité ne peut être engagée) **

Séquelles possibles : Chronologiquement [221a suivie de 264)] – 221a – 738 – 746 – 872 – (892 si l’on change B-3 par A)

Situation : 741
Préquelles possibles : 223 – 676

B est forcée par son père F-B de quitter le foyer familial et d’accepter l’emploi pénible qu’il lui a trouvé dans une autre ville

Séquelles possibles : 183 – 743a – 869

Note : Il faut s’interroger sur les motivations de F-B avant de se lancer dans l’étude de l’émancipation de B. On peut lire dans cette intrigue un conflit de génération d’autant plus marqué que B est une fille (et à l’époque de Cook en 1928, les filles avaient bien des difficultés à faire reconnaître leurs droits. Et c’est un combat que l’on peut comprendre comme celui de la liberté).

Situation : 742
Préquelles possibles : 57 – 585a – 743a

  • B transcrit sur le papier un très important secret
  • * B transcrit sur le papier un très important secret (la concernant sans doute). Mais une rafale de vent vient se saisir du bout de papier qui s’envole par la fenêtre et vient se déposer dans un appartement voisin **
  • ** B transcrit sur le papier quelque chose de très important qui la concerne. Mais elle perd cette note. Et si cette note est lue par des yeux indiscrets, B en serait très humiliée ***

Séquelles possibles : 758 – 955

Situation : 743a
Préquelles possibles : 223 – 435a – 676

  • B est parvenue à un moment de sa vie où elle a tellement subi d’épreuves difficiles qu’elle en songe sérieusement à se suicider
  • * B écrit une lettre dans laquelle elle explique les raisons de sa décision de se suicider **

Séquelles possibles : 742 – 673

Situation : 743b
Préquelles possibles : 403 – 594e – 646

B a commis un acte répréhensible. Incapable de faire face aux conséquences de cet acte, elle décide de fuir et de refaire sa vie sous un autre nom

Séquelles possibles : (750 si l’on change A par B) – 921

Situation : 744
Préquelles possibles : 816b – 844a – 1105

B et A sont sur le point de se déclarer leur amour et leur désir de vivre ensemble. Il est prévu un dîner pour l’occasion. Mais B attend et A ne vient pas

Séquelles possibles : (1240 si l’on change A-3 par A) – (1391 si l’on change A par B)

Situation : 745
Préquelles possibles : 947 – 948

  • F-B, le père de B, en tentant de protéger ses biens d’une bande de malfrats, est tué
    [on peut supposer que B cherchera à le venger]
  • * B, la fille aînée de F-B, devient le seul support de la famille lorsque F-B meurt **

Séquelles possibles : 14a – 1207

Note : C’est personnel mais j’éprouve quelques difficultés à déployer ces mises en intrigue de situations somme toute assez désespérées. Cela est probablement dû au moment de l’écriture de ces situations par William Wallace Cook en 1928.
Chacune de ses positions sont fortement imprégnées de son temps. Il faudrait parvenir à dégager chaque intrigue de sa temporalité trop marquée et tenter de l’adapter à un présent qui pourrait en quelque sorte se conjuguer hors du temps.

Situation : 746
Préquelles possibles : 89 – 212b – 649 – (698 si l’on change A par B) – 740

B est écartée de sa communauté parce qu’on croit qu’elle posséderait de sombres pouvoirs. Mais B est seulement quelqu’un qui éprouve une grande tristesse et qui le manifeste maladroitement

Séquelles possibles : 766 – 1328 – (1441a si l’on change A par B) – (1373 si l’on change A par B)

Note : Il est si facile de frapper l’innocence d’ostracisme.

Le prochain article traitera des situations conflictuelles 747 à 767.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de