Intrigue

PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Voyons un peu les situations conflictuelles 685 à 702. Même si ces situations ne servent essentiellement qu’à résoudre certains moments d’une histoire, elles n’en demeurent pas moins des incitations intellectuelles.
On peut bien sûr s’interroger sur le nouveau que l’on peut apporter à une histoire si la pertinence d’une intrigue est telle que de nombreux auteurs utilisent le même motif pour dénouer un moment de leur histoire. Gardons seulement en mémoire, néanmoins, qu’une histoire s’apprécie de manière complète, comme un tout comme l’écrivait Aristote et s’il y a une innovation, ce sera non seulement par l’assemblage original de ces intrigues mais aussi par la description des relations entre les personnages.

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Malchance et Malheur

Proposition B
19, Être rejeté dans un environnement sauvage, isolé et primitif
– William Wallace Cook était un auteur très fécond de Pulp Fiction. Cet environnement singulier était propice à la Pulp Fiction. Il peut, néanmoins, faire référence à un monde nouveau et totalement inconnu d’un personnage qui se sent de prime abord foncièrement mal à l’aise le temps de s’y adapter (s’il y parvient) –

Situation : 685
Préquelles possibles : 130 – 176a ou c – 212a – 438 – 711c

  • A, voyageant seul, est pris dans une tempête
    [La tempête précise l’environnement dans lequel A se retrouve. Et ce contexte a un rôle important dans l’histoire. D’ailleurs, toute l’intrigue est fondée sur lui]
  • * A est pris dans une tempête et ne sait pas comment se mettre à l’abri **

Séquelles possibles : 713 – 762

Note : La seconde possibilité interpelle une intrigue sur la survie. Je vous renvoie à cet article pour plus de détails :
INTRIGUE : QUESTION DE SURVIE

Situation : 686
Préquelles possibles : 109 – 718b

A, qui n’a pas l’habitude d’une telle situation, se retrouve aux prises avec la nature pour sa propre existence

Séquelles possibles : 197 – 918b – 904

Note : Contrairement à la proposition B précédente (36. Faire une expérience qui résultera en un changement fort de la personnalité) où l’arc dramatique du personnage n’est pas systématiquement convoqué, cette proposition B (19. Être rejeté dans un environnement sauvage, isolé et primitif) insiste sur la découverte du personnage par lui-même de sa véritable nature, de qui il est vraiment, en se confrontant aux forces de la nature qui, bien qu’en en présentant les caractères, n’est peut-être pas aussi antagoniste qu’elle semble être.

Situation : 687
Préquelles possibles : 650 – 689

  • A se retrouve dans un milieu qu’il ne connaît pas
    [Un peu comme John Book de Witness qui se retrouve dans la communauté des Amish]
  • * A se retrouve dans un milieu qu’il ne connaît et il doit lutter contre les valeurs, préjugés et autres superstitions de ce monde nouveau pour lui **

Séquelles possibles : 682 – 901 – 915

Note : Il est important de ne pas avoir une étroitesse d’esprit qui dénie à autrui d’avoir une vision du monde différente de la sienne.

Situation : 688
Préquelles possibles : 49 – (690 si l’on ajoute B)

  • A et B se retrouvent dans un environnement ou un milieu dans lequel ils doivent lutter pour leurs propres survies
  • * A et B ne se connaissent pas et ils devront faire face tous deux à la même infortune
    [Comme par exemple, deux personnages qui se retrouvent coincés dans un centre commercial assiégé par des zombies] **

Séquelles possibles : 226 – 244 – 307 – 458b

Note : La survie mentionnée ici peut être celle de la relation entre A et B. Face à l’adversité, A et B pourront-ils rester unis ou bien assisterons-nous à un éclatement du couple ? Notez aussi que A et B n’ont pas forcément à être unis par les liens du mariage, ce qui compte, c’est de questionner la validité de leur relation en la soumettant à un environnement dans lequel elle n’a plus de point d’appui pour se justifier. Comme si nous cherchions à atteindre l’essence même de cette relation si seulement cela est possible.

Situation : 689
Préquelles possibles : 691 – 926 -937

  • A voyage à travers un monde qu’il ne connaît pas
  • * A voyage à la recherche de lui-même mais il ne trouvera que désolation **

Séquelles possibles : 197 – 331 – 650

Note : La première possibilité rappelle furieusement le voyage initiatique tels que les deux concepts mis en œuvre de pérégrinations ou de périple qui s’associent à l’ignorance pour permettre au personnage d’acquérir une nouvelle connaissance qui devrait le rapprocher d’une certaine vérité. Ce peut être par exemple un cheminement vers Dieu ou bien encore une traversée désespérée accompagnée d’un nocher (représenté par une éventuelle B) pour nous sortir d’une vie bien trop temporelle, à la recherche d’une spiritualité, à la recherche du temps perdu.
La seconde possibilité est foncièrement tragique. William Wallace Cook emploie le mot mort que j’ai préféré remplacer par désolation comme si A brisait tous les liens d’avec sa vie d’antan pour se lancer dans une quête qui n’aboutirait qu’au néant (en somme, une recherche sans objet ou un but illusoire).

Situation : 690
Préquelles possibles : 109 – 957a

  • Malade, A se décide pour un voyage en mer dans l’espoir de retrouver la santé
  • * Au cours d’un voyage en mer, le navire de A fait naufrage et A se retrouve isolé sur une île déserte
    [En somme, se retrouver face à soi-même afin de donner du sens à sa vie] **

Séquelles possibles : 682 – 686

Note : Dans la première possibilité, je note au moins trois concepts dont un auteur pourrait se servir comme métaphores : la maladie, la mer et l’espoir. C’est un exercice assez difficile que ce glissement de sens que d’aucuns appellent une signification sous-jacente. Mais il est intéressant aussi de solliciter l’imagination du lecteur qui soudain peut comprendre certaines vérités sur ce qu’il est en train de lire parce que l’auteur a su prévoir un sentiment chez son lecteur pour illuminer ce qui paraît obscur de prime abord. En ce sens, la métaphore est plus efficace que le symbole pour expliquer les choses surtout dans un scénario où il faut montrer les choses et non les faire dire par les personnages.

Situation : 691
Préquelles possibles : 1379 – 1388 – 1394

A est complètement perdu

Séquelles possibles : 650 – 689 – 1426b

Note : Je n’ai pas traduit littéralement la situation telle que William Wallace Cook l’avait pensée. Il avait apposé à A la qualité d’explorateur ce qui laissait entendre que A s’était lui-même placé dans une telle situation. S’il s’est perdu, c’est parce que sa volonté s’est montrée trop téméraire.

Situation : 692
Préquelles possibles : (690 …*) – 719b

A est à la dérive

Séquelles possibles : 632 – (690 *…**) – 878b

Note : De même que la situation précédente, ce qu’il faut retenir de cette situation, c’est le sens qu’un auteur peut donner au mot dérive. Il existe toutes formes de dérive. Ce que fait William Wallace Cook, c’est de réaliser cette abstraction en en donnant une illustration possible. Maintenant, l’auteur n’est pas contraint à cette image singulière choisie par Cook.

Situation : 693
Préquelles possibles : 1082a ou b – 1408

  • A se promène seul le long d’un fleuve vagabondant au gré des escarpements. Il fait un faux pas et se retrouve impuissant à se sortir de cette situation difficile
  • * Piégé par un malheureux faux pas alors que A se promenait seul parmi des escarpements naturels, A se retrouve soudain face à la mort **

Séquelles possibles : 713 – (728 **…***) – ((728 *…** ) si l’on change A par A-2 et CH to A)) – 1419a

Situation : 694
Préquelles possibles : 470 – 676 – 740 – 916 – 1033 – 1207

  • B se promène seule à cheval dans la forêt
  • * B se promène seule à cheval dans la forêt. Son cheval fait une embardée et B chute se blessant assez sérieusement. Elle est impuissante à se sortir de cette situation difficile **

Séquelles possibles : 31 – 179a ou c – (885a …*)

Groupe : Activité & Vie sociale
Sous-groupe : Malchance et Malheur

Proposition B
20, Se retrouver impliqué dans une situation dont on sait qu’elle sera difficile et à laquelle on ne peut cependant pas échapper.

Situation : 695a
Préquelles possibles : 385a – 787 – 822 – 829

  • Les voisins de A persistent à croire A coupable d’un crime pour lequel il a été pourtant jugé et acquitté
  • * A jugé et acquitté pour un crime dont on l’avait accusé cherche à retrouver le sens de la liberté malgré la suspicion dont il est dorénavant entouré **

Séquelles possibles : 635 – 833 – 1064

Note : Ces deux alternatives semblent similaires mais elles diffèrent en cela que dans la première possibilité, A lutte ouvertement contre la suspicion et les préjugés (c’est un motif récurrent dans nombre d’histoires) alors que dans la seconde, il essaie de donner un sens nouveau à sa liberté recouvrée malgré qu’autrui ait entaché A d’un trait qui l’exclut.
Cette mise à l’écart n’est néanmoins pas le sujet de cette seconde alternative. Le thème serait plutôt de savoir survivre à une opinion destructrice et au caractère moutonnier qui se réfugie derrière l’anonymat pour désigner un bouc émissaire, innocent à priori.

Situation : 695b
Préquelles possibles : 608 – 623

  • A est emprisonné pour un crime qu’il n’a pas commis
  • * A, ayant purgé une peine pour un crime qu’il n’avait pas commis, éprouve d’énormes difficultés à se réinsérer dans la société alors qu’il tente de trouver une activité honnête **

Séquelles possibles : 299 – 1183

Note : Cette situation aborde les conséquences de l’aveuglement judiciaire. Je pense qu’il serait bon de s’inspirer de quelques références à partir de faits réels. Une recherche documentaire peut être plus utile qu’un brainstorming dans ce cas.

Situation : 696
Préquelles possibles : 715c – 695b

A devient un paria dans sa propre communauté

Séquelles possibles : 823 – 826 – 859

Note : Cette situation explore l’exclusion et la privation des droits qui l’accompagnent généralement. Je pense que l’effet sera d’autant plus dramatique si A est mis à l’index sans réelles justifications.

Situation : 697a
Préquelles possibles : 990 – 1006b

Les parents de A, F-A et F-B, font tout pour que leur fils suive une certaine carrière alors que A incline pour une toute autre chose

Séquelles possibles : 756 – 791 – (950 …*)

Note : Cette force qui pousse A à s’accomplir vers quelque chose qui n’est pas un simple désir envenimera sa relation avec ses parents. C’est comme si A s’opposait à l’institution. Il remet en cause les choses établies. En somme, il mène sa propre révolution.
A est un personnage intéressant à travailler parce qu’il refuse la tradition et se propose quelque chose de nouveau. Dans l’esprit de Cook, A refuse une vie confortable pour se plonger dans l’inconnu mais A a besoin d’innover pour sortir d’une vie que l’on veut lui imposer. Il veut choisir cette vie et c’est une tendance profonde en lui qui lui fera prendre tous les risques pour la réaliser.

Situation : 697b
Préquelles possibles : (818c si l’on change A par A-8 et CH par A) – (818d si l’on change A par A-8 et CH par A)

  • A ignore tout de son passé
  • * A ignore tout de son passé et cela constitue pour lui un sérieux handicap (voire une humiliation) **

Séquelles possibles : 245 – 944 – 1051

Note : Si l’on admet que notre passé entre dans la construction de qui nous sommes, un personnage de fiction sans passé est une problématique à elle seule. Plusieurs options se présentent à l’auteur : il peut se livrer à une investigation de son personnage à la recherche de ses racines ou bien encore ce personnage précisément n’ayant pas de modèle, pas de référent sur lesquels il aurait pu prendre appui pour se construire peut très bien avoir assimilé des valeurs qui ne lui correspondent pas.

Dans un cas comme dans l’autre (et ce ne sont que quelques interprétations possibles), le personnage se retrouve en conflit avec son entourage actuel qui, pour quelque cause que ce soit, s’oppose à cette découverte.

Dans la seconde possibilité de cette situation 697b, William Wallace Cook envisage le mal-être du personnage ignorant tout de ses origines. Cook vise l’angoisse du personnage qui, un peu comme tout le monde, ressent une inquiétude face à son futur, à son devenir mais ce désarroi est doublé par l’ignorance de son propre passé. Comprendre d’où il vient est la condition pour connaître où il doit se rendre.

Situation : 698
Préquelles possibles : 622 – 898

A ne parvient pas à faire le deuil de son unique enfant CH

Séquelles possibles : 674 – 705 – 732 – (746 si l’on change B par A) – (1068 si l’on change B par A)

Note : Pour la gestion de la perte (quelle que soit la forme qu’elle prenne dans une intrigue), je voue renvoie à Elisabeth Kübler-Ross :
LE PROBLEME MAJEUR DU PERSONNAGE PRINCIPAL
ainsi que vers cet article :
INTRIGUE : LA PERTE ET LE DEUIL

Situation : 699a
Préquelles possibles : 608 – 610 – 623 – 1298 – 1300

  • A est un fugitif
    [Être fugitif est en soi un état conflictuel chez William Wallace Cook. Quelle que soit la chose que le personnage fuit, elle est à la source de tous ses problèmes. Le personnage peut vouloir fuir un ennemi ou bien lui-même s’il ne peut faire face à la réalité des choses, par exemple. Faites bien la distinction entre les deux notions qui sont à l’œuvre dans cette intrigue : il y a la fuite et il y a la chose qui est fuie].
    Alors qu’il fuit, il découvre que A-8, un riche parent, lui a laissé une petite fortune en héritage
    [Cette fortune laissée en héritage n’a de valeur qu’aux yeux du personnage qui la reçoit. Bien sûr, ce peut être un objet (argent, patrimoine immobilier, œuvre d’art…) mais ce peut être aussi un privilège, une propriété intellectuelle…  Enfin tout ce qui peut servir l’auteur comme par exemple permettre au personnage en fuite de se réfugier derrière cet héritage]
  • * A est en fuite. Il découvre qu’il est l’héritier d’une grande fortune mais il ne peut la revendiquer parce qu’il sait que s’il émerge de l’ombre qui le protège de ses poursuivants, il sera rattrapé
    [La notion de poursuivants est à adapter selon les circonstances que l’auteur souhaite mettre en place dans son intrigue] **

Séquelles possibles : 624 – 635

Situation : 699b
Préquelles possibles : 651 – 652a – 653

  • A, en fuite, est acculé par ses poursuivants. Il trouve refuge dans une vieille demeure
  • * A est poursuivi par A-6 et A-6. Au cours de sa fuite, une violente tempête se lève soudain. A trouve refuge dans une vieille demeure **

Séquelles possibles : 1142b – 1209a

Note : Il semble patent que cette vieille demeure jouera un rôle crucial dans l’intrigue. Je vous renvoie à ces articles concernant les lieux d’une histoire :
DES LIEUX NATURELS POUR VOTRE SCÉNARIO (1)
DES LIEUX NATURELS POUR VOTRE SCÉNARIO (2)

Situation : 700
Préquelles possibles : 748 – 958

  • A croit que la pauvreté est la véritable source du bonheur
  • * Pour A, la pauvreté (ou toute autre forme d’ascèse), est l’instrument du bien. Contre sa volonté et son inclination à un mode de vie davantage spirituel que matériel, A reçoit en héritage une petite fortune de A-8 **

Séquelles possibles : 431 – 924a

Situation : 701
Préquelles possibles : 1249 – 1296 – 1304

  • A qui se trouve dans une situation financière désastreuse n’hésite pas à escroquer son ami A-2
  • * A, qui a du se résoudre à escroquer son ami A-2 pour sortir de la panade dans laquelle il patauge depuis trop longtemps, éprouve un remord de conscience **

Séquelles possibles : 832 – 987 – 1461a

Situation : 702
Préquelles possibles : 863b ou c

  • A-4 est une célébrité. A invite ses amis et connaissances chez lui afin qu’ils rencontrent A-4
  • * A-4 est une célébrité. A invite les fans de A-4 à venir à sa rencontre. Mais lorsque tout le monde est déjà arrivé, A-4 tarde à se présenter **

Séquelles possibles : (178 si l’on change A par A-4) – (1162 si l’on change A-5 par A-4) – 1164

Nous continuerons cette proposition B avec les situations conflictuelles 703 à 720 dans le prochain article.

La liste des situations se trouve ici :
PLOTTO : MÉTHODE DE SUGGESTIONS D’INTRIGUE

Et si vous souhaitez me soutenir :


Merci beaucoup

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des