Le personnage dans la scène

LE PERSONNAGE DANS LA SCÈNE

Un personnage pénètre une scène avec une certaine émotion, un certain état d’esprit. Au cours du déroulement de la scène, il conservera peut-être cette émotion. Mais quelque chose peut se produire et le sentiment qu’éprouve le personnage peut alors changer.

Un personnage a aussi un objectif qu’il souhaite accomplir spécifiquement dans une scène particulière. Il a une intention, un but.
C’est par les dialogues et la description de ce qui se passe dans la scène (les comportements et attitudes ou postures des personnages qui y figurent) que nous pourrons communiquer au lecteur l’objectif des personnages et ce qu’ils ressentent à ce moment précis.

A la découverte du personnage

Nous apprenons à connaître un personnage essentiellement à la façon dont il réagit aux conflits, c’est-à-dire les obstacles ou difficultés diverses qu’il peut rencontrer dans l’obtention de son objectif.

Pour qu’il y ait conflit, il faut une opposition. Au niveau de la scène, ce n’est pas toujours l’antagoniste qui représente cette force contradictoire. Ce peut être n’importe quel personnage ou événement ou objet qui possède une intention contraire à celle du personnage central de la scène (bien souvent, c’est le protagoniste).

Deux forces qui s’opposent ne signifie pas nécessairement qu’il y a une dispute, un débat quelconque mais simplement que les objectifs des personnages présents dans la scène sont non seulement différents mais viennent interférer de manière contradictoire avec les plans de l’autre.
Par exemple, dans Platoon, lorsque la section arrive dans le village nord-vietnamien, les scènes qui s’y déroulent sont marquées du principal obstacle que représente à la fois la barrière du langage mais aussi le manque de volonté des villageois (puisque ceux-ci ont un point de vue différent sur la situation que les hommes de la section).

Avoir un objectif opposé à l’autre exige souvent de faire montre de force de caractère. Ainsi, pour défendre son point de vue, un personnage est amené à dévoiler qui il est vraiment. L’auteur n’a pas à être obligeant envers ses personnages. Il ne doit pas hésiter à les malmener pour qu’ils puissent se démasquer de manière crédible.

Une scène doit faire avancer l’histoire

La scène sert l’histoire. Comment une scène singulière peut-elle parvenir à cela ? Il y a au moins deux manières. D’abord, elle peut seconder le désir du héros dans l’histoire ou bien le contrarier.
Et souvent, dans ce second cas, cela permet d’expliquer davantage l’intériorité du personnage (et somme toute, c’est encore cette dernière qui fascine le plus le lecteur).

Le but immédiat sert soit à développer le personnage, soit il est une condition pour que le désir du personnage principal puisse être atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.