Personnage

UN PERSONNAGE CREDIBLE

Créer un personnage multidimensionnel est une bonne chose mais en créer un qui soit crédible est indispensable.
Pour Flannery O’Connor, on peut s’en tirer avec n’importe quelle configuration. Dans les faits, vous vous rendrez compte que l’on n’a pas autant de configurations qu’on le voudrait mais vous pourriez être surpris par les possibilités qui s’offrent à vous.
Par exemple, pensez-vous qu’il soit crédible qu’une jeune femme, dynamique, bien sous tous les rapports tombe amoureuse d’un alcoolique invétéré qui a perdu tout respect pour sa propre personne ?
Cela ne passera peut-être pas avec tous les lecteurs mais c’est une situation qui peut être crédible.

Tant que le personnage que vous décrivez est suffisamment convaincant, il n’y a aucune raison qu’il soit rejeté par le lecteur. Il acceptera ses actions, les jugera inévitables et dans le même temps, le personnage est capable de le surprendre.

Quelques conseils pour maintenir la crédibilité d’un personnage :

  • Ne donnez pas trop d’informations sur le personnage. Ne perdez pas d’espace à lui décrire un profil psychologique ou un résumé de sa vie (c’est une réflexion d’avant l’écriture du scénario). Ne fournissez que les informations nécessaires et laissez le personnage se dévoiler lui-même à travers ses actions.
  • Evitez les stéréotypes mais considérez plutôt les archétypes.
  • Ne dites pas tout sur votre personnage. Conservez par devers vous un secret que vous serez le seul à connaître sur ce personnage. Et pendant que vous y êtes, imaginez que votre personnage ne vous a pas encore tout dit sur lui non plus.
    Dans Thelma et Louise, par exemple, Callie Khourie connaissait le terrible secret de Louise, c’est-à-dire son viol il y a longtemps dans l’état du Texas, qui l’a marquée non seulement dans sa chair mais aussi dans son âme puisqu’elle n’a jamais obtenu justice pour ce crime abominable. Ainsi, lorsque cet événement traumatique est subtilement évoqué plus tard dans l’histoire, on peut comprendre pourquoi elle tue Harlan.

Dans le même ordre d’idées, ne considérez pas que ce qu’un personnage dit de lui-même révèle ce personnage. Il y a des choses sur lui-même qu’il ignore certainement. Comment pourrait-il alors les formuler ?

Prenez plutôt en compte que ce qu’un personnage dit est un moyen parmi d’autres d’obtenir ce qu’il veut.
Par exemple, je suis quelqu’un de sobre en qui on peut avoir confiance dit un personnage que l’on sait pertinemment alcoolique.
Les personnages sont définis par les choix qu’ils font et les actions qu’ils prennent. Maintenant, c’est vous, l’auteur, qui décidez pour eux. Vous expliquerez votre personnage à votre lecteur dans les dilemmes et les actions.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de