Histoire

NE PAS DIGRESSER DE CE DONT L’HISTOIRE PARLE

Le meilleur moyen de maintenir l’attention du lecteur du début à la fin de l’histoire est de rester au plus près possible de ce dont l’histoire parle. Ce qui n’appartient pas à l’histoire est tout aussi important que ce qu’elle doit inclure.

Une intrigue bien faite dédaigne tout ce qui n’est pas pertinent avec son sujet. L’auteur ne peut s’amuser à placer ici et là des informations qu’il souhaite communiquer et qui sont tout à fait intéressantes à développer mais qui seraient des digressions de l’histoire qu’il est en train de raconter.

Un sujet est une ligne directrice qui définit des limites. L’auteur écrit à propos de quelque chose et non à propos d’autre chose. La théorie narrative Dramatica nomme cette ligne dramatique particulière Throughline. A la suite de Joseph Campbell, l’expression Hero’s Journey (le voyage qu’entreprend le héros tout au long de l’histoire) est devenue aussi synonyme de cette ligne directrice.
Pour comprendre son sujet, ce dont l’histoire parle, un certain nombre de questions (sorte de brainstorming) sont à se poser.

Quelle est mon accroche ?

A ce propos, je vous conseille la lecture de notre série d’articles sur les fondamentaux du scénario :
ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (1)

Qui est mon héros ?
Quel est l’objectif de mon héros ?
Quelle est la question dramatique centrale ?

Celle que se pose le lecteur.
Vous pourriez être intéressé par :
LES QUESTIONS A SE POSER SUR SON SCÉNARIO

Quel est le conflit majeur que va vivre mon héros ?

Ces 5 questions permettent de saisir toute son histoire. Notez qu’il n’est pas fait mention du thème. C’est un moyen détourné de comprendre son thème à posteriori parce qu’il est souvent difficile de savoir exactement quel thème nous allons découvrir dans notre histoire tant que l’on n’a pas au moins planifié les événements clefs et les scènes indispensables.
C’est comme le synopsis. On ne peut écrire un résumé de son histoire tant qu’on ne sait pas où l’on veut emmener son lecteur.

Chacun possède sa propre approche pour écrire son scénario. Ici, à Scenar Mag, nous insistons beaucoup sur le plan au préalable de l’écriture proprement dite du scénario. Pour vous faciliter cette tâche indispensable, vous pourriez commencer par répondre à ces 5 questions.
Elles vous permettront d’appréhender l’essence de votre histoire, de la définir en fait. Tant que vous ne pouvez pas répondre à ces 5 questions, votre histoire est encore dans le néant. Pourtant, elle existe déjà en vous.

Vous devez vous instruire à sa découverte, faire en sorte qu’elle vous apparaisse comme une évidence. Ces 5 questions vont vous aider non pas à inventer une histoire puisque vous l’avez déjà en vous, mais à la mettre au jour. Ensuite, vous construirez votre histoire à partir de vos réponses.

Tout est décision

La première décision est de décider ce qu’on inclut et ce qu’on exclut de notre histoire. En gardant à l’esprit que ce qu’on ne peut mettre dans l’histoire actuelle est forcément mauvais. Ce peut l’être mais la plupart du temps, ce que vous excluez appartient à une autre histoire (que vous n’avez pas encore écrite).

Chacune des 5 questions est une décision que vous devez prendre. Et chaque décision prise amènera son lot de choix subséquents à faire. Ce n’est pas une tâche facile. Ne précipitez pas les choses. Prenez le temps qu’il faut (heures ou semaines) pour répondre à ces questions. Cela vous facilitera l’écriture d’un plan pour votre histoire. Et ce plan vous facilitera l’écriture de votre scénario.

La partie la plus difficile d’écrire est maintenant : lorsque vous préparez votre histoire. Une chose encore : les dialogues seront la dernière tâche à accomplir. Ne vous en préoccupez surtout pas pour le moment.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des