Scénario

LA VIE DU HEROS TIENT EN UN SCÉNARIO

A beautifully told story is a symphonic unity in which structure, setting, character, genre, and idea meld seamlessly. To find their harmony, the writer must study the elements of story as if they were instruments of an orchestra—first separately, then in concert.

Une histoire merveilleusement racontée est comme une symphonie dans laquelle la structure, la mise en place, les personnages, le genre et l’idée se fondent de manière transparente. Pour trouver leur harmonie, l’auteur doit étudier les éléments de l’histoire comme s’ils étaient les instruments de l’orchestre, d’abord séparément puis de concert.
Robert McKee in Story


tenderMerciesTendre Bonheur (1983) dirigé par Bruce Beresford et Horton Foote au scénario commence par nous montrer Mac Sledge lorsqu’il se réveille d’une nuit de beuverie un matin dans une chambre de motel délabrée.
Sledge a manifestement atteint le fond. Tout le reste du scénario nous décrit l’année qui va suivre ce premier matin. Un scénario d’environ deux heures qui pourtant en ce laps de temps ridicule parvient dans et entre les scènes à nous faire connaître tout son passé ainsi que toutes choses d’importance qui sont arrivées à Sledge pendant cette année. La dernière image nous montre même un aperçu de son futur.
La vie d’un homme, pratiquement de la naissance à sa mort, tient entre les FADE IN et FADE OUT (les mentions conventionnelles qui ouvrent et ferment un scénario) du scénario.

 La vie entière d’un personnage offre des possibilités infinies pour un auteur. Comme Horton Foote avec Tendre Bonheur le prouve, il vous faudra choisir dans cette vie entière les quelques moments  qui donneront cependant non pas un résumé mais effectivement une vie entière concentrée en quelques moments.

L’exposition du personnage au début de l’histoire

En commençant par le niveau le plus profond, vous pourriez mettre en place votre histoire dans la vie intérieure de votre protagoniste, dans ce royaume intérieur éternel (car ce royaume est en chacun de nous dans toutes cultures ou civilisations, de toutes époques) et raconter toute l’histoire au-travers des pensées et des sentiments de votre personnage, éveillé ou rêvant.
Ces pensées et ces sentiments ne sont pas des éléments de l’intrigue mais ils éclairent les motivations du protagoniste et donnent des informations sur le passé de votre personnage.

Vous pourriez aussi remonter de quelques niveaux et montrer les conflits personnels du héros avec sa famille, ses amis ou ses amours. En quelques scènes concises, vous donnez des indications sur la personnalité de votre personnage principal avant que son aventure ne commence. Ou alors développez jusqu’aux institutions et décrivez les conflits de votre personnage avec l’école, sa carrière, l’église ou la justice.
Et pourquoi ne pas le faire se confronter avec des concepts encore plus énormes : les rue dangereuses de la ville, une épidémie mortelle…
La voiture qui ne démarre pas et le temps qui file peuvent aussi révéler des pans entiers de la vie de votre personnage.

Les scènes que vous allez retenir devront trouver le moyen d’exprimer en quelques instants une vie entière de personnage.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Soyez le premier à voter pour cet article

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.