Ecrivez votre roman étape par étape

VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (33) : EVOLUTION DES RELATIONS

Melanie Anne Phillips, un des auteurs de Dramatica, a mis en ligne
Write Your Novel Step By Step.

Dans cette série d’articles, nous vous proposons la traduction complète et fidèle de ce livre qui s’applique non seulement au roman mais tout aussi bien si ce n’est plus au scénario.
A lire :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE 

Nous abordons dans cet article les étapes 104 à 106.

Etape 104 : L’évolution de la relation structurelle – Acte Deux

Notes de traduction :
Afin de faciliter la lecture des références d’archétypes que mentionne Melanie Anne Phillips, voici quelques informations supplémentaires.

Le tentateur (Tempter)
Le Demon Lover, l’amant démoniaque, n’est quel que soit son apparence, en aucun cas un être noble. Il est une force érotique de la nature. Il vous engloutira tel le loup (celui du petit chaperon rouge n’est-il pas le tentateur par excellence du moins celui dont la mémoire collective (voire l’inconscient collectif) garde une image probablement plus terrifiante que le serpent du jardin d’Eden).

Il va vous vider, vous drainer et vous en demanderez encore et encore.
En votre honneur, il composera des symphonies fantastiques avant de vous tuer ou symboliquement vous entraîner dans les bois dont vous ne sortirez jamais ou au-delà des monts et vallées dont aucun retour n’est possible.

D’apparence généralement fort belle, c’est pourtant le démon qu’elle recouvre (une exploration du masque social pourrait être intéressante avec le tentateur). Alichino mentionné par Dante, Arlequin de la Commedia dell’arte serait selon certaines sources issus de l’ancien français Halequin signifiant génie malfaisant.

C’est essentiellement un être qui subjugue ceux qui se laissent prendre dans ses rets. Spike de la série Buffy est un bon exemple de tentateur.
Avant lui, il y eut le dieu Pan capable de faire perdre son humanité à un individu pris de panique, les Nephilim, ces anges déchus ayant pris l’apparence d’hommes forts, dotés d’une vigueur anormale et dont le mot hébreu signifie Ceux qui font tomber les autres. Il y eut Dracula puis plus récemment Edward Cullen.

Wise Old Woman
Définie par Jung comme archétype (relevant de l’inconscient collectif), la Wise Old Woman (la bonne mère des contes de fée) est un symbole très connu des mythes et des contes qui représente la nature comme une femme (éternelle et universelle).

Le bouffon (Fool)
ou Trickster.
Nous vous renvoyons à cet article :
ARCHETYPE : LE TRICKSTER

Les relations structurelles sont basées sur la nature de vos personnages  en tant qu’archétypes tels que le protagoniste, l’antagoniste, le tentateur (Tempter), la bonne mère (Wise Old Woman) ou le trickster (Fool)…

Dans les étapes précédentes, vous avez décrit la nature des relations structurelles que vous souhaitiez explorer entre vos personnages et comment vous les révéleriez à vos lecteurs dans l’acte Un.
Lire à ce sujet :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (32)

Maintenant, vous devez déterminer comment vous souhaitez que ces relations changent au fur et à mesure que votre histoire se déploie dans l’acte Deux.

Puisque les archétypes doivent maintenir leurs rôles structurels pour que la structure soit solide, toute évolution dans les relations structurelles doit provenir du degré d’intensité de la relation soumise à une progression  d’expériences et de situations.

Prenons un exemple et supposons que le protagoniste a une relation structurelle avec l’archétype de la bonne mère (Wise Old Woman).

Le protagoniste doit toujours être déterminé à faire avancer l’intrigue et personne d’autre n’a autant de motivations que lui. Mais dans quelle mesure est-il motivé ? Et si un obstacle majeur avait anéanti l’équipe et que le futur apparaisse lugubre ?
Il est certain que le protagoniste ne sera pas un boute-en-train capable de remonter le moral de ce qu’il reste de son équipe. Il est plus probable qu’il exprimera la nécessité de continuer et pourquoi il faut continuer mais peut-être d’une manière plus feutrée.

La bonne mère pourrait avoir une brillante idée qui viendrait étayer l’argument du protagoniste. Ou bien, elle pourrait avoir des pensées plus profondes qui viendraient argumenter contre le protagoniste. Elle pourrait même avoir un commentaire stupide du style : il fait nuit avant l’aube. Dans ce cas, le protagoniste pourrait répliquer avec un humour noir que ce conseil n’est pas du standard habituel de la bonne mère. Elle pourrait alors répondre : Personne n’est parfait !

Dans cet exemple, le protagoniste et la bonne mère conservent leurs natures structurelles mais la manière dont la relation évolue entre eux offre de nombreuses possibilités. Ce n’est pas parce que le protagoniste est toujours orienté vers l’objectif que tout le monde doit l’être. Et le niveau d’intensité de la fonction archétypale de chaque personnage peut fluctuer selon les événements tout du long de l’histoire.

Donc, ce que vous devez faire au cours de cette étape est de vous référer aux relations que vous avez déjà planifiées, de considérer la progression de votre intrigue et puis de décrire l’évolution de chaque relation structurelle de son état initial établi lors de l’acte Un puis au travers des tribulations de l’acte Deux.

Etape 105 : L’évolution des relations situationnelles – Acte Deux

Lire au préalable :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (32)

Chaque personnage peut avoir plusieurs relations situationnelles avec d’autres personnages et peut même avoir plusieurs relations avec un seul personnage (supposez que Jane serait à la fois la femme de Tom et que Tom est aussi son supérieur à la banque où il travaille tous deux). De plus, une situation relationnelle peut changer à tout moment. Imaginez que Jane obtient une promotion et qu’elle soit dorénavant le supérieur de Tom.

Ainsi, si vous avez un flic et un subordonné, que se passerait-il si l’un des deux était transféré dans une autre unité ? Et si deux frères découvraient que l’un a été adopté ? Comment un ouvrier du bâtiment gérerait la découverte qu’il est un agent des services secrets amnésiques et que sa femme est l’agent qui doit le surveiller (Total Recall) ?

Dans une étape précédente, vous avez déterminé les relations situationnelles de vos personnages et comment vous aviez l’intention de les révéler au lecteur. Mais ce n’est juste qu’un point de départ. Maintenant, vous devez libérer votre muse encore davantage. Considérez votre intrigue, incorporez des changements inattendus dans les relations situationnelles et listez-les au cours de cette étape pour chaque relation de chaque jeu de personnages que vous souhaitez explorer.

Si vos personnages maintiennent leurs relations situationnelles tout au long de l’histoire, vous pouvez les libérer de cette prévisibilité laborieuse et ajouter de la surprise et de la vie.

Pour cette étape, décrivez comment les personnages évoluent dans leurs situations relationnelles au cours de l’acte Deux. Assurez-vous de ne pas oublier de relations même si vous choisissez de les maintenir sans qu’elles évoluent.

Etape 106 : L’évolution des relations émotionnelles – Acte Deux

Lire au préalable :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (32)

Peut-être les relations les plus complexes entre les personnages sont les relations émotionnelles parce qu’elles peuvent évoluer à n’importe quel degré dans n’importe quelle direction ET parce les personnages impliqués n’ont pas à ressentir la même chose l’un envers l’autre.

Par exemple, combien d’histoires d’amour sont à propos d’amours non partagés lorsqu’un des personnages est entiché de l’autre mais que l’autre le repousse ? Un autre exemple est celui du jeune frère collé aux basques de son grand frère. Pour le plus jeune, le grand frère est un héros. Mais pour le grand frère, le petit frère est un véritable pot de colle.

Maintenant, supposez que le plus jeune des frères est attaqué par une brute. Le grand frère viendrait à sa rescousse et défendrait son jeune frère. Mais dès que la menace est passée et que le petit frère lève des yeux brillants d’admiration sur son grand frère, celui-ci lui dit : OK, tire-toi d’ici et laisse-moi seul !
Les relations émotionnelles changent avec la plus douce des brises et peuvent changer de nouveau à la moindre des provocations.

Considérez les relations émotionnelles que vous avez déjà déterminées et que vous souhaitez explorer et la manière que vous avez conçue pour les révéler à vos lecteurs au cours du chapitre sur l’exposition.

Le chapitre 3 sur l’exposition commence ici :
VOTRE SCENARIO ETAPE PAR ETAPE (23)

Maintenant, considérez votre intrigue et ce qui change dans les relations situationnelles. Considérez le parcours émotionnel de vos personnages individuellement. Puis décrivez comment chaque relation émotionnelle pourrait se déplacer, changer et évoluer pour chacun des personnages dans chaque relation émotionnelle.

C’est un travail assez considérable, mais vous comprendrez vite que ce développement plus que tout autre enrichira vos personnages et l’expérience passionnelle de votre histoire.

La tâche pour cette étape :
Décrivez comment vos personnages évoluent dans leurs relations émotionnelles au cours de l’acte Deux.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Soyez le premier à voter pour cet article

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.