Dynamiser l'acte Deux

DYNAMISER L’ACTE DEUX

L’acte Deux, l’espace de l’intrigue, est le plus large de toute l’histoire. Il faut donc le combler.
Néanmoins, même si l’inspiration est au rendez-vous, soudain, l’intrigue peut se ralentir, entrer dans une sorte de léthargie.

Il faut lui donner un second souffle, réinjecter un peu de vie dans l’intrigue.
Comment faire ?
Plusieurs astuces sont possibles.

Analyser les enjeux

Le questionnement est simple. Que va perdre le personnage principal s’il n’atteint pas son objectif ? Il faut que ce soit une perte formidable, qu’elle soit physique ou émotionnelle, sinon le lecteur se souciera peu de ce qui peut arriver à votre héros.

A lire sur ce sujet :

Renforcer les relations

Les relations entre les personnages sont d’une importance capitale pour l’histoire. Et en particulier, ce qui unit l’antagonisme au protagoniste.
Le protagoniste ne peut tout simplement pas se détourner de l’antagoniste  pour accomplir son objectif. Et l’antagoniste doit posséder une bonne raison de poursuivre le protagoniste et de l’empêcher d’accomplir ses plans.

Nous vous renvoyons à notre série d’articles
VOTRE SCÉNARIO ETAPE PAR ETAPE
sur la façon concrète de mettre en place ces relations dans votre scénario.

Renforcer les complications

L’acte Deux est fait de complications. Dans Otage écrit par Doug Richardson d’après le roman de Robert Crais, Jeff Talley, un ancien négociateur qui s’est retiré suite à un échec qu’il a considéré comme personnel est rattrapé par son passé lorsqu’une prise d’otage a lieu dans la petite ville paisible où il s’est en quelque sorte réfugié.

Mais pour compliquer les choses, l’auteur a rajouté un niveau de complication. Le père retenu en otage avec ses deux enfants est en fait le comptable d’une organisation criminelle. Et il détient des fichiers cryptés gravés sur un DVD.
L’organisation veut donc récupérer le DVD avant la police. Et pour contraindre Talley à coopérer, les mafieux kidnappent la femme et la fille de Jeff se servant d’elles-mêmes comme otages.

Cette pression ajoutée sur Talley augmente la tension de l’ensemble.

Conseil de lecture :
GRADUELLES COMPLICATIONS

L’introduction d’un nouveau personnage

Et non seulement un personnage qui va compliquer la vie des autres (et en particulier, celle du héros) mais qui va aussi grandement participer au déploiement de l’intrigue et au dénouement de l’histoire.

Ce personnage peut appartenir au passé du héros et détenir des informations que ce dernier aurait bien aimé garder cachées. Ou bien cet ajout de personnage peut sembler vouloir aider le héros mais il en sera tout autrement.

Cet article pourrait vous intéresser
DES PERSONNAGES SECONDAIRES BIEN DÉVELOPPÉS

L’ajout d’une intrigue secondaire

Une intrigue secondaire ne peut être posée sans qu’elle se rapporte par un biais ou un autre à l’intrigue principale.

Comme par exemple, une histoire d’amour pour le héros. Ou bien une ligne dramatique décrivant la relation entre deux autres personnages. Si cette intrigue secondaire ne vient pas éclairer l’intrigue principale, il faut alors opter pour l’introduction d’un nouveau personnage au cours de l’acte Deux comme une complication pour le héros.

A lire à ce sujet :

 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de