Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (53)

La théorie narrative Dramatica met en avant différents concepts. Nous avons des personnages objectifs que l’on distingue essentiellement par leurs fonctions dans l’histoire comme le protagoniste et l’antagoniste.
Et puis nous avons aussi des personnages subjectifs qui apportent un point de vue personnel sur l’histoire comme le personnage principal (qui peut être différent du protagoniste). C’est avec ce personnage principal que le lecteur peut le mieux s’identifier.
Même si certains traits de personnalité chez d’autres personnages pourraient lui évoquer quelques réminiscences ou associations d’idée.

Dramatica introduit le concept de dimensions. La personnalité des personnages de l’histoire possède quatre dimensions (et non pas trois comme il est habituellement admis pour donner de la rondeur à ses personnages) : la plus essentielle est la dimension MOTIVATION, ainsi que les dimensions METHODOLOGY, PURPOSE et EVALUATION.

Le thème est aussi une notion importante pour la théorie. Pour tenter d’expliciter ce qu’est le thème, Dramatica introduit les concepts de classes, de types, de variations des types et finalement des éléments de caractérisation des personnages.

Les concepts mis en avant par Dramatica se recoupent en de nombreux points. Ce qui peut expliquer les quelques confusions que l’on peut ressentir à la lecture de cette théorie.
Mais il suffit de persévérer un peu dans la compréhension de la théorie pour bénéficier d’une véritable aide pour tous nos projets d’écriture.

Nous avons commencé depuis quelques articles à traduire le chapitre 13. Comme à notre habitude, nous parsemons cette traduction de nos annotations personnelles.

Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA ; LA THÉORIE EXPLIQUÉE

Il existe quatre lignes dramatiques à l’œuvre dans toute fiction :

  1. la ligne dramatique de l’Objective Story
  2. la ligne dramatique du personnage principal
  3. la ligne dramatique de l’Influence Character
  4. la ligne dramatique de la Subjective Story

Ces lignes dramatiques (ou Throughlines) ont été abordées dans les articles précédents.

Pour permettre d’élucider le thème, Dramatica propose de le décomposer en commençant par les classes :

. La classe Universe
. La classe Mind
. La classe Physics
. La classe Psychology

(Voir DRAMATICA ; LA THÉORIE EXPLIQUÉE (31) pour une première définition de ces classes).

Ce chapitre 13 de la théorie explique les domaines de chaque ligne dramatique. Ce domaine contient la nature du thème dont chaque ligne dramatique sera colorée.
Pour ce faire, la théorie accole une classe parmi quatre à chacune des quatre lignes dramatiques. Il y a donc 16 possibilités de domaines.

Nous avons vu précédemment les quatre domaines possibles de l’Objective Story. Considérons dans cet article, les quatre domaines possibles pour la ligne dramatique du personnage principal.

Le domaine de la ligne dramatique du personnage principal

Parce que le lecteur s’identifie le plus fortement avec le personnage principal, choisir un domaine pour le personnage principal revient à demander au lecteur où il se situe par rapport à l’histoire (en somme, comment s’implique t-il dans l’histoire).
Ce domaine du personnage principal décrit le contexte personnel dans lequel ce dernier opère. Chaque classe, par conséquent, procure un état d’esprit totalement différent pour le personnage principal.

La classe Universe comme domaine du personnage principal

Universe est une classe de situations. Un personnage principal dont le domaine est Universe se trouve lui-même dans une situation.
La situation ne décrit pas des circonstances. Par exemple, les circonstances qui ont entouré la naissance de Arthur du cycle arthurien ont cherché à mettre en place un certain sens du merveilleux scientifique ce qui permettait aux auteurs de faire l’économie d’une participation divine ou de celle, plus inquiétante, du diable en personne.
La situation dans laquelle ces circonstances se sont insérées est que les auteurs décrivent un temps qui manquait cruellement d’un héros civilisateur et salvateur.

La situation en question pourrait être un problème de statut social tel que d’appartenir à une minorité (ethnique ou autre) ou bien d’être une femme dans un univers essentiellement  masculin ou bien encore d’être une reine ou un roi.
Ce pourrait être les difficultés qu’éprouve un personnage d’être une rock star ou bien ce pourrait être une condition physique telle qu’un personnage possédant une tare ou au contraire une extrême beauté.

Ces quelques exemples montrent un personnage principal tel qu’il est conditionné ou défini par la situation personnelle dans laquelle il se trouve.

La classe Mind comme domaine du personnage principal

Comme à son habitude, la classe Mind décrit une attitude figée, une opinion sinon préétablie du moins bien ancrée dans l’esprit. Lorsque la ligne dramatique du personnage principal prend comme domaine la classe Mind, ce personnage sera défini comme accroché à une telle attitude figée.

Son arc dramatique pourrait consister alors à s’en débarrasser. Mais la classe Mind agit aussi de l’extérieur. Et ce pourrait être alors un personnage qui souffre de préjugés à son encontre.
Ou bien encore un personnage hanté par un souvenir refoulé. Ou encore un personnage incapable d’aller à la rencontre d’un autre personnage pour lequel pourtant il est profondément attiré. C’est comme s’il était retenu par quelques chaines qui ne lui permettent pas d’aller plus loin dans sa relation.

Ces quelques exemples décrivent un état d’esprit ferme, résolument déterminé à ne pas changer. Et c’est cela qui cause les difficultés que rencontrent le personnage principal.

La classe Physics comme domaine du personnage principal

Lorsque la classe Physics est le domaine du personnage principal, nous avons affaire à une personne d’action.
Par exemple, il pourrait faire des choses juste pour les faire. Ou il pourrait essayer d’obtenir ou de parachever quelque chose.
D’autres activités de la classe Physics seraient d’apprendre ou de chercher à comprendre quelque chose.

Apprendre ou comprendre pourraient sembler d’abord comme des processus internes et ne pas être Physics. Mais il faut considérer que ces activités s’appliquent extérieurement. Apprendre, c’est collecter des informations sur quelque chose et comprendre, c’est rechercher la signification de quelque chose.
C’est différent que d’apparaître avec une pensée originale (c’est-à-dire toute faite) laquelle est interne au personnage.

La classe Psychology comme domaine du personnage principal

Un personnage principal dont le domaine est Psychology indique un individu qui est le mieux décrit par la façon dont il pense. Ce pourrait être un personnage volage, quelqu’un qui a pour habitude de sauter aux conclusions ou même un personnage calculateur ou manipulateur.

Dans ce cas, les opinions du personnage principal ne sont pas ce qui le distingue des autres. Ce serait plutôt les types de processus mentaux par lesquels il passe. Et bien qu’il y ait beaucoup de personnages objectifs qui représentent des manières de penser, seul le personnage principal proposera au lecteur l’expérience de penser de cette façon singulière.

Par exemple, Satine dans Moulin Rouge est la seule à penser l’amour qu’elle éprouve pour Christian bien qu’elle appartienne à ce cercle des courtisanes qui ne comprennent pas pourquoi Satine risque de détruire leur monde en ne cédant pas au Duc par amour pour Christian.

Le choix d’une classe comme domaine pour le personnage principal

Il est évident que la nature des préoccupations du personnage principal changent selon la classe. Si votre intérêt est d’explorer votre personnage principal dans l’histoire, choisir d’abord la classe qui servira de domaine est la meilleure approche pour développer l’histoire.

Gardez à l’esprit, cependant, que lorsqu’une classe est assignée comme domaine, elle ne peut être réutilisée. Si vous assignez Mind comme domaine du personnage principal, vous ne pourrez assigner cette même classe à l’Objective Story, par exemple.
Il y a 16 possibilités de relations entre les classes et les lignes dramatiques mais une histoire sera structurée autour de 4 relations différentes seulement.

Dans le prochain article, nous étudierons le domaine de la ligne dramatique de  l’Influence Character.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.