Dramatica

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (108)

Le Chapitre 21 : STORYTELLING ET DYNAMIQUES DE PERSONNAGES nous a permis de découvrir 8 questions essentielles que l’auteur doit se poser afin qu’il se saisisse mieux de la façon dont son histoire sera reçue et ressentie par son lecteur.

L’étape suivante sera de clarifier ce dont l’auteur a l’intention de parler. Les Contenants thématiques que nous avons déjà abordés dans les articles précédents nous ont introduit à la notion de Appreciations. Ces Appreciations (terme qui appartient au vocabulaire de Dramatica) sont ce que le lecteur se saisira en faisant l’expérience de l’histoire et en la jugeant (tout comme nous apprécions les choses qui nous entourent en les jugeant. Il y a forcément de la psychologie en cela).

Comme je vous l’ai dit dans l’article précédent, la problématique que l’auteur doit résoudre consiste à sélectionner ces Appreciations pour qu’elles soient pertinentes à l’histoire qu’il essaie de raconter.

Nous examinerons d’abord les Appreciations qui affectent le genre, puis nous nous intéresserons à celles qui concernent l’intrigue, puis le thème et nous discuterons des choses qui doivent être considérées relatives au problème du personnage principal.

La question des domaines

Pour ce concept de domaine, je vous renvoie au Chapitre 13 : Les descriptions de domaine

Une des manières d’identifier le plus facilement les quatre domaines de votre histoire (c’est-à-dire Objective Story, Subjective Story, Main Character et Influence Character) est de se pencher sur les personnages qui relèvent de chaque domaine.

Qui sont-ils ? Que font-ils ? Quelles sont les relations qui existent entre eux ?

Identifier clairement les personnages de chaque ligne dramatique rendra beaucoup plus facile la détermination des domaines, des Concerns, des Ranges et des Problems.

Je ne peux que vous conseiller de lire ou relire le Chapitre 14 : Préoccupations, Portées et Problème au sujet de Range et de Problem.

Les personnages de l’Objective Story Throughline dans la question des domaines

Les personnages de l’Objective Story Throughline sont essentiellement des fonctions dans l’histoire. Il est préférable de les reconnaître par le rôle qu’il joue (c’est-à-dire en tant que protagoniste, antagoniste, Guardian, Contagonist, Reason ou Emotion, Sidekick ou Skeptic) [Lire ou relire nos articles sur les archétypes selon Dramatica].

Certes, au-delà de la fonction, il y a un être humain (même s’il est fictif). Mais pour l’Objective Story Throughline, pour cette ligne dramatique particulière, c’est la fonction qu’il nous faut observer.

Cela a l’avantage de les maintenir à distance. Ce n’est pas de l’indifférence mais seulement un moyen facile et pratique de les évaluer objectivement.

Maintenant, il n’est pas certain que vous ayez une idée précise des fonctions de vos personnages (cela dépend aussi de l’avancement de votre projet). Néanmoins, nous pouvons les reconnaître. Par exemple dans Hamlet, nous avons le Roi, la Reine, le Fantôme, le Prince, le Chancelier et sa fille…
Dans Le Fugitif, nous avons le Docteur, le marshall fédéral, la femme assassinée du docteur, le manchot…

En ne cherchant pas à pénétrer intimement les personnages, nous évitons le risque d’identification (risque en regard de l’élaboration de l’Objective Story Throughline).
Ce risque serait de confondre les Concerns personnels des personnages avec les Concerns en tant que personnages objectifs.

Le personnage principal (Main Character) et l’Influence Character s’insèrent-ils dans l’Objective Story Throughline ?

Il est vrai que le personnage principal et son Influence Character ont chacun leur ligne dramatique à explorer. Que cela ne les empêchent pas d’avoir aussi un rôle à jouer dans l’Objective Story Throughline.

Si vous voulez bien reprendre notre article DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (91), vous comprendrez que sous la perspective de l’Objective Story Throughline, nous pouvons voir tous les personnages objectifs de l’histoire et les identifier par leurs fonctions qui consistent à compléter la quête qui doit leur permettre de résoudre l’Objective Story Concern (c’est-à-dire ce qui préoccupe tous les personnages de cette histoire).

L’Objective Story Throughline décrit ce qui rapproche les personnages entre eux et comme chaque personnage se définit par rapport aux autres, cette ligne dramatique décrit aussi leurs interactions afin de solutionner le Concern (de l‘Objective Story Throughline).

Et puis, il est vraiment important d’être capable de distinguer la ligne dramatique du personnage principal de la ligne dramatique de l’Objective Story.
Considérez ces deux lignes comme les étais narratifs qui régleront la structure de votre histoire.

Bien que peut-être de moindre importance en regard de l‘Objective Story Throughline, la ligne dramatique de l’Influence Character devrait être distinguée de celle de l’Objective Story Throughline.
Pourquoi de moindre importance ? Disons qu’il est peut-être inutile d’y consacrer le même amour que pour la ligne dramatique du personnage principal ou pour la ligne dramatique de l’Objective Story. Elle doit néanmoins être explorée.

Pour le lecteur, les deux lignes dramatiques du personnage principal et de l’Influence Character sont deux perspectives sur l’histoire totalement opposées.
Le personnage principal (Main Character) et l’Influence Character ont des points de vue subjectifs c’est-à-dire qu’ils vont vivre des expériences. Ces expériences, qui leur sont personnelles, nous seront décrites par les lignes dramatiques qui les concernent respectivement.

L’Objective Story Throughline est plus englobante parce qu’elle concerne tous les personnages de l’histoire. Il faut donc envisager chacune des lignes dramatiques comme individuelle, autonome.

Dans l’Objective Story Throughline, le personnage principal et l’Influence Character auront néanmoins au moins une fonction à accomplir. Sous cet aspect, on les considère comme des personnages objectifs, c’est-à-dire que nous les percevons selon les caractéristiques qu’ils représentent et surtout dans la relation que ces caractéristiques entretiennent entre les personnages objectifs.

Par exemple, si vous décidez que votre personnage principal sera aussi le protagoniste, c’est en tant que protagoniste que nous le percevrons dans l’Objective Story.
Si vous faites de votre Influence Character comme le modèle archétypal du Guardian, ce sera alors les éléments de caractérisation Help et Conscience qui caractérisent le Guardian qu’il faudra considérer selon la perspective de l’Objective Story.

Pour ceux que j’ai éventuellement perdu en cours de route, je vous conseille la lecture ou la relecture du Chapitre 5 : Les fonctions des personnages objectifs

  1. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (7)
  2. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (8)

Ainsi que le Chapitre 6 : Les éléments Action et Decision des pilotes et passagers

  1. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (9)
  2. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (10)

A propos des éléments de caractérisation, ils sont au nombre de 64. Dramatica les classe en quatre dimensions : MOTIVATION, METHODOLOGY, PURPOSE et EVALUATION.

Chacune de ces dimensions compte 16 éléments de caractérisation. Il y a donc au total 64 éléments de caractérisation.

Concernant les éléments de caractérisation liés à MOTIVATION, nous les avons abordés lors de l’étude des personnages objectifs (Chapitre 5 & 6 ci-dessus).

Pour la dimension METHODOLOGY, je vous renvoie à  DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (17)

Pour la dimension PURPOSE, ce sera l’article DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (18)

Et pour la dimension EVALUATION, DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (19)

Il s’avère que dans chaque histoire, le personnage principal et son Influence Character seront sollicités dans l’Objective Story pour représenter le Crucial Element (du personnage principal) et son opposé dynamique (par le jeu des paires dynamiques) chez l’Influence Character.

Pour un complément d’information sur ce Crucial Element, l’article DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (24) est une bonne introduction.

Il est d’ailleurs tout à fait possible que le personnage principal et l’Influence Character n’aient pas d’autres relations avec l’Objective Story Throughline que les éléments de caractérisation (voir les articles sur l’étude des dimensions ci-dessus) qui qualifient la paire dynamique constituée du Crucial Element et de son opposé dynamique.

Notez aussi concernant le vocabulaire de Dramatica que les éléments de caractérisation sont aussi souvent appelés caractéristiques.
Les deux caractéristiques donc de la paire dynamique que forment le Crucial Element et son opposé seront d’abord envisagées lors de la réflexion sur l’Objective Story Throughline puis ensuite, d’autres caractéristiques qui leur seraient éventuellement assignées peuvent être considérées tant que celles-ci expliquent l’Objective Story Throughline (pour en permettre une réception correcte par le lecteur).

Les personnages de la Subjective Story Throughline dans la question des domaines

La Subjective Story Throughline décrit la relation existante entre le personnage principal et l’Influence Character. C’est cette relation dont l’auteur doit se saisir.
Considérez que vous avez trois objets à manipuler : le personnage principal, l’Influence Character et la relation qui existe entre eux deux.

La Subjective Story Throughline est seulement préoccupée de cette relation. Cette Throughline est la perspective du NOUS. Je vous renvoie à cet article pour éclaircir quelque peu cette notion du NOUS : COMPLETE STORY & DRAMATICA

Par exemple, la relation qui unit Richard Kimble et Samuel Gerard dans Le Fugitif ou bien la relation entre Frank Galvin et Laura Fischer dans Le Verdict est précisément cette Subjective Story Throughline.

La ligne dramatique du personnage principal et la question des domaines

Lorsque vous réfléchissez à votre personnage principal, tous les autres personnages doivent disparaître de votre esprit. Car de ce point de vue, de cette perspective, seules l’identité, la personnalité unique du personnage principal ou sa nature essentielle sont significatives.

Demandez-vous quelles seraient les qualités (ou les attributs, traits de personnalité) de votre personnage principal qui sont tellement dans son essence, dans sa substance qu’elles ne changeraient pas même si vous utilisiez ce personnage dans une histoire totalement différente.

Par exemple, la nature maussade et sa tendance à trop penser les choses sont des traits de caractère persistants chez Hamlet. Ils sont facilement reconnaissables et Hamlet ne s’en départirait pas même s’il était arbitrairement déposé dans une autre histoire.

Laura Wingfield dans La ménagerie de verre possède une nature excessivement sensible. Puis ce retrait volontaire du monde par le rêve essentiellement est quelque chose qui la caractérise si personnellement qu’on ne peut la concevoir autrement.

C’est ce genre de choses auxquelles il faut prêter attention lorsqu’on se penche sur la ligne dramatique du personnage principal.

L’Influence Character Throughline et la question des domaines

Vous l’avez certainement compris, un Influence Character se reconnaît à l’impact qu’il a sur les autres personnages et en particulier sur le personnage principal (Main Character).

Vous pourriez relire le CHAPITRE 10 : LES PERSONNAGES SUBJECTIFS

  1. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (21)
  2. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (22)
  3. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (23)
  4. DRAMATICA : LA THEORIE EXPLIQUEE (24)

Il faut considérer l’Influence Character comme un autre dont la particularité sera de s’immiscer dans l’intimité des personnages et en particulier dans celle du personnage principal. C’est essentiellement le type d’influence qu’il exerce sur autrui.

Par exemple, le fanatisme de Obi Wan Kenobi (en regard de la Force) et la ténacité de Samuel Gerard (en devançant les intentions de ses proies) sont des aspects de ces Influence Characters inhérents à leur nature, à leur substance en tant qu’être ou individu et que nous retrouverons quelle que soit l’histoire dans laquelle ils seront jetés.

Le prochain article clôturera ce Chapitre 23 de la théorie.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error
Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de