Auteur

CE QUE VEUT L’AUTEUR

Il n’y a aucun mal à penser que tout auteur cherche à écrire une bonne histoire . Ou bien à assumer une forme d’engagement.
Il faut seulement se dire que la fiction sera bien mieux contée avec certains événements plutôt que d’autres. Mais comment les choisir ?

Lors du premier jet de son scénario, il faut se laisser aller. Tout ce qui nous passe par la tête devrait être couché sur le papier. Néanmoins, lors des réécritures, il faudra choisir les événements qui devront participer au projet et ne pas hésiter à en supprimer de nombreux (du moins pour cette histoire particulière).
Et puis il y a aussi une question esthétique à l’œuvre. Par exemple, lorsqu’il faut préparer le lecteur à un coup de théâtre, il faut lui donner quelques indices préalables (c’est-à-dire juste assez d’informations) pour qu’il soit surpris au moment du rebondissement sans pour autant l’avoir vu venir.

Distribuer l’information

Et puis la distribution de l’information est importante aussi. L’intérêt du lecteur peut être renforcé en retardant certaines explications. Vous entretenez ainsi une forme de mystère (qui pose une question dramatique) sans rendre confus votre lecteur.
Donc, certains événements vont se révéler indispensables et devront s’ordonner tout au long de l’histoire. En d’autres termes, leur placement dans la fiction (et en particulier, les événements clefs de celle-ci) auront un impact considérable sur la réception de l’histoire par le lecteur.

Lors de la réécriture de son scénario (le premier jet est très rarement le définitif), il sera bon de penser la structure du récit. Celle-ci permettra de savoir ce dont le lecteur a besoin de savoir à quel moment précis de l’histoire.
Par exemple, comment sera dévoilée la personnalité d’un personnage par ses actions (attitudes, comportements, réactions). Ainsi, l’auteur peut faire la démonstration du conflit interne qui anime son personnage en décrivant son comportement.

Planifier aidera aussi à ne pas recourir au Deus Ex Machina pour se sortir de situations qu’il ne maîtrise plus. Et de préparer son climax, c’est-à-dire l’ultime confrontation entre le protagoniste et la force antagoniste dont l’issue donnera le message que l’auteur tente de communiquer à son lecteur.

L’émotion au cœur du processus

Raconter une histoire, c’est exciter des idées, des pensées. C’est une question de perception du lecteur qui peut être amené à critiquer ses propres croyances ou à examiner des choses qui le laissait indifférent.
Atteindre le lecteur sur le plan émotionnel, c’est se garantir une approche en profondeur de son histoire. Elle marquera le lecteur. Et surtout elle l’atteindra au cœur. Elle peut lui permettre de redécouvrir le sens de l’amour et peut-être aussi de prendre conscience de principes depuis longtemps ignorés de ou par lui.

Est-ce que l’écriture pourrait transformer la société et résister à l’épreuve du temps ? L’histoire de l’humanité nous l’a suffisamment prouvée. Pour cela , il faut dépasser les mots, savoir les réorganiser afin d’en tirer des significations utiles ouvrant des horizons nouveaux.

L’auteur au cœur du processus

Qu’un auteur soit très fécond ou que sa production soit plus discrète, ses œuvres ont forcément quelque chose en commun. Que ce soit quelques thèmes, une intention, un écho émotionnel… il existe une connexion.
Ce lien est ce quelque chose qui demeure profondément en l’auteur. Et la magie de son écriture fait que ce qui le touche personnellement peut être partagé aux autres. Et cette même magie fait que l’auteur n’a peut-être même pas pris conscience de ce mouvement qui le lie au monde.

L’auteur et le lecteur sont réunis dans un même élan de communication. C’est un échange étrange cependant. Les mots décrivent des événements qui seront ordonnés afin d’exciter des émotions ou de brasser des idées chez le lecteur.
Par exemple, le protagoniste apprend certaines choses au cours de ses tribulations. Ce sont les conséquences des événements décrits dans l’histoire. Idéalement, l’auteur espère que le lecteur en tirera les mêmes conclusions mais sans avoir vécu lui-même l’expérience. Du moins, cette expérience sera possible par personnage interposé.


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

error

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de