Archives de catégorie : Scènes & Dialogues

L’IMPORTANCE DE L’OPENING IMAGE

L’Opening Image (ou la première scène de votre scénario) est souvent l’image prégénérique. Elle est d’une importance capitale car elle définit toute votre histoire.
Il ne faut pas confondre cette Opening Image avec une éventuelle séquence d’ouverture. La séquence d’ouverture n’est nullement une obligation, tout au plus un désir de l’auteur ou de format. Les séries ont souvent eu recours à une séquence d’ouverture avant l’Opening Image (ou première scène).
Continuer la lecture de L’IMPORTANCE DE L’OPENING IMAGE

error

LES CONSEILS DE DAVID MAMET

David MAMET est un scénariste et réalisateur. Cet article est inspiré par l’une de ses réflexions simplement écrite sur un mémo.
Ce qu’on s’attend à lire ou à voir, c’est la quête d’un héros qui doit surmonter toutes ces choses qui l’empêchent d’atteindre ou de réaliser son  objectif, un but d’une importance cruciale pour lui, irrésistible dans le sens qu’il  soit prêt à tout pour parvenir jusqu’à cet objectif.

Que le héros réussisse ou pas à réaliser cet objectif n’est pas ce qui retient l’attention d’un lecteur ou d’un public mais la description de son parcours, de ses combats contre une adversité dramatique dont la fonction est de contrecarrer son projet.
Pour David Mamet, cette structure dramatique doit s’appliquer jusqu’aux scènes.
Continuer la lecture de LES CONSEILS DE DAVID MAMET

error

DIALOGUE AVEC L’AUTRE : MARTIN BUBER

Martin BUBER (1878-1965), philosope de la relation (entre autres), postule que les êtres humains alternent invariablement entre deux attitudes envers le monde.
La relation Je-Tu et la relation Je-Cela.
Je-Tu est une relation de sujet à sujet tandis que la relation Je-Cela est une relation de sujet à objet.
La relation qu’entretient un auteur avec ses personnages peut aussi être comprise selon ce choix entre deux attitudes.
Continuer la lecture de DIALOGUE AVEC L’AUTRE : MARTIN BUBER

error

NE NEGLIGEZ PAS LE SUSPENSE !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi une scène fonctionne si bien  alors qu’il n’y a pas d’action. Le suspense !
Pour créer du suspense, il faut que le lecteur sache qu’il va se passer quelque chose de pas bon très bientôt si les personnages n’atteignent pas leurs objectifs. Pour ce faire, vous immiscez des obstacles sur le parcours du héros dans la quête de son objectif et vous renforcez bien sûr la nature désastreuse du désastre imminent. Surtout, prenez votre temps. Le suspense a besoin de temps pour bien créer la tension qu’il génère.
Continuer la lecture de NE NEGLIGEZ PAS LE SUSPENSE !

error

LE GRAND HUIT DE LA TENSION

Un des problèmes récurrents dans les scènes et les séquences est le manque de dynamisme qui affecte la tension que doivent générer ces scènes et séquences.
Il est nécessaire que cette tension fluctue au cours de la scène. La principale difficulté réside dans le fait que l’on sait ce qui doit se passer dans la scène puis on écrit cette scène en la détaillant et on s’aperçoit en fin de compte qu’il manque à cette description presque clinique de la scène ou de la séquence, une tension avec un va-et-vient qui donne à l’ensemble un dynamisme émotionnel vivifiant.
Continuer la lecture de LE GRAND HUIT DE LA TENSION

error