Archives de catégorie : Le personnage

D’AUTRES COUCHES POUR VOTRE PERSONNAGE

Dans l’article précédent, nous avons passé en revue quelques modèles pour définir la personnalité au cœur d’un personnage (Core Temperament). Si vous hésitez encore sur un type de personnalité pour le personnage dont vous avez quelques contours en tête, considérez un type vers lequel vous tendez le plus pour le moment et commencez à travailler à partir de celui-ci.

Si le doute vous étreint encore, prenez votre temps et relisez les articles mentionnés. Ou bien comme il est d’usage avec les archétypes, considérez des traits de caractère de l’un ou l’autre type, assemblez-les car, comme dans la vie réelle, nos personnages de fiction sont des personnes complexes.
Continuer la lecture de D’AUTRES COUCHES POUR VOTRE PERSONNAGE

UN PERSONNAGE EN COUCHES SUCCESSIVES

Intrigue et personnage sont intimement liés. Tout repose en fait sur les personnages et en particulier le personnage principal. L’intrigue émerge ou résulte de ce personnage particulier.
On peut même considérer que le choix d’un genre, d’un monde ou d’une époque est orienté pour mettre en valeur ce personnage principal.

Si l’on a du mal avec une idée pour un scénario, autant alors se concentrer sur un protagoniste. On se rendra compte d’ailleurs que construire son personnage principal permet de nous mettre plus facilement sur la voie des personnages qui graviteront autour de lui.
Et dont la légitimité dans l’histoire dépend essentiellement du protagoniste.
Continuer la lecture de UN PERSONNAGE EN COUCHES SUCCESSIVES

LE PERSONNAGE DU MAUVAIS GARÇON

Le mauvais garçon est souvent un personnage imprévisible et quelquefois mystérieux. Il se place hors des marges et est souvent incompris. Il se peut qu’il soit quelqu’un (homme ou femme) qui ait besoin d’une rédemption.
Lorsqu’un auteur utilise un tel personnage, l’apparence de mauvais garçon ne traduit pas sa véritable nature. Ce peut être aussi quelqu’un qui refuse de se soumettre, qui ne suit pas les règles que la société cherche à lui imposer. Et il peut être utilisé pour dénoncer les travers de cette société.
Continuer la lecture de LE PERSONNAGE DU MAUVAIS GARÇON

LE HÉROS EST UN ÊTRE HUMAIN

Le héros en tant que protagoniste est celui qui fait avancer l’intrigue. On a pris l’habitude de le considérer tout empli de bonnes intentions, faisant le bien et surmontant l’adversité. Le héros typique est Hercule.

Depuis Hercule, le héros est moins empreint de ses ancêtres divins. Il est devenu quelqu’un d’ordinaire jeté dans une situation extraordinaire. Néanmoins, il est toujours affublé de qualités, voire de vertus qui lui permettent de se dépasser, de vaincre toutes sortes de difficultés et d’obstacles (malgré les tribulations qui pourraient l’abattre plus souvent qu’à son tour).
C’est toujours un personnage qui fait montre de bravoure (alors que la bravache pourrait être plus dramatique). Il est encore le gardien de valeurs morales qui ne font que refléter une société qui se voudrait utopique. C’est un être exemplaire prêt à se sacrifier pour sa cause.
Continuer la lecture de LE HÉROS EST UN ÊTRE HUMAIN

FICTION : LA VIE TELLE QU’ELLE EST

Ecrire un personnage mauvais pour le voir se racheter à la fin de l’histoire par une prise de conscience de ses erreurs est certes bien ordonné et plein d’espoir. La bonté est possible. La vie nous le montre régulièrement.

Dans une fiction, nous sommes habitués à voir de mauvais personnages s’amender et devenir bons et meilleurs illuminés à l’horizon d’un renouveau printanier. Mais la vie est aussi un immense chaos et une fiction se devrait de répéter ce désordre, cette angoisse et l’inquiétude que la vie suscite en nous.
Continuer la lecture de FICTION : LA VIE TELLE QU’ELLE EST