Archives pour la catégorie Le personnage

HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

Dans un projet d’écriture, avant de s’attaquer derechef à la page blanche, on réfléchit (ou bien l’on rêve) quelque peu à l’environnement que nous allons mettre en place.
C’est-à-dire son histoire, son étendue, ses conditions.

Lorsque l’histoire se déroule sur un fond de guerre, par exemple, il est bon que l’auteur ait quelques idées sur les moments politiques qui ont précédé l’entrée dans la guerre. Même si ces moments ne seront jamais mentionnés dans le corps de l’histoire s’ils ne sont pas importants aussi pour le lecteur.
La capacité de décrire des événements complexes peuplés par des personnages tout autant alambiqués exige que l’auteur sache pourquoi ces événements se sont produits et qui sont ces gens qui sont impliqués en eux.
Continuer la lecture de HISTOIRE : CE QUI S’EST PASSÉ AVANT

LES PERSONNAGES SECONDAIRES

Si votre histoire  n’a qu’un protagoniste et un antagoniste, autant savoir ce que vous faîtes. Traditionnellement, chacun d’entre eux a besoin d’amis ou d’alliés dans la bataille qu’ils se livrent tous deux.

Dans une fiction, le héros et le méchant de l’histoire sont souvent définis par ceux qui les entourent.
Continuer la lecture de LES PERSONNAGES SECONDAIRES

LA RELATION ÉMOTIONNELLE DU PERSONNAGE PRINCIPAL

Une fiction, ce sont premièrement des personnages. Davantage, d’ailleurs, ce sont les relations entre les personnages qui nous fascinent. Et plus particulièrement, la relation du personnage principal avec une autre personne.

Dans toutes les histoires, il existe une relation émotionnelle. Et elle est un moyen efficace d’humaniser son protagoniste. Un héros va suivre deux trajectoires au cours de l’histoire. Il va poursuivre un objectif et il parcourra un chemin émotionnel.
Continuer la lecture de LA RELATION ÉMOTIONNELLE DU PERSONNAGE PRINCIPAL

PERSONNAGE : DÉPEINDRE UN ESCROC

N’importe quel voyou peut s’emparer d’une arme et vous voler mais il faut un véritable talent pour être un escroc.
Lorsqu’un auteur souhaite intégrer dans son histoire un tel personnage, il doit se souvenir qu’il est quelqu’un que l’on qualifierait de flamboyant.

Son activité principale est l’arnaque. L’arnaque est un crime non violent. Globalement, il s’agit d’une supercherie intentionnelle. On y trouve des éléments de dissimulation, de corruption ainsi que de déformation des faits.
Et tout cela dans le but de s’approprier la propriété d’autrui.
Continuer la lecture de PERSONNAGE : DÉPEINDRE UN ESCROC

MONTRER L’INTÉRIEUR DU PERSONNAGE

Lorsque vous avez dessiné les contours d’un personnage en lui assignant les attributs (qualités et défauts) qui le rendent unique dans une histoire, il faut pouvoir communiquer effectivement ses traits de personnalité au lecteur.
Efficacement implique que l’auteur soit devenu familier avec tous les aspects de son personnage qu’il souhaite évoquer dans l’esprit du lecteur.

Particulièrement sensible lorsqu’il s’agit d’un scénario, montrer ces attributs en action, concrètement, est préférable à simplement signaler (par exemple, deux personnages qui discutent sur un troisième personnage absent) telle ou telle caractéristique d’un personnage (information néanmoins nécessaire pour la compréhension de l’histoire).
Continuer la lecture de MONTRER L’INTÉRIEUR DU PERSONNAGE