Archives de catégorie : JOHN TRUBY

INTRIGUE : LE PARCOURS INITIATIQUE DU HEROS

Joseph Campbell a décrit le parcours du héros tout au long de son aventure comme un rite de passage incluant trois étapes majeures :

  1. Séparation
  2. Initiation
  3. Retour

John Truby reprend ce principe directeur pour expliquer la séquence d’événements où un héros s’embarque dans une sorte de parcours.
Continuer la lecture de INTRIGUE : LE PARCOURS INITIATIQUE DU HEROS

error

QUESTION D’INTRIGUE : TOUR D’HORIZON

Pour John Truby, l’intrigue serait ce qui est le moins pensé au préalable du processus d’écriture lui-même. On réfléchit aux personnages, parfois à ce qu’ils pourraient dire dans ce scénario.
Et puis, on se dit que l’intrigue découlera ou dérivera d’elle-même de nos réflexions, en cours d’écriture en quelque sorte.

De toute évidence, ce n’est pas ainsi que cela doit fonctionner.
Continuer la lecture de QUESTION D’INTRIGUE : TOUR D’HORIZON

error

LE SYMBOLE COMME OUTIL DRAMATIQUE

En tant qu’outil dramatique, le symbole signifie d’imprégner un objet avec une signification qu’il ne possède pas originellement.
Le symbolisme se sert de la métaphore, de l’allégorie et de l’allusion pour se tisser dans l’histoire.

Les auteurs utilisent le symbole pour attacher certaines choses à priori sans importance à des  thèmes plus universels, des idées ou des qualités plus grandes.
Par exemple, Joseph Conrad dans Au Cœur des Ténèbres emploie les ténèbres (darkness dans la version originale) pour symboliser le sous-développement du continent africain et la possibilité du séjour du mal en ces lieux.
Continuer la lecture de LE SYMBOLE COMME OUTIL DRAMATIQUE

error

LE HEROS ET SON MONDE : INTIME RELATION

Si l’on décompose la réalité d’un scénario en ses éléments fondamentaux, à savoir :

Tous ces outils dramatiques fonctionnent de concert (c’est-à-dire organiquement, de manière interdépendante) pour que le tout existe (c’est-à-dire l’histoire).

Nous avons aussi abordé un autre élément dramatique : le monde de votre histoire.
L’univers dans lequel évolue vos personnages et en particulier votre héros doit illuminer ou amplifier ou exacerber ce qui caractérise le mieux votre personnage principal, à savoir sa plus grande faiblesse.
Continuer la lecture de LE HEROS ET SON MONDE : INTIME RELATION

error