Archives de catégorie : DRAMATICA

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (94)

Il y a quelques 2000 ans, Aristote proposait que toute fiction devait avoir un début, un milieu et une fin. Depuis ce temps, cette notion a évolué en l’idée largement répandue qu’une histoire complète (qui fasse sens) devait avoir trois actes.

Une histoire complète n’est pas une histoire terminée. Lorsqu’elle est complète, une histoire ne présente aucune incohérence, aucun manque. Elle est véritablement un tout.

Sommaire de tous les articles :
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE 
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (94)

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (93)

Nous avions commencé dans
DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (65)
la traduction annotée du Chapitre 18 de la théorie narrative Dramatica.
Nous avons fait un long détour pour réviser ou découvrir les concepts fondamentaux de la théorie.

Reprenons avec cet article la suite des appréciations progressives. Ce terme d’appréciations qui fait partie du vocabulaire de Dramatica signifie simplement la réception par le lecteur de l’histoire. Réception et interprétation, plus précisément.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (93)

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (92)

Lorsque j’ai commencé à me livrer à la traduction de la théorie narrative Dramatica, j’ai toujours voulu l’annoter de mes propres commentaires afin d’en faciliter l’application pratique dans la vie des auteurs.
Depuis, j’ai aussi commencé à réviser les articles afin de traduire en français non pas le texte mot à mot mais surtout la pensée des auteurs (Melanie Anne Phillips et Chris Huntley).

Dans l’article précédent, nous avons abordé une notion fondamentale de Dramatica : Inequity. Vous avez remarqué que la terminologie de Dramatica consiste essentiellement en concepts que l’auteur emplit de matériaux dramatiques bien spécifiques lors de l’écriture.
Inequity n’est cependant pas considérer comme un contenant car en fait, cette notion est en filigrane dans tous les concepts qu’énonce la théorie.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (92)

DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (90)

Dans l’article précédent, nous avons vu le système des quaternités qui permettent de détailler la nature d’un problème et de ses ramifications dans l’histoire. Le problème devient ainsi un fait observable.
Comprendre la nature de ce problème, cependant, ne fait que le décrire à la fois pour les personnages mais aussi pour le lecteur.

Cependant, nous avons besoin de savoir d’où nous observons ce fait. Et c’est essentiellement là où l’auteur veut nous situer en regard du problème ou du sujet étudié.
Continuer la lecture de DRAMATICA : LA THÉORIE EXPLIQUÉE (90)