Les aspects positifs d'un personnage

LES ASPECTS POSITIFS D’UN PERSONNAGE

De nombreux facteurs influencent qui est vraiment une personne. Le moment présent contribue à former un individu mais aussi l’enfance et toutes ces années entre l’enfance et l’âge adulte.
Pour développer un personnage harmonieux et complet et surtout crédible, il est important de reconnaître tous les possibles contributeurs qui sont intervenus dans la vie de ce personnage et qui ont donné ce qu’on peut appeler des attributs.

Ces attributs sont essentiels dans l’image que l’auteur souhaite donner de ses personnages. Et cette image doit être authentique pour sonner vrai auprès du lecteur.

Quelques facteurs de la formation d’un personnage
Des attributs inhérents

Il est important que les personnages se prennent en charge et fassent leurs propres choix. Cependant, certaines choses peuvent être hors de leur contrôle.
On peut admettre que certains d’entre eux possèdent des qualités intrinsèques. Par exemple, un personnage pourrait être introverti ou bien extraverti. C’est l’auteur qui décide d’attribuer une telle tendance chez son personnage.

L’auteur peut vouloir en faire quelqu’un de très enthousiaste dont cette joie de vivre ne s’explique pas. Le personnage est né ainsi. Il ne prend pas la décision d’être enthousiaste ou non selon les circonstances. C’est dans sa nature et cela s’applique quelque soit la situation présente.
Certaines forces chez un personnage peuvent ainsi être transmises de façon génétique sans que l’auteur ait besoin d’expliquer pourquoi son personnage bénéficie d’une telle capacité ou constante dans sa personnalité.

Une éthique

Une éthique, c’est avant tout des croyances concernant les notions de bien et de mal, de devoir moral et d’obligations. Les comportements d’un personnage seront alors conçus afin de respecter cette éthique.

Suivre un code moral, assumer des valeurs est d’abord affaire de volonté. Quelqu’un qui accorde de l’importance à la parole donnée fera l’effort volontaire d’assumer ce qu’il considère comme un devoir. Et des attributs positifs peuvent résulter de cette attitude comme le sens des responsabilités, l’honnêteté ou encore la discipline.

Les valeurs que porte un personnage détermine sa personnalité. Il pourrait par exemple se montrer indulgent et accorder une seconde chance au lieu de s’aveugler par un jugement de valeur à l’emporte-pièce occultant un possible acte de compassion.
Pour un tel personnage, rien ne peut être blanc ou noir mais toutes choses se présentent en nuances de gris.

Ainsi, l’auteur peut développer chez son personnage des traits de caractère forts tels que la bonté, l’empathie et un soutien moral voire un accompagnement physique auprès d’autres personnages.
Parce que ces attributs s’alignent avec les croyances de son personnage.

L’éducation

Dans le développement d’une personnalité, des modèles peuvent prendre place. Des valeurs et des qualités aperçues peuvent alors devenir siennes.
Par exemple, un besoin profond d’ordre pourrait ne pas être une chose innée mais une simple observation qui aurait eu une résonnance positive chez un personnage.

Un être bercé par l’amour et le respect peut vouloir reproduire ces qualités dans sa propre vie. C’est sa relation aux autres au cours de son enfance qui va déterminer chez un personnage certains traits de sa personnalité. Même si cette relation a pu présenter quelques dysfonctionnements.
Tout est une question d’influence.

Si un personnage a été élevé par exemple dans un environnement très rigide et critique, il peut très bien s’être rebellé et avoir développé un autre attribut peut-être plus positif que le besoin d’ordre : la liberté de pensée.
Le chaos peut être très créatif et nous permettre d’évoluer. Il ne s’agit pas d’abolir un ordre mais d’en élargir les bornes.

Des expériences négatives

Habituellement, une expérience négative aboutit à une faille dans la personnalité d’un personnage. Mais elle peut être cependant l’occasion d’un trait positif. Par exemple, un enfant qui aurait souffert pendant son enfance d’une mère relativement violente à son égard pourrait développer à l’âge adulte un comportement véritablement aimant envers ses propres enfants afin de ne pas revivre la même peine.

Du même acabit, un enfant qui aurait souffert d’ostracisme pourrait devenir quelqu’un de très tolérant pour ne pas recopier l’attitude discriminatoire et injuste dont il fut la victime. Les expériences négatives sont très formatrices de la personnalité et les auteurs devraient apprendre à connaître intimement le passé de leurs personnages s’ils veulent comprendre leurs personnalités dans le présent de l’histoire.

L’environnement

Un enfant qui a grandi dans une banlieue difficile sera très différent de celui qui a vécu toute son enfance à la campagne. Et bien que les traits de la personnalité issus d’un environnement initial se retrouvent à l’âge adulte, un changement important d’environnement peut changer les valeurs.
Par exemple, une jeune fille fortunée qui épouse un jeune homme dont les revenus sont plus restreints devra développer de nouvelles valeurs de vie telles que le sens de l’économie, un nouveau contrôle d’elle-même afin de ne pas succomber aux attraits des acquisitions faciles et somme toute superflues…

La relation aux autres

Nous avons tous dans la vie des moments où les autres influencent grandement nos décisions. Ne serait-ce que pour une question de se faire accepter ou de trouver sa place.
On peut aussi admirer certaines caractéristiques chez autrui que l’on aimerait reproduire pour corriger soi-même des défauts que l’on croit percevoir en nous.

Il est important cependant de garder à l’esprit que nos personnages fictifs ne sont pas habituellement très influençables par ceux qui les entourent.

L’assemblage du personnage

Les traits positifs d’un personnage résultent de différentes sources. Lorsqu’il élabore ses personnages, l’auteur doit faire l’effort d’aller à leur rencontre extérieurement et intérieurement. Il doit connaître leurs besoins intimes, les peurs qui les hantent, leurs désirs (qui cachent souvent un besoin), ce qu’ils aiment et détestent.

Dans la biographie d’un personnage, l’auteur peut voir dans les expériences qu’il a vécues ce qui l’a modelé aujourd’hui. En pénétrant l’esprit de ses personnages, l’auteur peut comprendre leur code moral et atteindre leurs besoins, leurs buts dans la vie et les choses que les personnages croient importantes d’accomplir.

En fouillant le passé des personnages, l’auteur peut mettre aussi la main sur des blessures émotionnelles qui lui permettront de dessiner un arc dramatique, une trajectoire émotionnelle que les personnages suivront.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des