Archétype : Dionysos

ARCHÉTYPE : DYONISOS, L’HOMME À FEMMES

Nul doute que Dionysos attire le regard des femmes. Il sait les comprendre et en sa présence, elle se départisse de leur méfiance. Aucune femme ne sait résister à son charme. Et pour lui plaire, elles peuvent trouver des attentions depuis bien longtemps oubliées.

Dionysos et donc son archétype réussit à ce que les femmes voient le meilleur d’elles-mêmes. Mais il n’y a aucune malignité chez cet archétype. Il est véritablement sincère envers elle mais peut-être pas autant envers lui-même.
Pour les femmes, Dionysos est une bouffée d’air frais. Capable de les sortir du quotidien où elles pourraient être enfermées. Elles partagent avec lui une douce folie à laquelle elles ne croyaient plus.

Un amour véritable pour les femmes

Cet archétype aime sincèrement les femmes. Elles le captivent. Ce qui est intéressant avec un personnage qui se fonde sur Dionysos est qu’il considère les femmes à l’égal des hommes si ce n’est meilleures qu’eux.

Dionysos est tout autant apte d’un amour sincère que d’une amitié véritable. Les affaires de sexe ne seraient même pas une récompense. Un auteur peut alors établir une relation entre un homme et une femme basée sur un respect mutuel sans qu’il lui soit nécessaire d’appuyer cette relation par une consommation physique de l’autre.

Son anticonformisme ou son esprit très libre sont une inspiration pour les femmes. Il les encourage à être forte tout en étant sensuelle. L’ouverture qu’il leur offre peut même leur permettre d’ouvrir les yeux sur des relations amoureuses dans lesquelles elles ne s’épanouissent pas et d’y mettre fin.
Mais il n’y a aucun calcul chez cet archétype. Il ne cherche pas à gagner une femme en éliminant un éventuel adversaire.

Certaines femmes peuvent même considérer cet archétype comme leur meilleur ami. Et c’est un ami qui non seulement les transforme en des êtres plus forts mais qui est aussi habile à renforcer l’estime qu’elles ont d’elles-mêmes.
Peut-être que cet archétype cherche une femme idéale à la fois compagne et mère. Il faut savoir cependant que cela ne sera jamais possible.

Dionysos, un dieu errant

Le respect et l’amour que cet archétype éprouve pour les femmes le laissent paradoxalement dans une grande solitude. Pour calmer cette angoisse, c’est un être qui ne s’attarde pas. D’autant plus que la plupart des femmes comprennent qu’il est seulement une sorte de catalyseur qui leur a permis de trouver en elle une force insoupçonnée.
Dorénavant, elles n’ont plus besoin de lui pour se sentir enfin accomplies (ou heureuses).

Mais elles ne l’ignorent pas pour autant. Au contraire. Elles lui seraient même reconnaissantes pour la liberté nouvelle qu’il leur a apportée.
Concrètement, Dionysos aime s’amuser. C’est un personnage qui recherche les plaisirs. C’est un hédoniste. Lorsqu’il rencontre une femme quelque peu réservée, il ne la contournera pas. Plutôt, il fera tout pour qu’elle se sente bien auprès de lui.

L’errance chez lui se manifeste aussi dans les rêves. Réaliser ses rêves même les plus improbables est ce qui le guide dans son existence. Evidemment, il est très différent du commun des hommes et ceux-ci éprouvent envers lui une véritable défiance lorsqu’ils ne le persécutent pas.

Son respect des femmes l’entraînent souvent dans des conflits avec d’autres hommes qui agissent violemment envers elles. Cet archétype est un idéaliste et il est convaincu des valeurs qui l’animent et pour les défendre, il s’engagera physiquement. C’est peut-être l’une des plus grandes contradictions chez cet être.
Incapable de s’engager durablement avec une femme malgré l’amour qu’il pourrait concevoir pour elle et pourtant prêt à prendre les plus grands risques pour que son honneur soit respecté.

Ses peurs et faiblesses

Plus à l’aise dans des dimensions éthérées à la douceur de vivre parfois illusoire, la part féminine en lui est plus développée que chez la plupart des hommes. On lui reproche souvent de ne pas avoir les ambitions qui sied bien dans une société où il est préférable d’être plutôt couillu pour réussir.

C’est un être aussi qui s’ennuie dans le travail. Cet archétype est un oisif même si la recherche du plaisir ou l’évitement du déplaisir est une activité qui occupe son temps et son esprit. C’est quelqu’un qui ne s’accommode pas des lois. Et il s’intègre mal dans des structures qui sont comme un étau.

Si son activité professionnelle importe dans l’histoire, il sera alors présenté comme quelqu’un privilégiant la réflexion. Cela peut permettre d’aboutir à des personnages atypiques. Et peut-être pourquoi pas ? en faire une sorte de guide spirituel.
Mais c’est aussi un archétype qui a besoin d’expérimenter les choses. Ses rêves, par exemple, il ne se contente pas de les rêver. Il souhaite ardemment les vivre. Pour lui, seuls comptent les faits réels vérifiés par l’expérience.

C’est un être qui a peur de la solitude. Il a toujours besoin d’avoir une femme dans sa vie. Nous avons vu que c’était un paradoxe chez lui. Il y a ce besoin d’aimer d’une part et d’être aimé et il y l’inexorable effet de la fuite. C’est un être solitaire qui ne s’assume pas.

C’est un individu qui vit en marge de la société. Il est aussi un être très sensible. C’est peut-être cet aspect de sa personnalité qui attire autant les femmes. En tant qu’homme, nul critère physique d’une beauté quelconque n’est exigé. C’est son essence et sa sensibilité qui illuminent son âme et la rendent si attirante.

Un archétype capable de comprendre le cœur des femmes

Lorsqu’une femme se présente à lui, il peut voir autant ses souffrances que ses désirs. Cet accord particulier qu’il possède envers la gente féminine peut contrecarrer cependant ses propres désirs. Ou du moins se fondre ainsi dans autrui ne lui permet peut-être pas de s’épanouir personnellement.

Il lui manque définitivement quelque chose dans sa vie. Doit-il faire un travail personnel sur lui-même aidé en cela par un mentor ? afin de trouver la paix en son âme. Ce peut être une piste pour développer son arc dramatique.
Doit-il poursuivre sa recherche de la femme idéale ? Doit-il accepter que sa rédemption passe par l’abandon de ses rêves ?

Parmi ses blessures, doit-il faire la paix avec un père disparu trop tôt peut-être tragiquement avant qu’il n’ait pu lui dire combien il l’aimait ? Et qui n’a pu lui apprendre les vraies valeurs de la vie ?
Ou bien  est-ce une mère morte alors qu’il n’était encore qu’enfant ? et qui crève du manque que cela lui a causé ?

Il lui faut cesser de fuir les responsabilités de la vie. Cette recherche du plaisir est fallacieuse. Progressivement, tout s’effondre autour de lui. Il lui faut cesser de chuter.
L’auteur qui désire s’inspirer d’un tel archétype doit inventer un événement au cours de l’enfance de son personnage qui a permis à sa personnalité de suivre un tel modèle. Un modèle qui n’est manifestement pas lui.

Quelques défauts de sa personnalité

C’est un individu qui a besoin d’être entouré de femmes. Mais il se ment à lui-même. Il se complaît dans cette image qu’il donne de lui-même. Mais malgré les récompenses que cela lui apporte, il n’évolue pas.

Se coupant volontairement des hommes qu’il juge trop accaparés par des réalités bien trop terrestres, il croit trouver auprès des femmes le moyen de donner un sens à son existence. Cela crée un déséquilibre sur le plan de ses relations. D’un côté, les femmes ne voient pas sa véritable nature et ne comprennent pas ses véritables besoins.
De l’autre, les hommes le jugent volage et peut digne de confiance. Et lui-même d’ailleurs ne recherche pas leur compagnie. Un être cependant évolue dans ses relations aux autres.

Il ne peut maintenir de relations durables avec quiconque. Il a du mal aussi à se fixer des objectifs atteignables. C’est un être qui manque globalement d’ambitions. Son arc dramatique peut alors illustrer une prise de conscience progressive qu’il est un être humain qui vit en société. Même s’il semble être un messie attendu, il doit s’intégrer dans les rouages de la vie en société.
S’il peut changer les choses, c’est en amenant son point de vue sur le monde dans le monde lui-même. Et non en s’en tenant à distance.

C’est un idéaliste aux objectifs impossibles. Comme le fait de chercher une femme qui soit à la fois épouse et mère.

Quelques exemples de personnages inspirés de cet archétype
  • Chandler Bing de la série télévisée Friends. Entre une mère auteure de romans érotiques et un père transsexuel, Chandler a aussi mal vécu leur séparation au moment de ses 9 ans.
  • Nick Marshall dans Ce que veulent les femmes.
  • Harry Burns dans Quand Harry rencontre Sally. L’un des thèmes de cette histoire soulève la question de savoir si les hommes et les femmes peuvent être simplement unis par une solide amitié sans que celle-ci soit corrompue par des désirs d’ordre sexuel.
  • Jack Dawson de Titanic est aussi assez proche de cet archétype. Cela est d’ailleurs souligné par ses peintures des femmes.

2 réflexions sur « ARCHÉTYPE : DYONISOS, L’HOMME À FEMMES »

  1. Bonjour William,

    Je suis surpris par Chandler dans les exemples ! Il n’est pourtant pas un homme à femmes ! Dans la série, c’est plutôt Joey l’homme à femmes il me semble, non ?

    1. Bonjour Sébastien,
      le terme homme à femmes est un peu maladroit comme titre de cet article. J’ai cité Chandler parce que l’anima en lui est puissant. Chandler est patient, sensible, attentionné, compréhensif. Il a du mal parfois à garder des secrets et exprime assez facilement ses émotions. Ces traits de caractère sont basés sur une approche de l’aspect archétypal chez un tel personnage. Ils ne sont aucunement un jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.