Antagoniste : Nero

UN ANTAGONISTE SERIEUSEMENT TRAVAILLE

L’une des règles cardinales de l’art de conter est que les qualités du héros sont égalées par celles du méchant de l’histoire (si ce n’est plus).

En d’autres mots, si vous souhaitez un héros digne de sa fonction, vous allez avoir besoin d’une force antagoniste qui va aller chercher la grandeur qui se cache en votre héros.
Pour dessiner le profil d’un antagoniste, quatre questions autour d’un bon brainstorming peuvent vous faciliter la tâche.

Quatre questions essentielles
Est-il intéressant  ?

Ce qui revient à s’assurer que vous avez su éviter tous clichés et stéréotypes lors de sa construction.

Ce qui fait agir un antagoniste ne doit pas être pris à la légère. Il doit posséder une raison impérieuse pour faire ce qu’il fait ou penser comme il le fait.
Ou alors qu’il ait une raison pour le moins atypique pour justifier sa présence et sa volonté de nuire au héros.
Par exemple dans Predator, le méchant est une créature extraterrestre qui chasse les crânes humains.

Pour que votre antagoniste sorte du lot, c’est par ses motivations, son passé ou bien sa personnalité que vous trouverez les moyens de le rendre intéressant.

Est-il lié thématiquement à l’arc dramatique du protagoniste ?

Un antagoniste est souvent une image sombre de celle du héros. Tel René Belloq vis-à-vis de Indiana Jones.

L’antagoniste est un bon moyen de montrer le changement qui s’opère chez le héros.
Tout simplement parce que si celui-ci continue dans la voie actuelle, il lui faut réaliser qu’il va devenir comme ce pire ennemi.

Plus à ce sujet dans cet article :
VOS PERSONNAGES DANS VOTRE REALITE

Un antagoniste n’est jamais aussi bien défini que lorsqu’il représente les peurs les plus terribles du protagoniste.
Des peurs que ce dernier devra affronter et surmonter.
C’est en dépassant ses propres peurs que le héros évolue.

Donc un antagoniste est un bon catalyseur pour permettre à un héros de prendre conscience qu’il doit changer et de l’assumer.

Est-il une menace sérieuse pour le protagoniste ?

Un méchant de l’histoire ne peut être facilement vaincu. Ou il ne peut être aisé de s’y soustraire.

Afin de conforter la tension nécessaire à l’histoire, il doit représenter une menace dans celle-ci.
il doit exister une sorte de toute-puissance en lui. Il ne peut pénétrer dans une scène et en sortir sans avoir modifier sérieusement le cours des choses.

Lorsqu’il se montre, le plan ou l’action que le héros avait mis en place est contrecarré.
Ce qui force ce dernier à improviser. Et à aller chercher plus profondément en lui les moyens de reprendre l’initiative.

L’antagoniste a systématiquement un impact sur le déroulement de l’intrigue. Et le héros devra alors élaborer une toute nouvelle stratégie afin de tenter de compléter le même objectif.

Considérez Nero de Star Trek écrit par Alex Kurtzman et Roberto Orci, d’après les personnages créés par Gene Roddenberry et dirigé par J.J. Abrams.
Non seulement, son introduction dans l’histoire mène à la mort du père de Kirk mais lorsqu’il réapparaît dans celle-ci, il détruit Vulcain.
Voilà un méchant qu’il faut craindre !

Un antagoniste efficace

C’est le moindre que l’on attend de lui. En effet, pour être crédible, est qu’il l’emporte sur le protagoniste la plupart du temps.

Au début de l’intrigue, le héros pourrait remporter quelques victoires. Mais elles ne seront que des petites victoires.
Car les méfaits du méchant sont bien plus terribles. Et le héros ne peut les contourner.

Ce ne sera qu’au cours du climax que l’antagoniste sera vaincu et cela ne présume pas des conséquences pour le protagoniste (qui pourrait laisser sa propre vie dans cet ultime combat).

Et comme chaque victoire du méchant est une défaite du héros (même s’il tue le meilleur ami du protagoniste, c’est ce dernier qui sera touché dans sa chair et dans son âme), les enjeux augmentent parallèlement au cours de l’histoire.

En conclusion :

Réservez la plus grande attention à l’élaboration de l’antagoniste parce que plus intéressant, plus fascinant il sera, votre héros en sera illuminé.

Bien sûr, tous les antagonistes (et parmi eux des meilleurs) ne sont pas forcés de trouver réponses dans ce brainstorming. Mais celui-ci vous aidera certainement à clarifier certaines interrogations sur votre méchant de l’histoire.


Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des