L'acte Deux : 2 batailles à mener de front

L’ACTE DEUX : 2 BATAILLES A MENER DE FRONT

Le second acte est le lieu de deux combats à mener de front pour les principaux personnages. Ils doivent résoudre le problème qu’ils ont en commun. C’est l’objectif qu’ils se sont fixés dans l’histoire.
Et il y a une urgence dans cette situation. Le temps est leur ennemi.

La seconde bataille est une lutte intime dans laquelle ils sont personnellement engagés. Ils doivent affronter leur vérité intime.

Échouer l’une ou l’autre aura des conséquences néfastes.
Pour Peter Dunne, l’objectif commun est ce qui devrait être développé dans la première partie de l’acte Deux. Cet objectif est leur principale motivation pour agir et la principale source de désaccord entre les personnages.

Au fur et à mesure de la progression de l’intrigue, les découvertes que font les personnages sur eux-mêmes détournent leur attention de l’objectif.
La question de réussir l’objectif est moins pertinente. Les relations entre les personnages prennent alors une véritable importance.

Le point médian

Le point médian est ce moment dans l’histoire qui se situe aux environs de la moitié de l’œuvre. De plus, son étendue est variable (de quelques lignes à plusieurs pages).

En deçà du point médian, l’action semble être au premier plan. En fait, cette action supporte la montée en puissance des émotions (on pourrait même qualifier ceci de tourment émotionnel) à la fois individuellement et aussi dans les relations entre les personnages.

La seconde partie de l’acte Deux, cependant, est investie par les émotions, c’est-à-dire pour Peter Dunne, par l’histoire (dont l’intrigue n’est qu’une partie).
Witness, par exemple, possède une part de l’intrigue où les Amish souhaite le départ de John de la communauté et après le point médian où Rachel voudrait qu’il y passe avec elle le reste de sa vie.
Ce développement du second acte (c’est-à-dire l’histoire de Rachel et de John) est articulé avec les sentiments personnels de John et de Rachel, c’est-à-dire par l’évolution de leur relation. L’intrigue passe alors au second plan.

Le point médian est un moment important de toute histoire. C’est un des éléments dramatiques qui devrait être entrepris dès le processus d’écriture (peut-être après l’incident déclencheur, cependant).
A partir du point médian, le protagoniste et le personnage qui l’influence le plus dans l’histoire peuvent maintenant se faire totalement confiance.

La situation change

La scène qui correspond à cette articulation de l’histoire doit apporter au lecteur le sentiment qu’à partir de maintenant la relation qui unit ces deux personnages sera plus honnête, plus profonde, plus intime.

Mais les personnages doivent maintenant gérer cette confiance nouvelle. Comment ce lien émotionnel abstrait qui les unit peut-il s’accorder avec leurs propres sentiments ?
Ces sentiments qu’ils ont l’un envers l’autre.

Faire confiance à une personne et faire confiance aux sentiments qu’on lui porte sont deux aspects différents dans une relation.
Le sentiment que l’on éprouve de l’autre crée une force qui nous attire vers l’autre. Mais les valeurs individuelles qui façonnent chacun des individus ne génèrent pas automatiquement un même sentiment.

Par exemple, le sentiment d’amour qu’éprouvent deux êtres l’un envers l’autre ne coïncide pas. Certes, ils se font confiance et c’est la base de leur relation amoureuse. Et à partir de cette confiance qui intervient au point médian de l’histoire, l’auteur peut alors développer la relation amoureuse en regard de la nature du sentiment d’amour ressenti par chacun des personnages  l’un  envers l’autre.

Et si ce sentiment d’amour effrayait autant l’un des personnages qu’il l’enthousiasme ?
Cela est compréhensible s’il a manqué d’amour dans son passé et qu’il n’ait jamais pu établir de relation de confiance avec quiconque.
Cette ambivalence dans le regard que nous portons sur l’autre doit être traitée comme une complication, un nouvel obstacle dans cette tentative des personnages pour s’ajuster au confort de leur amour.

Un moyen de manifester cette ambivalence est par l’anxiété, l’angoisse.

Quelques idées à retenir pour l’acte Deux

Ne vous contentez pas de scènes d’affrontements entre le protagoniste et l’antagoniste. Une hostilité envers le personnage principal peut provenir de n’importe lequel des personnages qui gravitent autour de lui.

Dans la première partie de l’acte Deux, les personnages ne se connaissent pas encore assez intimement pour s’apprécier et se faire confiance. Prenez par exemple Roger Murtaugh et Martin Riggs de L’arme fatale.
Leur amitié ne s’est pas installée immédiatement.

Par ailleurs, des scènes conflictuelles aident à exposer les personnages. Ceux-ci se découvrent plus facilement dans des scènes où les dialogues relèvent davantage du débat que de la conversation banale.
Vous pourriez lire à ce propos :
DIALOGUE : CONSEILS DE WILLIAM C. MARTELL

Les dialogues d’ailleurs devraient posséder une signification sous-jacente qui s’explique par leurs émotions à ce moment précis de leur existence fictive.
Nous nous permettons de vous conseiller
DES DIALOGUES DE CINEMA de Jean Samouillan

Chaque scène devrait pouvoir révéler quelque chose d’émotionnel à propos des personnages que ce soit par leurs dialogues ou leurs comportements et attitudes.

Et puis l’acte Deux (du moins dans sa première partie) devrait démontrer que les choses échappent au protagoniste. Insistez sur ce point car son parcours à travers l’histoire doit le forcer à faire face à ces choses qui le rendent inconfortable ou qui l’effraie.

L’intrigue doit s’épaissir au fur et à mesure de sa progression dans l’acte Deux. Comme si les personnages s’enlisait dans celle-ci. Leur engagement dans l’histoire devrait être de plus en plus difficile à vivre.
Avant d’aller mieux, les choses doivent aller de plus en plus mal.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Average rating / 5. Vote count:

Nous sommes désolés que cet article ne vous a pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

Merci de soutenir Scenar Mag. Votre aide nous est indispensable

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de